Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin à farine, puis minoterie Brémont, actuellement maison

Dossier IA51000241 inclus dans Généralités réalisé en 1994

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations dite minoterie Brémont
Destinations maison
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication
Dénominations moulin à farine, minoterie
Aire d'étude et canton Marne - Châlons-en-Champagne 3
Hydrographies Moivre rivière de la
Adresse Commune : Coupéville
Lieu-dit : les Ormes
Cadastre : 1985 AB 99

Brémont fait construire un moulin à farine en 1840 sur la Moivre. Il est réglementé en 1851. En 1863 a lieu un agrandissement qui donne à l'édifice sa forme actuelle. Le battage du grain se fait directement dans la partie est du moulin, qui devient une minoterie à partir de 1890 environ. Une petite station électrique est installée vers 1905 pour des besoins domestiques au moment où cesse l'activité de minoterie, qui cède la place à une simple fonction d'habitation. En 2013 (complément d'enquête), le site sert toujours de maison d'habitation. Pas de modification de l'ensemble. Le vannage porte la date de 1854, mais le système hydraulique n'est pas daté avec précision. Il se compose d'une roue au rez-de-chaussée, secondée d'une autre roue en sous-sol, utilisée en cas de hautes eaux. Il présente une certaine originalité, notamment par la forme et les dimensions de la roue en sous-sol. Les quatre paires de meules ont été remplacées vers 1890 par un système de cylindres appelé système Bordier, qui n'est déjà plus en place en 1994, lors de l'enquête initiale. Existence d'un fonds d'archives privées.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1840, daté par source
1854, porte la date
1863, daté par source

Site desservi par voie particulière. Le moulin a été surélevé dans sa partie est, sans doute en 1863. Ceci a permis la mise en place d'une symétrie architecturale basée sur des croupes percées de lucarnes. La toiture a été refaite peu avant 1994 (enquête initiale). Le bâtiment en brique accolé au moulin servait au battage du grain. La partie ouest, à l'opposé, servait au logement du meunier.

Murs brique
torchis
enduit partiel
essentage d'ardoise
Toit ardoise, tuile mécanique
Étages 2 étages carrés, étage de comble
Couvrements charpente en bois apparente
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
croupe
Énergies énergie hydraulique
roue hydraulique verticale
Typologies baie rectangulaire
États conservations établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables machine de production

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Marne : 3P 181/4-6. Matrices cadastrales. Coupéville.

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 3P 181/4-6
  • AD Marne : 7S 5. Service hydraulique. Registre des rapports des ingénieurs. 25 avril 1849-24 mai 1852.

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 7S 5
  • AD Marne : 7S 295. Fiches des établissements industriels utilisant la force motrice. [S.d.].

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 7S 295
  • Archives privées Abelé. Papiers divers, comptabilité du moulin depuis 1854 à l'extinction de l'activité.