Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Monument funéraire d'Evrard Prévotot

Dossier IM08001193 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations monument funéraire
Appellations d'Evrard Prévotot
Aire d'étude et canton Ardennes - Charleville-Mézières 1
Adresse Commune : Charleville-Mézières
Lieu-dit : Mézières
Adresse : place de la Basilique
Emplacement dans l'édifice choeur
vaisseau central
1ère travée
pilier sud-est

Monument funéraire de l'abbé Evrard Prévotot, chapelain de l'église de Mézières, décédé en 1523. Lors de la visite de Victor Hugo, il était barbouillé de chaux.

Période(s) Principale : 1er quart 16e siècle
Dates 1523

Monument rectangulaire en calcaire local ; épitaphe gravée en lettres gothiques dans le registre inférieur ; décor en haut-relief dans le registre supérieur. Scellé dans le mur.

Catégories taille de pierre, sculpture
Structures support, rectangulaire
Matériaux calcaire, taillé, gravé, décor en haut-relief
Précision dimensions

h = 134 ; la = 65, 5.

Iconographies messe
Précision représentations

Relief d'un prêtre célébrant une messe solennelle.

Inscriptions & marques épitaphe, français, latin, gravé
date, gravé
Précision inscriptions

Transcription de l'épitaphe : CY DEVANT GIST VENERABLE ET DISCRETTE PERSONNE ME / AVRARD PREVOTOT EN SON VIVANT PBRE CHAPPELLAIN DE / LEGLISE DE CEANS ET TRESPASSA LE XIIIE DE IUILLET MVCXXIII / HUE PROBA VERMISERO CUBAT HIC IN PULVERE MOLES / QUE DEDIT MACERIO PABULA SACRA GREGI / SACRA VIRI PROBITAS PARILI COGNOMINE DIGNA / URIT IN ETERNAS CANDIDA CORDA DOMOS / HORRIDA LETHALI MORS AMPUTAT OMNIA FLACE / PERPETUUM LATO CONSTAT IN ORBE NICHIL. Traduction publiée en 1952 : Ci git vénérable et discrète personne Maître Evrard Preudhomme en son vivant prêtre chapelain de l'église de ceans qui trépassa le 13 juillet 1523. Hélas ! Ici git dans la poussière et les vers cet homme digne et grave qui donna la nourriture spirituelle au peuple macérien. La droiture de la vie sacerdotale de cet homme qui mérita si bien son nom conduisit le blanc troupeau de ses ouailles vers les célestes demeures. L'horrible mort fauche tout de sa faux meurtrière. Rien ne demeure éternel sur la face de la terre.

États conservations oeuvre mutilée
traces de peinture
Précision état de conservation

Le relief a été mutilé à la Révolution. Traces d'anciennes polychromie.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections classé au titre immeuble, 1910/10/18

Références documentaires

Bibliographie
  • JADART, Henri. Les inscriptions de l'église de Mézières. Caen : Impr. Henri Delesques, 1892.

    p. 14-15
  • SIBERTIN-BLANC, Marc. Mézières, basilique Notre-Dame d'Espérance. 1948.

    p. 48
  • JACQUART, L. Mézières, Basilique Notre-Dame d'Espérance. Mézières : Impr. A. Savreux, 1952.

    p. 8
  • MAUDHUY, Roger. Charleville-Mézières et ses alentours, des origines à nos jours. Nouzonville : Ed. Les cerises aux loups, 2000. 230 p.

    p. 98
Périodiques
  • JADART, Henri. Les inscriptions de l´église de Mézières. Revue historique ardennaise, 1894, tome I.

    p. 37-38