Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Nizier

Présentation du mobilier de l'Église paroissiale Saint-Nizier de Troyes (Aube)

Dossier IM10004561 réalisé en 2003

Fiche

Œuvres contenues

Aire d'étude et canton Aube - Troyes 1
Localisation Commune : Troyes

Les verrières

Vitraux des 19e, 20e et 21e siècles.

Toutes les verrières anciennes ont été restaurées au cours des 19e et 20e siècles, notamment la verrière de la Religion (baie 110) par Etienne Virot et Martin-Hermanowska et celle du Jugement dernier (baie 116) par Gaudin en 1896-1899. Plusieurs panneaux, détruits par un ouragan, ont été entièrement recréés au sein de la verrière des Ages de la vie (baie 103) au début du 20e siècle.

La baie occidentale, consacrée aux trois saints troyens Mesmin, Loup et Aventin, a été dessinée par Henri Charlier en 1929 et réalisée par le peintre-verrier troyen Gaston Vinum en 1934.

Le mobilier

L’aménagement du chœur liturgique a été totalement revu en 1745 : marbre du sol et des murs ; décor des grandes arcades (FICHOT, vol. 3, p. 517-518). En 1769-1770, les stallles sont réalisées par les menuisiers Lesage et Simart . Lesage réalise d'autres ouvrages en 1770-1771, la dorure étant due à Montpellier. La gloire est mentionnée pour son nettoyage dans les comptes de 1771-1772 (AD Aube. 18 G 218 à 222).

Le mobilier fut vendu en 1794, puis reconstitué au début du XIXe siècle. Le nouveau chœur litugique avance jusqu’au milieu de la croisée, fermé par le retour des stalles. Ces dernières sont l'œuvre du menuisier Simart en 1804 (AD Aube. V 593). Antoine Simart réalise le maître-autel entre 1819 et 1822. La gloire, qui complète les décors subsistants du 18e siècle, a probablement été refaite à cette époque. La chaire, le banc d'oeuvre et les autels secondaires ont été réalisés avec des éléments de décor en remploi.

Les changements, liés à la réforme de Vatican II, ont de nouveau bouleversés le chœur liturgique dans la deuxième partie du 20e siècle : la gloire a été déposée ; la partie en avancée du chœur litugique sur le transept a été supprimée, entraînant le déplacement de stalles et des statues qui marquaient les angles de la clôture.

Plusieurs tableaux ont été déposés au musée Saint-Loup en raison de l'état sanitaire de l'édifice.

Auteur(s) Auteur : Lesage,
Lesage

Menuisier travaillant à Troyes, à l'église Saint-Nizier de 1769 à 1771.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
menuisier, attribution par source
Auteur : Simart Antoine,
Antoine Simart

Antoine Simart, menuisier, actif à Troyes dans le 1er quart du 19e siècle, est le père du sculpteur Pierre-Charles Simart.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
menuisier, attribution par source
Auteur : Simart,
Simart

Réalise les stalles de l'église Saint-Nizier en 1769-1770, en collaboration avec Lesage. Il est probablement apparenté à Antoine Simart, menuisier qui réalise le maître-autel de cette église en entre 1819 et 1822, père du sculpteur Pierre-Charles Simart.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
menuiser, attribution par source
Auteur : Montpellier,
Montpellier

Travaille à l'église Saint-Nizier de Troyes de 1770 à 1772.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
doreur, attribution par source

Annexes

  • Autres objets non retenus :

    Édifice :

    - 3 fragments de dalles funéraires 16e siècle (?) (dont 1 formant seuil du grand portail occidental), avec armoiries non identifiées.

    - Bénitier, marbre rouge veiné blanc, 18e ou 19e.

    - 12 dalles funéraires illisibles (dont 1 portant la date de 1664).

    - Bannière de procession de St Nizier, cousue sur tissu et encadrée, 19e.

    - Bénitier, marbre brun veiné, 18e ou 19e.

    - Croix de procession, métal doré, sans poinçon, 19e.

    - 1 banc et 2 tabourets de célébrant, 19e.

    - 3 statues de type Vendeuvre : Vierge ; St Antoine de Padoue ; Vierge de Miséricorde ; St Joseph et l'Enfant Jésus (bois peint, doré, copie d'une oeuvre 16e de l'église Saint-Urbain).

    - Bancs de fidèle 19e.

    - 6 stalles, 19e.

    Sacristie :

    - Ciboire Favier en fragments.

    - Calice 19e sans poinçon ni décor sauf une croix.

    - Pupitre Thabor, 19e.

    - 4 urnes funéraires en cuivre, 19e ou 20e.

    - 7 croix d'autel, 19e.

    Grenier :

    - 3 croix de procession, 19e.

    - 5 lithographies encadrées (quatre 19e siècle, dont : "Visitation", d'après Mignard, "Nativité et Assomption", d'après Maratti (?), "Présentation", d'après Jouvenet + 1 peut-être 18e : "Annonciation", d'après Dominicain).

    - 4 grands chandeliers en laiton, 19e + 9 petits de même métal et période.

    - 2 bâton de procession, bois peint, doré sans leurs statuettes, 19e (?).

    - Chemin de croix complet, lithogravures 19e.

    - Exposition en bois doré, architecturé corinthien, 19e.

    - 3 fragments en bois doré, figurant 3 têtes d'anges, 18e ou 19e (provenant des corniches surplombant le choeur ?).

    - Brancard de procession, bois recouvert de tissu bleu et dentelle blanche.

