Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Platinerie, haut fourneau

Dossier IA52070488 inclus dans Généralités réalisé en 1989

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinations affinerie, remise agricole
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, logement d'ouvriers
Dénominations platinerie, haut fourneau
Aire d'étude et canton Poissons - Poissons
Hydrographies Rongeant le
Adresse Commune : Noncourt-sur-le-Rongeant
Lieu-dit : la Batterie
Adresse : C.D. 427
Cadastre : 1838 C 22bis à 34 ; 1989 ZI 56

''La batterie'', située sur le Rongeant, fait partie de la seigneurie de Noncourt que la famille Michel achète en 1783. Trois ans plus tard, Michel père décède et laisse à ses deux fils la platinerie qu'il y a établie, composée d'un ordon, d'un feu et ses accessoires. En 1829 (date portée), les frères Michel ajoutent un haut fourneau (autorisation royale d'avril 1828). Parmentier et Guillé sont cités comme charpentiers, Humbert, Didier et Etienne comme maçons. Vers 1845, l'usine est dirigée par De Beurges et comporte en plus du haut fourneau, un four à puddler, un four à réchauffer et deux marteaux. Cessation d'activité vers 1865. La platinerie est constituée en 1823 d'un feu de forge et de deux marteaux ; présence de transmissions en 1989 (enquête initiale). 4 forgerons, 3 goujats et 1 releveur travaillent à la forge en 1829-1830, comme en 1833-1834.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1829, porte la date, daté par source, daté par travaux historiques

Site industriel desservi par voie particulière. Atelier de fabrication (B) : un étage de comble, pignon nord-ouest en pierre de taille, chaînes en pierre de taille ; présence de l'escalier d'accès au gueulard ; mur en ruine avec baies en prolongement du pignon sud-est de l'atelier de fabrication vers le sud. En 2013 (complément d'enquête) subsiste toujours l'atelier de fabrication (B) et le logement d'ouvriers (A). Toitures de tuiles creuses à l'origine.

Murs pierre
moellon
pierre de taille
Toit tuile creuse, tuile mécanique
Étages en rez-de-chaussée, étage de comble
Couvrements charpente en bois apparente
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier intérieur : escalier droit, en maçonnerie
Énergies énergie hydraulique
Typologies rectangulaire, oculus
États conservations établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables machine de production

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Haute-Marne : Série J (Fonds de la Société d'Histoire, d'Archéologie et des Beaux-arts de Chaumont), 35-94 (3J 94 ?).

    Archives départementales de la Haute-Marne, Chamarande-Choignes : Série J
  • AD Haute-Marne : 5J 143 (fonds d'Ecot-la-Combe). Registres de correspondance, 1829-1835.

    Archives départementales de la Haute-Marne, Chamarande-Choignes : 5J 143 (fonds d'Ecot-la-Combe)
  • AD Haute-Marne : 130S 157 (?). Ecot. Moulins et usines.

    Archives départementales de la Haute-Marne, Chamarande-Choignes : 130S 157
  • AD Haute-Marne : 130S 157. Noncourt. Moulins et usines.

    Archives départementales de la Haute-Marne, Chamarande-Choignes : 130S 157
Bibliographie
  • BEGUINOT, Pierre. Une grande industrie haut-marnaise disparue : la production de la fonte et du fer. Chaumont, 1979. 293 [263] pages.

    p. 170, 171 et 173
Périodiques
  • ALVES, Gilles. Construction et activité d'un haut fourneau. ''La batterie'' de Noncourt (Haute-Marne), 1829-1836. L'Archéologie industrielle en France, 1991-1992, n° 22, p. 57-75.

    p. 57-75