Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Sébastien de Merfy

Maître-autel (autel, tabernacle)

Dossier IM51003498 réalisé en 2015

Fiche

Dénominations autel, tabernacle
Aire d'étude et canton Marne - Bourgogne
Adresse Commune : Merfy
Adresse : place de l'église
Cadastre : 2014 A 03 338
Emplacement dans l'édifice chœur

Le maître-autel a été installé en 1877, sur des dessins de l'architecte Bulteau. Il résulte du don de la famille Benoist, qui a fait de nombreux dons à la paroisse.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Dates 1877, daté par source
Auteur(s) Auteur : Bulteau J.,
J. Bulteau

J. Bulteau est un architecte établi à Reims, actif dans la seconde moitié du 19e siècle. Son adresse en 1884 : 260, rue du Faubourg-de-Laon à Reims (source : BREST, Pierre-Yves. Répertoire des architectes et maîtres d'œuvre actifs en Thiérache entre 1800 et 1960. Société archéologique de Vervins et de la Thiérache. s.d.)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Autel maçonné placé au fond du chœur, surélevé sur une estrade maçonnée à 3 degrés.

Catégories maçonnerie, sculpture
Matériaux pierre, en plusieurs éléments, support, structure, décor en haut relief
zinc, en un seul élément, jaune, garniture, gravé, émail
Mesures h : 246.0 cm
la : 320.0 cm
pr : 125.0 cm
Précision dimensions

Degré h = 14 ; h = 13 ; panneau zinc : h = 54 ; la = 23.

Iconographies Souper à Emmaüs, de face, assis, droit, gauche, intérieur
ange
ornement à forme végétale
ornement à forme architecturale
Précision représentations

La table d'autel est soutenue par un massif maçonné rectangulaire rehaussé en façade de colonnes couplées à socle et chapiteau à feuillage doré ; en fond de la table d'autel, le tabernacle central interrompt un degré sur lequel s'élève de part et d'autre du tabernacle une triple arcade trilobée surmontée de pinacles ornés de choux. Les angles du retable sont, en partie inférieure, creusés en niche recevant une console à usage de crédence ; et en partie supérieure par une colonne supportant un socle destiné à recevoir un élément décoratif (statue, pot à feu).

Le devant d'autel est orné d'un haut relief figurant le souper à Emmaüs. Le christ, auréolé, est assis au centre d'une table supportée par deux tréteaux et recouverte d'une nappe ; à sa droite et à sa gauche, les deux disciples expriment leur surprise en le reconnaissant au moment où il bénit et rompt le pain : l'un porte ses deux mains réunies à son menton, l'autre croise les bras sur sa poitrine.

La scène est flanquée de deux anges en ronde-bosse aux mains croisées haut sur la poitrine.

Les sculptures se détachent sur un fond à résille doré.

États conservations mauvais état
Précision état de conservation

Aile de l'ange bras croisés brisée, déposée à l'arrière ; doigts de l'ange priant brisés.

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • 26 août 1877 : délibération du conseil municipal sur des crédits supplémentaires de 200 frs pour l’entretien de l’église

    26 août 1877 : délibération du conseil municipal sur des crédits supplémentaires de 200 frs pour l’entretien de l’église

    Les héritiers de Madame Levent-Benoist, de Mr Benoist-Petizon et Madame Wirbel Benoist ont offert à l’église un autel en pierre dont le dessin produit à l’appui de leur offre a été fait par M. Bulteau, pour remplacer le vieil autel actuel, ensemble le tabernacle, la croix, les chandeliers et la verrière du fond représentant le Bon Pasteur.

    Ce don constitue pour les familles qui en font l’offre une dépense de 2400 Frs, mais ans en faire une condition essentielle, ces familles font remarquer que le nouvel autel nécessiterait une décoration du chœur dont le devis de la dépense est de 550 Frs et de plus l’allongement du chœur de 0m,70 cm à prendre sur la nef, enfin une modification de la couverture de la sacristie, qui est d’ailleurs en assez mauvais état, et peut-être même la réédification complète de cette sacristie, trop étroite pour les besoins du culte, ce qui entrainerait une dépense supplémentaire, soit de deux cents et quelques francs pour l’abaissement de la couverture, soit de 1400 Frs environ pour la reconstruction de la sacristie en lui donnant un mètre de plus en largeur et en profondeur sur le cimetière.

    M. le maire ajoute que la fabrique de l’église n’a pas de ressource pour faire la dépense nécessitée par les changements demandés, mais que M. le curé lui a donné l’assurance que des cotisations particulières se chargeraient de la partie décorative du chœur et de son prolongement et de la mise en état de la baie pour recevoir la verrière du fond, qu’enfin pour le surplus la fabrique était dans l’obligation de s’adresser à la commune.

    Dans cette situation Mr le maire pense que la sacristie, qui ne menace pas encore ruine, peut suffire dans son état actuel aux besoins du culte, et que le remaniement de la couverture, qui constitue une charge communale, permettra de dégager suffisamment la baie qui doit recevoir la verrière offert et dispenserait d’une reconstruction que la commune, grevée de 78 centimes extraordinairement pour les dépenses obligatoires et facultatives, ne peut faire en ce moment ; toutefois il propose au conseil municipal, pour témoigner aux donateurs la reconnaissance de la commune pour leur généreux don, de voter une somme de 200 frs applicable aux travaux de remaniement de la couverture de la sacristie, à faire en régie et par addition au crédit de 200 frs porté au budget primitif pour entretien de l’église.

    Le conseil municipal approuve et vote.

    Archives départementales de la Marne. 2 O 2672.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Marne. Série O : 2 O 2672. Réparations à la couverture et au beffroi (1836) ; restauration (1865) ; projet de construction d’une deuxième chapelle à l’église paroissiale (1894) ; réparation à la couverture du clocher (1910) ; restauration (1924). (1836-1925).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 2 O 2672
(c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général ; (c) Ministère de la culture et de la communication ; (c) Conseil général de la Marne - Dandel Elisabeth
Elisabeth Dandel

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Art2 Conseil, mandataire du groupement composé de Raphaëlle Rivière, Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est mandataire du groupement composé de Raphaëlle Rivière, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Rivière Raphaëlle
Raphaëlle Rivière (1985 - )

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Akhesen, membre du groupement Art2 Conseil composé de Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est co-traitante du groupement composé de Elisabeth Dandel, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.