Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Basilique Sainte-Clotilde

Peinture monumentale : ensemble des décors de la coupole

Dossier IM51004459 réalisé en 2017

Fiche

Voir

Dénominations peinture monumentale
Aire d'étude et canton Marne - Reims 1
Adresse Commune : Reims
Adresse : 8 rue de Louvois , place Sainte-Clotilde
Cadastre : 2016 DL 124
Emplacement dans l'édifice coupole du transept

La première version du Christ Pantocrator était une œuvre de Décote, un peintre lyonnais, détruite peu de temps après a construction. Les décors actuels de la coupole sont une réalisation des années 1930, réalisée par Gaston et Edmond Chauvet, d'après les dessins de Gosset. Le décor original imaginé par Gosset en 1899 ne pourra pas être réalisé, les fonds des souscriptions ne suffisant pas à réaliser l'ambitieux décor inspiré des décors d'églises paléochrétiennes.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle , daté par travaux historiques , (détruit)
Principale : 2e quart 20e siècle , daté par travaux historiques
Dates 1930, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Gosset Alphonse,
Alphonse Gosset (9 mai 1835 - 11 novembre 1914)

Né dans une famille d'architectes, il est formé par son père Pierre-Louis Gosset (1802-1875), qui fut aussi adjoint au Maire de Reims, et Charles-Auguste Questel. Il intègre l'Ecole Nationale des Beaux-Arts à Paris de 1856-1861, où il obtient la Médaille de Construction et de Rendu. Marié à Augustine Francart, ils eurent une fille qui épousa l'architecte Max Sainsaulieu qui reprit le cabinet d'architecte de son beau père et un fils son fils, qui lui-même architecte avec qui il collabora de 1906 à 1914.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Décote Georges,
Georges Décote (24 novembre 1870 - 1951)

Elève à Lyon de Poncet, à l’école des Beaux-arts où il entra en 1884, et de Tollet, puis à Paris, de Gustave Moreau et de Jules Valadon. Il a débuté au Salon de Paris, en 1894, avec Le joueur de biniou et expose depuis des portraits et des figures notamment : Visitation de la Vierge et Le joueur de vielle (1896), Le vieux musicien (1904), Virtuose (1905, troisième médaille), Le gouter (1907), Pianiste (1909). Il a donné les cartons des vitraux de la basilique de Fourvière à Lyon, ce qui lui a ouvert les portes de nombreux chantier dans des édifices des la France entière, dont la basilique Sainte-Clotilde ; il est représenté au musée de cette ville par le Portrait de M. Seguin (1896), un Portrait du peintre Guichard (salon de Lyon 1904) et L’Artiste pauvre (salon de Lyon, 1910). Source : Dictionnaire critique et documentaire des peintres sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays / Emmanuel Benezit, 1948.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, attribution par travaux historiques
Auteur : Chauvet Edmond,
Edmond Chauvet (29 janvier 1903 - 1968)

Artiste peintre. Né à Reims, 4, chaussée Bocquaine, le 29 janvier 1903, décédé à Reims, 45, rue Cognacq-Jay, le 20 décembre 1968. Edmond Eugène Ernest Chauvet, élève de F. Flameng et de Lucien Simon, sociétaire des Artistes français, enseigna pendant plus de trente ans à l’École régionale des beaux-arts de Reims. Il exposa au Salon des Artistes français et au Salon des Indépendants des paysages de Corse et de Bretagne. Issu d’une lignée d’artistes, fils du peintre décorateur Prosper Georges Chauvet (1874-1931), professeur à l’École régionale des arts industriels et à l’École pratique de commerce, membre de l’Union champenoise des arts décoratifs, et petit-fils du sculpteur Edmond Édouard Chauvet. Il épousa à Paris, en 1925, Renée Angèle Prillieux (1902-1989), fille de l’opticien rémois. Georges et Edmond Chauvet reposent au Cimetière de l’Ouest.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, attribution par travaux historiques

Décor polychrome et doré peint sur l'enduit en fausse mosaïque, personnages peints sur toile marouflée.