    - 5 bannières 20e "Pour Dieu et pour la France" ; "Page de Notre-Dame" ; "Gloire à Dieu dans les cieux et sur la Terre" ; de la "Confrérie de Saint-Nizier" ; de la "Confrérie du rosaire" ; du "Saint Sacrement-Paroisse de Saint-Nizier".

    - Dais de procession 19e ou 20e.

    - 21 chasubles.

    - 12 dalmatiques.

    - Grand nombre de chapes.

    - Dais de corbillard.

    - 2 devants d'autel.

  • Tableau provenant de l'église Saint-Nizier et conservé au musée des Beaux-Arts de Troyes :

    - inventaire des musées de Troyes n° D.75.14 (notice DMF n° 57114) : La Madeleine repentante (assise), 17e siècle ; h = 81, la = 65.

    Déposé au musée en 1975.

  • Tableau provenant de l'église Saint-Nizier et conservé au musée des Beaux-Arts de Troyes :

    - inventaire des musées de Troyes n° D.75.5 (notice DMF n° 57083) : La porte Saint-Jacques à Troyes, 18e siècle ; h = 159,5, la = 95,5.

    Déposé au musée en 1975.

  • Tableau provenant de l'église Saint-Nizier et conservé au musée des Beaux-Arts de Troyes :

    - inventaire des musées de Troyes n° D.75.11 (notice DMF n° 55921) : Le Père éternel, de Pierre Cossard, 18e siècle ; h = 119, la = 171.

    Déposé au musée en mars 1975.

    Se trouve actuellement salle 6, contre le mur après la 4e fenêtre.

  • Tableaux provenant peut-être de l'église Saint-Nizier et conservés au musée des Beaux-Arts de Troyes :

    - inv. musées de Troyes n° 891.1.1.2 : La Visitation, de Jacques de Létin ;

    - inv. musées de Troyes n° 891.1.1.1 : L'Adoration des bergers, de Jacques de Létin.

  • Tableau provenant de l'église Saint-Nizier et conservé au musée des Beaux-Arts de Troyes :

    - inventaire des musées de Troyes n° D.75.2 : La Présentation au temple, de Jacques de Létin, 17e siècle ; h = 186, la = 297.

    Signalé à l'église Saint-Nizier dès 1838 (Doé).

    Déposé au musée en 1975. Restauré er reverni par Fayein en 1976.

    Se trouve actuellement en réserves, palier.

    Cité dans : Doé, 1838 ; Babeau ; Fichot ; Morel-Payen ; Sainte-Marie ; Gaz. des Beaux-Arts, 1976 ; n° 23 du catal. de l'exposition Jacques de Létin.

  • Un tableau de Pierre Cossard, la Fuite en Egypte, provenant également de l'église Saint-Nizier et de dimensions comparables, est conservé au musée des Beaux-Arts de Troyes :

    - Inventaire musées de Troyes : 75.9 (DMF 55924).

    Il s'agit-il probablement d'une toile de la même série.

    Il y a lui-aussi été déposé un temps au musées des Beaux-Arts (à partir de 1975), puis rendu à Nicole Hany (CAOA) en 1997. Se trouve également peut-être à la chapelle de l'évêché.

    Les cadres sont toujours conservés au musée des Beaux-Arts.

  • Tableau provenant de l'église Saint-Nizier de Troyes est conservé au musée des Beaux-Arts de Troyes

    N° inventaire des musées de Troyes D.75.16 (notice DMF n° 57043) : épisode de la vie de saint Maur attribué à Louis Herluison ; h = 118, la = 87.

    En dépôt au musée des Beaux-Arts depuis 1975. Actuellement exposé salle 11, contre les fenêtres.

  • Tableau provenant de l'église Saint-Nizier de Troyes et conservé au musée des Beaux-Arts de la même ville

    - Inventaire musées de Troyes n° D. 75.3 (notice DMF n° PE033127) : Le martyre de sainte Ursule, de Jacques de Létin (1697-1661) ; h = 235, la = 180.

    Déposé au musée en mars 1975.

    Rentoilé par Joyerot en 1975, et restauré par Amoore en 1976.

    Publié dans le catalogue JACQUES DE LETIN, TROYES, 1976, n° 34 ; et dans la Gaz. des Beaux-Arts, mars 1977, n° 22.

    Actuellement présenté dans la salle du 17e siècle.

  • Liste supplémentaire (vitraux 19e, 20e et 21e siècles)

    - Verrière à personnages : La Religion et les quatre Evangélistes (baie 110) : verrière réalisée vers 1580 et très restaurée par Etienne Virot et Martin-Hermanowska notamment la figure de la Religion et le tympan.

    - Verrière historiée : Le Jugement dernier (baie 116) : verrière attribuée à Jean Macadré à la fin du 16e siècle et restaurée par Gaudin en 1896-1899.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Aube. 18 G 219 à 222. Comptes de la fabrique de Saint-Nizier, réalisation de stalles et de divers travaux de menuiserie et dorure, 1769-1772.

    Archives départementales de l'Aube, Troyes : 18 G 219 à 222
Bibliographie
  • CALLIAS BEY, Martine, CHAUSSE, Véronique, FINANCE, Laurence de, LAUTIER, Claudine. Les vitraux de Champagne-Ardenne. Paris : CNRS, 1992 (Corpus vitrearum-France, Recensement IV).

    p. 264
  • FICHOT, Charles. Statistique monumentale du département de l’Aube. Troyes : Lacroix, 1884-1900, 5 vol.

    Vol. 3, p. 517-518