Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin à farine, puis usine de préparation de produit minéral (moulin à couleurs) Colin

Dossier IA08000516 réalisé en 2007

Fiche

  • Le moulin du Milieu.
    Le moulin du Milieu.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • bassin de retenue
    • logement patronal
    • salle des machines
    • atelier de conditionnement
    • conduite forcée
    • bief de dérivation
Précision dénomination moulin à couleurs
Appellations Colin
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, bassin de retenue, logement patronal, salle des machines, atelier de conditionnement, conduite forcée, bief de dérivation
Dénominations moulin à farine, usine de préparation de produit minéral
Aire d'étude et canton Ardennes - Charleville-Mézières 1
Hydrographies Meuse la
Adresse Commune : Prix-lès-Mézières
Adresse : 40, 57 rue du Moulin
Cadastre : 2008 AC 24, 29-32, 34

Un moulin à farine, construit sur ce site par le prieuré du lieu dépendant de l'abbaye de Saint-Hubert, est mentionné pour la première fois en 1517. En 1603, on y installe une batterie de cuivre qui est ensuite reprise par des marchands parisiens, Schuermans et Van Liesmal. A partir de 1702, le moulin est loué à la Manufacture d'armes de Charleville et parallèlement, un moulin à tan (le moulin d'En-Haut) est établi à proximité. Bien National à la Révolution, le moulin du Milieu et le moulin du Bas sont transformés en platinerie vers 1794 pour alimenter la Manufacture d'armes de Charleville, il sont légués aux hospices de Mézières en 1830. En 1832, le moulin d'En-Bas et celui du milieu sont achetés par Lelorain qui reconstruit ce dernier en 1834 (date portée) ; il devient alors le Grand Moulin mais son propriétaire fait faillite en 1847. Ces moulins sont alors achetés en 1861 par Honoré-Victor Colin qui les transforme en moulin à couleurs. Le Grand Moulin cesse de moudre à la Première Guerre mondiale et le moulin du Milieu, acheté en 1920 par M. Villemot, s'arrête en 1955. Un plan nous renseigne sur la composition de l'ensemble : les calcinateurs et séchoirs étaient situés à l'arrière du moulin du Milieu et un magasin était accolé sur sa partie gauche. En 1702, le moulin est doté de deux batteries à trois marteaux chacune. Le moulin du Milieu possédait trois paires de meules et le Grand Moulin au moins une, actionnée par une roue de 6m de diamètre. Neuf ouvriers travaillent au moulin à couleurs en 1883.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 19e siècle
Dates 1834, porte la date

Le Grand Moulin, situé en bord de Meuse, est construit en pierre de taille calcaire pour les faces visibles depuis la rue et en moellon de même nature pour les autres côtés, toit en pavillon à charpente apparente couvert en ardoise ; le bief qui passe dessous alimentait une roue hydraulique qui était également actionnée par une conduite forcée toujours en place. En face, le moulin du Milieu est élevé sur le même modèle mais avec un toit à longs pans brisés (la partie de droite a été refaite récemment) couvert de tuile mécanique ; son rez-de-chaussée accueille trois emplacements pour des paires de meules ainsi que des silos pour conditionner la couleur en tonneaux.

Murs calcaire
moellon
pierre de taille
Toit ardoise, tuile mécanique, métal en couverture
Étages 2 étages carrés
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit en pavillon
toit brisé en pavillon
toit à longs pans brisés
Escaliers escalier intérieur, escalier en équerre, en charpente
Énergies énergie hydraulique
énergie électrique
achetée
États conservations restauré

Fabricants de couleurs : prix, 1, 9 ouv, bon.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1995/04/26
Précisions sur la protection

Moulin médian (cad. AC 29) ; façades et toitures et éléments du mécanisme subsistant (bief voûté, supports des meules) du moulin bas (cad. AC 31) ; pigeonnier (cad. AC 24) ; façades et toitures de la ferme (cad. AC 34) ; ancien sytème hydraulique (cad. AC 22, 23, 25 à 27, 32) : inscription par arrêté du 26 avril 1995.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AN, F12 9429, le fonds de l' OCRPI période 1940-1949.

  • AN, F12 4483, Ardennes, rapports annuels, industriels et mensuels sur la situation industrielle et commerciale du département, Situation industrielle, 3e trim 1883.

Bibliographie
  • COISTIA. M. Les moulins à couleur des Ardennes, collection Terres ardennaises, 1991.

    p. 16-24
  • DARDART G. Prix-lès-Mézières. L'oeuvre des moines de Saint-Hubert. Ville de Prix-Lès-Mézières. 2001.

    p. 57-73