Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation des objets mobiliers de l'église paroissiale Saint-Rémy de la commune de Charbogne

Dossier IM08004992 inclus dans Église paroissiale Saint-Remi réalisé en 2011
Aire d'étude et canton Ardennes - Attigny
Localisation Commune : Charbogne

Le mobilier de l'église de Charbogne relève de quatre périodes : celle de sa construction entre la fin du 15e siècle et le début du 16e siècle, avec un portail occidental sculpté de voussures ajourées et de statuettes de saints et saintes, ainsi qu'une statue de saint Christophe au sommet du pignon sud et d'un fragment en pierre d'un saint Michel (déposé). A l'intérieur, datant de cette même période, on peut voir les deux lavabos en niche des bras nord et sud du transept. L'autre période majeure d'ameublement est le début du 18e siècle, époque de construction du maître-autel et des deux autels secondaires en pierre et marbre ; une statue en bois et badigeon figurant saint Sébastien et deux inscriptions funéraires en marbre noir sont également de cette période. Du 19e siècle on peut dater les tableaux des retables nord et sud, ainsi que plusieurs statues tant à l'extérieur (saint Eloi, saint Fiacre, saint Raphaël, saint Laurent, saint Rémy, en pierre) qu'à l'intérieur (saint Rémy et saint Eloi, en bois peint). Le chemin de croix date lui aussi du 19e siècle. Enfin, après les destructions subies par l'église en 1940, une partie du mobilier est reconstituée : l'ensemble des vitraux est confié entre 1947 et 1948 au verrier Daumont-Tournel, de Vanves, sur les cartons du peintre Jean Couturat. Les fonts baptismaux et la table de communion du choeur sont l'oeuvre entre 1955 et 1956, des frères Jean et Joël Martel, décorateurs et sculpteurs parisiens.

Annexes

  • Liste supplémentaire :

    - cloche (grosse), en état de jeu, prénommée Marthe Marcelle Marie, bénite en 1923, fondeur : Louis Debaille à Jeumont, d = 110. (A)

    - cloche (moyenne), prénommée Léonie Alice, fondeur : Louis Debaille à Jeumont, d = 98. (B)

    - cloche (petite), prénommée Marie Emilie Véronique, offerte en souscription par les paroissiens, fondeur Louis Debaille à Jeumont, d = 88. (C)

    - confessionnal, chêne ciré, de style néo-gothique, à trois loges, ornementation de pinacles et crochets, fronton en forme de gâble, porte ajourée, quatre colonnettes, début 20e siècle, h = 305 ; la = 210. (D)

    - harmonium (du bas-côté nord), en état de jeu, un pédalier et 15 jeux, h = 78,5 ; la = 54,5. (E)

    - harmonium (du bas-côté sud), un pédalier, pas de jeux, fabricant : J. Richard, Etrépigny ; h = 104 ; la = 124. (F)

    - 2 crédences, à tablette en marbre veiné rouge, pied en fer forgé peint en noir, forme de volutes en courbes et contre-courbes, 19e siècle (?), h = 94 ; la = 60,5. (G)

    - chandelier des ténèbres (treizain), fer forgé peint en noir, sur quatre pieds en volutes, avec décor de feuilles de lierre, limite 19e siècle 20e siècle, h = 142. (H)

    - encensoir, laiton moulé, ajouré, panse à godrons plats, 1ère moitié 20e siècle (dans le choeur). (I)

    - croix de procession, laiton moulé, 1ère moitié 20e siècle, h = 63. (J).

  • Moulages :

    - sainte Jeanne d'Arc, avec oriflamme, main reposant sur bouclier, plâtre et badigeon, moyen.

    - sainte Thérèse de Lisieux, plâtre peint, moyen.

    - sainte Philomène, plâtre peint, moyen, (dans les combles).

    - sainte Anne et la Vierge, plâtre et badigeon, petit, (dans les combles).

    - saint Walfroy (?), plâtre et badigeon, petit, (dans les combles).

    - saint Roch, plâtre et badigeon, petit, (dans les combles).

    - Notre-Dame-de-Lourdes, plâtre peint, moyen, (dans les combles).