Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Sainte-Madeleine

Maître-autel ; degré d'autel

Dossier IM10003810 réalisé en 2003

Fiche

L'église paroissiale Sainte-Madeleine

Le mobilier

Comme à l’église Saint-Jean, le chœur était dominé par un retable monumental montant jusqu’aux fenêtres hautes. Réalisé en bois, il avait été conçu en 1651 par Augustin Popelier, maître menuisier et sculpteur. En 1691-1692, un tabernacle de Girardon, en marbre et bronze, vint remplacer l’ancien en bois. On conserva ce maître-autel lors du renouvellement du décor du chœur dans les années 1770.

Les stalles et les lambris au-dessus, posés en 1772, correspondent peut-être à ceux qui existent encore, car tout le reste du mobilier fut vendu en 1793. La fabrique le reconstitua après la Révolution par l’achat de pièces datant du XVIIIe siècle : les lambris revêtant deux des quatre piliers et les panneaux de marbre leur servant de socle en 1805 ; le maître-autel et le mur bahut en marbre deux ans plus tard ; le pavage de même matériau en 1810.

Pour fermer l’ensemble, on fit faire une grille en 1816. Les lambris sculptés de chutes d’instruments liturgiques, de part et d’autre du maître-autel, passent pour être un rachat du mobilier ancien de l’église, ce qui est vraisemblable tant ils s’adaptent parfaitement aux colonnes. Mais ils devaient enserrer les deux colonnes plus avant, car les précédentes étaient masquées par le retable.

Les lambris actuels des piliers avant, assortis aux précédents, semblent avoir décoré dans un premier temps le fond de l’église, sans doute le tambour de la grande porte, avant de rejoindre leur emplacement actuel en 1848. L’autel est de provenance inconnue et a perdu une partie du décor de chute qui garnissait ses angles. Les beaux marbres qui le composent sont probablement d’origine italienne pour le blanc, et du Hainaut pour les autres (griotte rouge et brèche grise). Le tabernacle en bois doré ne paraît pas antérieur au remontage de 1807.

Dénominations autel, degré d'autel
Numérotation artificielle 72
Aire d'étude et canton Aube - Troyes 1
Adresse Commune : Troyes
Adresse : rue de la Madeleine
Période(s) Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 1er quart 19e siècle , (?)

Marbre blanc veiné gris, noir veiné blanc, brun rouge veiné blanc.

Catégories marbrerie
Matériaux marbre veiné
Précision dimensions

h = 156 ; la = 328 ; pr = 260.

Iconographies ange
ornement végétal
États conservations manque
fissure
Précision état de conservation

Décor de l'angle nord manquant.

Pas de photographie ancienne dans le fonds CAOA.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1972/10/05

Références documentaires

Bibliographie
  • DUCOURET, Bernard, BOUDON-MACHUEL, Marion, MINOIS, Danielle et al. Les églises de Troyes. Cathédrale, collégiales et églises paroissiales. Châlons-en-Champagne : Région Champagne-Ardenne (Inventaire général) ; Lyon : Lieux Dits, 2013 (Images du patrimoine ; 279).

    p. 102