Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Pont ferroviaire de la Société des Forges du Clos-Mortier dit des Lachats

Dossier IA52001540 inclus dans Présentation de l'aire d'étude de faisabilité des canaux et voies navigables en Champagne-Ardenne : Saint Dizier, Attigny réalisé en 2012

Fiche

Précision dénomination pont ferroviaire
Appellations de la Société des Forges du Clos-Mortier dit des Lachats
Parties constituantes non étudiées quai
Dénominations pont
Aire d'étude et canton Haute-Marne - Saint-Dizier-Centre
Hydrographies Marne à la Saône canal de
Adresse Commune : Saint-Dizier
Cadastre : 2012 DT

En 1863, Jules Rozet fait construire un chemin de fer d'environ 800 mètres de long à une seule voie destiné à établir un moyen de communication sur rails entre ses usines du Clos-Mortier, des Lachats, des Eturbées et la ligne de Blesme à Gray mais lors de l'établissement du canal en 1866, ce dernier coupa la ligne ce qui entraina l'établissement d'un pont tournant visible sur un plan daté de 1869. Ce même document montre la maison du pontier à proximité (détruite). Ce pont fut ensuite supprimé et il ne subsiste plus actuellement que quelques pierres de taille des deux culées.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle

Les deux culées subsistantes sont en pierre de taille calcaire.

Murs calcaire
pierre de taille
États conservations mauvais état
Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • Archives départementales de la Haute-Marne, 134 S 10 :

    Rozet, propriétaire des usines du Clos Mortier et des Lachats, proteste en 1869 contre l'expropriation de son chemin particulier ainsi que du pont mobile sur le canal. Il demande la construction d'un pont fixe sur le chemin des Miniers. Il est suivi en cela par ses locataires Simon et Lemut ainsi que par la veuve Becquey pour l'usine de Marnaval et des individus, 1869. Rozet a fait construire en 1863 un chemin de fer d'environ 800 mètres de long à une seule voie destinée à établir un moyen de communication sur rails entre les usines du Clos-Mortier, du Lachat, des Eturbées et la ligne de Blesme à Gray ; un chemin pour voitures d'environ 660 mètres contigu au précédent et dont la création avait pour but de réduire d'un tiers la distance qui sépare ces mêmes usines de la route impériale 4. La section du canal de la Haute-Marne entre Saint-Dizier et Chamouilley coupe ces deux chemins.

  • 20115201732NUCA : Archives départementales de Haute-Marne, Chaumont, 134 S 10.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 134 S.

    10
  • Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 134 S.

    10
  • Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 130 S.

    197