Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Peinture monumentale : Scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament ; Martyre de saint Sébastien

Dossier IM08000976 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations peinture monumentale
Titres Scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament
Martyre de saint Sébastien
Numérotation artificielle 1
Aire d'étude et canton Ardennes - Carignan
Adresse Commune : Puilly-et-Charbeaux
Lieu-dit : Puilly
Emplacement dans l'édifice choeur
nef
arc triomphal
sacristie

La datation de l'arrêté, 16e siècle, pose problème. Il s'agit d'une oeuvre en totalité réalisée dans le milieu du 19e siècle. Si des peintures du 16e siècle ont existé elles sont recouvertes, car il n'en est visible nulle part dans l'édifice. Les peintures ont été restaurées une première fois entre 1951 et 1952 puis à nouveau en 2007. Des sondages ont été réalisés en 1986 par le restaurateur Hisao Takahashi (Paris). Mention de la fiche d'origine : Oeuvre restaurée en 2008 par Cécile Bringuier, Géraldine Fray, Christian Vibert, Béatrive Villemin.

Période(s) Principale : 16e siècle , (?)
Principale : milieu 19e siècle

Les murs de l'église sont partiellement peints à la chaux (?). Les murs occidentaux et est sont marouflés de papier peint à l'huile, sur des feuilles de 50 cm de largeur. Les voûtes de la sacristie sont peints sur une toile très fine. Ensemble mural peint sur la totalité des murs de l'église ainsi qu'une partie de la sacristie. Peinture à la chaux (?) et à l'huile sur papier marouflé. Le remplissage entre les scènes figurées est peint sur enduit.

Catégories peinture murale
Matériaux enduit, support, (?), peinture à la chaux
papier, support, marouflé, peinture à l'huile
toile, support, peinture à l'huile
Précision dimensions

h=500 ; la=790. Dimensions pour le Jugement dernier.

Iconographies Les Evangélistes
Adam et Eve dans le Paradis terrestre
ange
Christ en croix
saint Sébastien
Moïse présentant les Tables de la Loi aux Hébreux
création de l'univers
David
Précision représentations

Description originelle : Le chevet est un cul de four dans lequel est ouvert une baie axiale. Il est délimité du choeur par un retable en bois. Les peintures représentent deux anges disposés de chaque côté de la baie et placés suffisamment haut pour être vus dès l'entrée de l'église. Les anges sont peints sur une toile marouflée sur les badigeons. Il est possible d'avancer que les anges ont été peints en atelier puis marouflés sur les badigeons. Les peintures placées dans le choeur représentent les quatre évangélistes, ils sont également peints sur une toile marouflée. Sur l'arc séparant la nef du choeur, on retrouve un décor correspondant aux épisodes de la vie de saint Sébastien représentés de chaque côté d'une Crucifixion. La particularité de cette peinture est qu'elle est réalisée sur papier. Enfin, le revers de la façade est entièrement peint. Le thème principal est le Jugement dernier avec la présence de défunts en cours de résurrection à gauche de la composition et la Chute aux enfers à droite. Au centre les âmes sont pesées et une figure féminine semble regarder le spectateur tout en modifiant l'inclinaison du plateau de la balance, sous son apparente séduction, elle semble en fait cacher le malin. La composition est également peinte sur papier.

Inscriptions & marques signature
inscription concernant une restauration
inscription concernant l'iconographie
Précision inscriptions

Transcription (signature, sous le E de l'Evangéliste Matthieu) : MICHEZ. R. Transcription (peint au revers de l'un des placards du maître-autel, accès par la sacristie) : SOUS LE / MINISTERE DE / MR L'ABBE DELOZANNE / DURANT L'ADMINISTRATION / DE / M. RONDACHE / cette église a été repeinte / ENTIEREMENT / APRES LA GRANDE GUERRE 40. / EN 1951-1952 / [...]. Cette inscription est répétée sur une des pierres tombales en bas à gauche du Jugement dernier. Transcription (en bas à gauche du Jugement dernier) : Durant l'administration de Mr Lambin Maire / et le ministère de l'Abbé Leclercq / Cette église a été restaurée par les oins de : / Atelier de la Renaissance Ambiance Décor / 2007. Les noms des Evangélistes est peint sous chaque médaillon.

États conservations oeuvre restaurée
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1908/12/05

Références documentaires

Bibliographie
  • GOBERT, Gustave. Un village des Ardennes. Charleville : Editions Anciaux, 1944.

    p.148-149
  • GOBERT, Gustave. A mon village : Puilly-Charbeaux. Charleville : Editions de la Société des Ecrivains Ardennais, 1938.

    p.97
  • HANNEDOUCHE, Alfred. Dictionnaire historique des communes de l'arrondissement de Sedan. Sedan : Impr de Jules Laroche, 1891. 558 p.

    p.405
  • MEYRAC, Albert. Géographie illustrée des Ardennes. 3e éd. Paris : Librairie Guénégaud, 1966.

    p.580
Périodiques
  • MANCEAU, Henri. Grandeurs et misères des vieilles pierres ardennaises : le pays de Carignan. L'automobilisme ardennais, novembre-décembre 1955, n°105.

    p.18-19
  • Restes de peintures murales du XVIe siècle. Revue historique ardennaise, tome 16, 1908-1909.

    p.168