Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les sucreries de l'Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)

Dossier IA08001429 réalisé en 2009
Aires d'études Ardennes
Dénominations sucrerie

17 sucreries ont été recensées et sur ce total 5 ont été retenues pour étude. En toute logique les sucreries des Ardennes se répartissaient essentiellement dans le secteur géographique du département le plus tourné vers l'agroalimentaire : en partie sud et centrale, notamment alentour de la vallée de l'Aisne ; trois autres ont été trouvées davantage vers le nord : à Renwez, Charleville-Mézières et Douzy. La plupart des sites se trouvent aux abords des voies de communication importantes du département : fluviales, ferrées, routières ; les exemples n'étant pas rares d'installation à la croisée des trois modes de communication (Charleville-Mézières, Douzy, Rethel et Sault-lès-Rethel, Attigny, Vouziers). L'industrie sucrière betteravière fut une première fois implantée en France sous Napoléon Ier, pour palier au manque de sucre de canne d'importation dû au blocus imposé par l´Angleterre. Mais il faut attendre 1848 et l'abolissement de l'esclavage, qui engendra une forte hausse du prix du sucre de canne, pour voir l'industrie sucrière betteravière s'implanter durablement en France. Avec les trois frères Linard originaires de Fromelennes, les Ardennes voient la naissance de capitaines d'industrie renommés qui développent l'industrie sucrière dans la France entière. Ils créent la sucrerie de Saint-Germainmont en 1864 (reconstruite en 1922), et Jules expérimente le système de la râperie dès 1867. Ils implantent ce type d'usine à Ecly et Villers-devant-le-Thours. Pour ces raisons historiques, les sucreries ardennaises les plus anciennes parmi celles étudiées ont été créées entre 1864 et 1874 (Attigny, Saint-Germainmont, Villers-devant-le-Thours, Le hesne, Ecly). Et la grande majorité de l'ensemble des sucreries recensées date de la seconde moitié du 19e siècle (14 mentions), et dans une moindre mesure de la 1ère moitié du 20e siècle (5 mentions). Ces énormes volumes ont toujours posé d'importants problèmes de reconversion une fois l'activité première arrêtée ; aucune sucrerie n'étant plus en activité depuis la fermeture récente de la dernière (2007), celle de Saint-Germainmont.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle

Les sucreries anciennes utilisaient largement la brique, associée au pan de fer dès le 20e siècle ; puis le béton pour les constructions postérieures. Les charpentes apparentes portaient des ardoises et couvraient de très vastes espaces peu cloisonnés.

Décompte des œuvres repérées 12
étudiées 5

Annexes

  • Ressources documentaires des sucreries de l'Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)

    Acy-Romance, Le Petit Ruisseau, Sucrerie Coopérative des Ardennes : Repérage sur vue aérienne IGN. Arch. Nat., F12 9429, le fonds de l' OCRPI période 1940-1949 : : Sucrerie Coopérative des Ardennes, sucrerie à Acy-Romance. Ancienne sucrerie d'Acy-Romance mais sur le territoire de Rethel. Deux bâtiments des années 1930. Deux bâtiments de stockage en brique et moellon (années 1930) ; actuellement englobés dans des silos. Non retenu : hors enquête (stockage).

    Auboncourt-Vauzelles, Sucrerie : Arch. Nat., F12 4483, Situation industrielle, 3e trim 1883 : sucreries et distilleries de betteraves : Auboncourt, 1 établ., chômage, morte saison. Non retenu : ne reste rien.

    Charleville-Mézières, (?) chemin de l'Abreuvoir, Sucrerie : Arch. Nat., F12 4483, Situation industrielle, 3e trim 1883 : sucreries et distilleries de betteraves : Charleville, 1 établ., 15 ouv., fabrication terminée. Basias donne une sucrerie, distillerie, chemin de l'Abreuvoir (n° 5212) : Ets Riché Dhonnay Vassal et Cie, déb. 1855. Plus rien. Entièrement disparue très probablement.

    Chatel-Chéhéry, Sucrerie : Arch. Nat., F12 4483, Situation industrielle, 3e trim 1883 : sucreries et distilleries de betteraves : Châtel Chéhéry, 1 établ., 5 ouv., morte saison. Non identifié.

    Coucy, Sucrerie : Arch. Nat., F12 4483, Situation industrielle, 3e trim 1883 : sucreries et distilleries de betteraves : Amagne, 1 établ., chômage. Se trouvait sur le territoire de Coucy. Non retenu : ne reste rien.

    Douzy, Sucrerie : Arch. Nat., F12 4483, Situation industrielle, 3e trim 1883 : sucreries et distilleries de betteraves : Douzy, 1 établ., 30 ouv., ordinaire. Rien trouvé.

    Renwez, Sucrerie : Arch. Nat., F12 4483, Situation industrielle, 3e trim 1883 : sucreries et distilleries de betteraves : Renwez, 1 établ., chômage. Activité terminée. Voir : Histoire de Renwez, par Mme Mortier. Non retenu : ne reste rien.

    Sault-lès-Rethel, Sucrerie : Indiquée sur carte 1Fi 103-3 : carte routière et chorographique, 1886-1907. Non retenu : ne reste rien.

    Seraincourt, Sucrerie : AD Ardennes, 7S 90 : prise d´eau exécutée par le sieur Lemoine, fabricant de sucre sur ruisseau de Saint-Fergeux, 1871-72. Rien trouvé.

    Seraincourt, Sucrerie : Arch. Nat., F12 4483, Situation industrielle, 3e trim 1883 : sucreries et distilleries de betteraves : Seraincourt, 1 établ., chômage. Non retenu : ne reste rien.

    Sery, Sucrerie : Arch. Nat., F12 4483, Situation industrielle, 3e trim 1883 : sucreries et distilleries de betteraves : Sery, 1 établ., morte saison, chômage. Non retenu : ne reste rien.

    Vouziers, rue Gambetta, Sucrerie et distillerie, puis usine de construction mécanique : Arch. Nat., F12 4483, Situation industrielle, 3e trim 1883 : sucreries et distilleries de betteraves : Vouziers, 1, 6, morte saison Emplacement réutilisé à partir de 1966 par une entreprise de construction métallique : R. Culot & Cie. L'ensemble date de 1966 pour l'essentiel Il ne reste rien de la sucrerie 19e s. Repérage sur vue aérienne IGN. Non retenu : bâti subsistant trop récent.