Catégories peinture, peinture murale
Matériaux enduit, support, peint, polychrome
toile, support, marouflé, peint, polychrome
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Iconographies Christ Emmanuel, en buste, en médaillon
saint François de Sales, en pied
saint Pierre Fourier, en pied
saint Louis roi, en pied
saint Bernard de Clairvaux, en pied
saint Urbain, en pied
saint Bruno, en pied
saint Charlemagne, en pied
saint Remi, en pied
saint Nicaise de Reims, en pied
saint Martin de Tours, en pied
saint Hilaire de Poitiers, en pied
saint Denis de Paris, en pied
saint Potin, en pied
saint Irénée, en pied
saint Sixte II pape, en pied
saint Jean-Baptiste Marie Vianney, en pied
saint Jean-Baptiste de la Salle, en pied
saint Vincent de Paul, en pied
ange
Alpha et Oméga
Chrisme
Théophane Venard
Vincent Abraham
Précision représentations

Au centre de la coupole le Christ Emmanuel est représenté au centre d'une mandorle, encadré de l'Alpha et de l'Oméga, et entouré d'anges alternant ailes déployées et ailes rassemblées. Certains portent des phylactères, d'autres des attributs du Christ : INRI, le saint suaire, la couronne d'épines et le clous de la Passion, couronne, calice, sceptre, l'Agneau mystique et l'épée de la justice.

La base de la coupole est occupée par divers saints personnages masculins, reconnaissables par leur attribut et dénommés en latin.

Au sommet des fenêtres sont représentés des chrismes alternant avec des croix nimbées.

Inscriptions & marques inscription concernant l'iconographie, sur l'oeuvre, d'origine, latin, peint
Précision inscriptions

De part et d'autre du Christ, en latin : EGO SUM VIA ET VERITAS ET VITA (je suis le Chemin, la Vérité et la Vie). Sur le phylactère de l'ange de gauche : DOMINUS DOMINANTUM ; le phylactère de l'ange de droite : REX REGUM. Chaque personnage est désigné par son nom en latin, dans le sens vertical.

États conservations mauvais état
mauvaises conditions de conservation
Précision état de conservation

Fixées à l'aide de clous, les toiles portent des marques de rouilles.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Marne, Reims. Série J : 19 J 12. Fonds Sainsaulieu. Plans seuls. Reims. Eglises modernes avec leurs écoles, presbytères, patronages. Eglise Sainte-Clotilde. Plans et dessins originaux de Gosset, beau-père de Sainsaulieu (1898-1902).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 19 J 12
Documents figurés
  • Christ bénissant l'assemblée au sommet de la coupole. Peinture de Décote. Don fait pour l'inauguration / François Rothier. Phototypie noir et blanc, extrait de GOSSET, Alphonse. Basilique Sainte-Clotilde. Monument du centenaire 496-1896. Reims : Matot-Braine Editeur, 1910.

Bibliographie
  • GOSSET, Alphonse. Basilique Sainte-Clotilde. Monument du centenaire 496-1896. Reims : Matot-Braine Editeur, 1910.

  • FAYE, Michel. VARENNE, Françoise. Basilique Sainte Clotilde de Reims. Reliquaire des Saints et Saintes de France. Rethel : Imprimeries Binet, 2001.

(c) Région Grand Est - Inventaire général (c) Région Grand Est - Inventaire général ; (c) Ministère de la culture et de la communication ; (c) Conseil départemental de la Marne (c) Conseil départemental de la Marne ; (c) Ville de Reims - Rivière Raphaëlle
Raphaëlle Rivière (1985 - )

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Akhesen, membre du groupement Art2 Conseil composé de Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est co-traitante du groupement composé de Elisabeth Dandel, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, Céline Berrette, Sarah Rambaud pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Dandel Elisabeth
Elisabeth Dandel

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Art2 Conseil, mandataire du groupement composé de Raphaëlle Rivière, Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est mandataire du groupement composé de Raphaëlle Rivière, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, Céline Berrette, Sarah Rambaud pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.