Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation des objets mobiliers de l'église paroissiale Saint-Martin de la commune de Mars-sous-Bourcq

Dossier IM08005223 inclus dans Église paroissiale Saint-Martin réalisé en 2011
Aire d'étude et canton Ardennes - Attigny
Localisation Commune : Mars-sous-Bourcq

L'église de Mars-sous-Bourcq révèle trois périodes d'ameublement : d'une part au 15e siècle avec le décor porté, représenté par les chapiteaux sculptés du choeur avec leurs ornements végétaux et petits personnages, ainsi que les trois lavabos en niche au décor flamboyant et début Renaissance. Datable du 17e siècle, on peut voir ensuite un petit tableau peint à l'huile représentant le Baptême du Christ, placé au-dessus du portail occidental. L'entablement du maître-autel porte la date de 1827, il fut construit par le menuisier Lacatte-Chauffert et par les dons des habitants de la commune. Les statues en bois polychrome (saint Martin, saint Roch, saint Eloi) datent de cette période (1ère moitié 19e siècle), ainsi que la chaire à prêcher, qui porte des armoiries couronnées. Plus tard dans le courant de ce siècle a été installé dans l'édifice un imposant chemin de croix en fonte peinte, issu des fonderies haut-marnaises du Val d'Osne.

Annexes

  • Liste supplémentaire :

    - cloche, inaccessible, baptisée le 11 juillet 1926, remplace une cloche enlevée lors de la Première Guerre mondiale.

    - clôture de choeur (table de communion), fer forgé peint en gris, ornementation de volutes, deux battants centraux, début 20e siècle.

    - plaque commémorative funéraire, marbre noir gravé en lettres d'or de la liste de quatre morts pour la France en 1814-1918, un civil, et un mort en Indochine en 1951.

    - confessionnal, bois peint faux bois, à trois loges, la porte est percé d'un oculus, 19e siècle.

    - croix de procession, métal doré, moulé, avec croix aux extrémités en trilobes et anneau autour des rayons, 1ère moitié 20e siècle.

    - croix d'autel, bronze moulé, doré (sur l'autel avancé), décor de palmettes aux exmités, tripode, rayons de gloire courts, 1ère moitié 19e siècle (époque Restauration).

    - harmonium n°1, bois, fabricant : Manufacture Fromentin, Touzaa et Houpin, fondée en 1856, Edouard Houpin, 16 Bvd St Germain Paris ; en état de jeu, 20e siècle, h = 120 ; la = 114,5. (A)

    - harmonium n°2, bois, fabricant : Laplanche-Deforge G. Laplanche et Fortin successeur, 2 rue Chanzy 2, Reims ; en état de jeu, h = 97 ; la = 122. (B)

    - patène (isolée), argent doré, décor : I.H.S avec croix sur le H et coeur transpercé en dessous, 1er titre argent Paris et grosse garantie 1819-1838, poinçon de maître (partiellement illisible) : losange vertical avec initiales R.I, symboles : grosse fleur au centre et fleur de lys dans le haut, d = 14,2. (C).

  • Moulages :

    - Notre-Dame-de-Lourdes, plâtre peint et doré, (nef, 2e travée sud), moyen.

    - saint Antoine de Padoue, plâtre peint, (nef, 2e travée nord), moyen.

    - Vierge à l'Enfant (Notre-Dame-des-Victoires), plâtre (?) et badigeon, (bras sud du transept), moyen.

    - ange adorateur, plâtre peint, (bras sud du transept), moyen.

    - saint Christophe, plâtre peint, (choeur, au nord), moyen.

    - saint Joseph père nourricier du Christ, plâtre peint, (choeur, au sud), moyen.

  • Objet volé :

    Une statue en bois polychrome de la Vierge à l'Enfant, citée par l'abbé Sery dans son ouvrage sur la statuaire mariale dans les Ardennes (page 79, photographie n°77), datable du 15e siècle, h = 80 cm. Cet objet n'est pas protégé au titre des monuments historiques.

Références documentaires

Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    p.81