Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Cathédrale Saint-Pierre-et-saint-Paul

Panneau peint : Rencontre à la porte dorée, saint Jean l'Évangéliste (grisaille) ; dit panneaux Fliche

Dossier IM10004960 réalisé en 2003

La cathédrale Saint-Pierre Saint-Paul

La peinture

Ces deux peintures participent d’une série de quatre panneaux polychromés sur l'avers (La vision de saint Joachim, L’offrande refusée de Joachim, La naissance de la Vierge) et respectivement peints en grisaille au revers (Saint Jean-Baptiste, Saint Bernard et donateur, Sainte Marthe et donatrice). Utilisés comme voliges dans la tour de la cathédrale en 1849 puis déposés par l’architecte du gouvernement, ces panneaux furent achetés par le chanoine Fliche en 1860 et dédoublés pour présenter l’avers polychrome et le revers en grisaille. Présentés dans l’orphelinat installé dans l’ancienne abbaye Saint-Martin-ès-Aires jusqu’en 1905, ils furent ensuite déposés dans la chapelle de l’ancien évêché puis offerts à l’Etat en 1930 par les héritiers du chanoine. La rencontre à la porte dorée est inspirée d’une série de gravures sur cuivre de Hans Collaert (1525-1580) tirées en 1576 et réalisées d’après les dessins du peintre flamand Crispin van den Broeck (1523-1591).

Dénominations tableau
Titres Rencontre à la porte dorée
saint Jean l'Evangéliste
Numérotation artificielle 58
Appellations dit panneaux Fliche
Aire d'étude et canton Aube - Troyes 1
Vol Vol en 1987, puis restitution.
Adresse Commune : Troyes
Adresse : place Saint-Pierre
Emplacement dans l'édifice bas-côté sud
4e chapelle

Ce panneau servait de retable à l'autel du transept nord de la chapelle Saint-Gilles (édifice détruit lors de la seconde guerre mondiale). Précédent signalement (EDIF) : hôtel de Vauluisant, musée municipal. Provenance originelle mal déterminée : Collégiale St Etienne pour certains, cathédrale pour d'autres. Utilisés comme voliges dans la tour de la cathédrale en 1849, ces panneaux sont déposés par l'architecte du gouvernement. Achetés par le chanoine P. Fliche en 1860 et exposés après restauration (séparation des avers et revers pour présenter distinctement panneaux polychromes et grisailles) dans la chapelle de l'abbaye Saint-Martin-ès-Aires. Déposés en 1905 à la chapelle de l'ancien évêché suite à la désaffection de la chapelle. Don à l'État le 06 mars 1930 par Pierre Gerlier évêque de Lourdes et son frère, héritiers du chanoine Fliche, sous réserve de les voir exposés à la cathédrale. 1974 : réintégration des panneaux et présentation à la cathédrale. Vol en 1987 puis restitution. (Cf. inventaire CRMH-Riand, 1998).

Période(s) Principale : 1er quart 16e siècle
Lieu de provenance Édifice ou site : 10, Troyes, chapelle Saint-Gilles

Élément d'un retable (?) constitué de 4 panneaux de bois peints, polychromes, avec grisailles au revers.

Catégories peinture
Structures rectangulaire vertical double face
Matériaux bois, support, peinture à l'huile, grisaille
Précision dimensions

h = 131 ; la = 81.

Iconographies rencontre à la porte dorée, saint Jean l'évangéliste
sainte Elisabeth
Vierge
Précision représentations

Recto : rencontre à la Porte dorée (polychrome). Verso : saint Jean l'Évangéliste (grisaille).

États conservations oeuvre restaurée
Précision état de conservation

Bon état. Restauration en 1971. Reprise en 1987.

Existence attestée de photographie ancienne.

Statut de la propriété propriété de l'Etat
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1909/05/15

Références documentaires

Bibliographie
  • DUCOURET, Bernard, BOUDON-MACHUEL, Marion, MINOIS, Danielle et al. Les églises de Troyes. Cathédrale, collégiales et églises paroissiales. Châlons-en-Champagne : Région Champagne-Ardenne (Inventaire général) ; Lyon : Lieux Dits, 2013 (Images du patrimoine ; 279).

    p. 56-57