Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Eglise paroissiale Sainte-Catherine

Présentation du mobilier de l'Eglise paroissiale Sainte-Catherine de AllandHuy-et-Sausseuil (Ardennes)

Dossier IM08005022 réalisé en 2011

Fiche

Œuvres contenues

Voir

Aire d'étude et canton Ardennes - Attigny
Localisation Commune : Alland'Huy-et-Sausseuil

Hormis les fonts baptismaux sculptés de têtes humaines, qui peuvent remonter au 13e siècle, ainsi qu'une fresque dans le bras nord du transept qui représente une scène de chasse de la fin du 16e siècle ou début du 17e, le mobilier majeur de l'église d'Alland'huy date de la fin du 17e siècle, peut-être vers 1689 d'après une inscription gravée. Ainsi, de cette époque peut avoir été réalisé le maître-autel à baldaquin et l'autel secondaire nord, ainsi que les statues en pierre badigeonnées qui les accompagnent. Au début du 19e siècle, le peintre rémois Germain orne d'une Résurrection sur toile le retable du maître-autel, et peint deux grands médaillons figurant des Evangélistes (1806). Les statues en bois peint et doré représentant l'Immaculée Conception et saint Nicolas datent du milieu du 19e siècle. Enfin, les vitraux, dans un programme contemporain homogène (hormis le sanctuaire) ont été posés dans la 2e moitié du 20e siècle.

Annexes

  • Liste supplémentaire :

    - cloche (moyenne), prénommée Mathilde Alexis Madeleine, ne portant pas de date, remplace une cloche enlevée pendant la Première Guerre mondiale, h = 103 ; d = 103. (A)

    - cloche (grosse), prénommée Lucienne Louise Catherine, ne portant pas de date, remplace une cloche enlevée pendant la Première Guerre mondiale, h = 115 ; d = 115. (B)

    - lustre d'église, métal doré, de style néo-gothique, à 9 feux sur lampe à bordure ajourée et chaîne formée par des croix assemblées, 1er quart 20e siècle, h = 100. (C)

    - chandelier funéraire, en bois peint en noir, pied triangulaire plein, légèrement évasé, gravé d'une fleur stylisée dans un cercle, tige lisse, gros noeud, bobèche médicis, h = 140. (D)

    - harmonium, un clavier, 13 jeux, deux pédales, fabricant : Ad. Schillio, Lille, Reims, Roubaix, Valenciennes, 1ère moitié 20e siècle, h = 127,5. (E)

    - clôture de choeur (table de communions), fer forgé peint en noir, à volutes, 20e siècle. (F)

    - sculpture (Christ en Croix), plâtre sur croix en bois, 1ère moitié 20e siècle, h = 118.

    - calice, métal argenté, argent doré pour la coupe seule, noeud plat, pied circulaire avec décor de cercles gravés et frise externe perlée, croix et rayons, garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973 ; poinçon de maître : Henry Nesme (orfèvre actif entre 1924 et 1964), h = 20,9 ; d = 12,5 (pied) ; d = 9 (coupe). (G)

    - calice, métal argenté, argent doré pour la coupe seule, noeud plat, pied circulaire avec croix en émail bleu sur le pied entre deux bandeaux de cercles, garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973 ; poinçon de maître : Henry Nesme (orfèvre actif à Lyon entre 1924 et 1964), h = 18 ; d = 9,2 (coupe) ; d = 11,8 (pied). (H)

    - deux patènes (isolées), en argent doré. La première : garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973 ; poinçon de maître : Villard et Fabre (orfèvre actif à Lyon entre 1901 et 1973), croix pattée, bordure perlée, effets de mat et de brillance, d = 13,5. La deuxième : garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973 ; poinçon de maître effacé, croix pattée, d = 12,5. (I)

    - ostensoir, métal argenté et métal doré, verre rouge et verre blanc en cabochon, rayons droits et ondulés, garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973 ; poinçon de maître (?) : FFD dans un losange horizontal, 19e siècle, h = 64,5. (J)

    - ostensoir, métal doré, avec pied et tige de style baroque, pied circulaire ajouré, noeud ovoïde, verre blanc en cabochon autour du boîtier de la lunule (absente), garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973 ; pas de poinçon de maître, h = 56,7. (K)

    - encensoir, laiton repercé, bordure ajourée, 19e siècle, h = 23.

    - ciboire (du maître-autel), métal doré, lourd, sans poinçon, milieu 20e siècle.

    - custode, argent doré, garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973 ; poinçon de maître : Henry Nesme (orfèvre actif à Lyon entre 1924 et 1964), décoré d'un Chrisme et de l'alpha et oméga, portant une inscription : IN MEMORIAM / ACJF / 1929-1933 ; d = 4,8.

    - coq de clocher déposé en 2001 (lors de la réfection du clocher ?), zinc, 20e siècle, h = 48,5 ; la = 53. (L).

  • Moulages :

    - saint Joseph père nourricier du Christ, plâtre et badigeon beige, moyen.

    - sainte Thérèse de Lisieux, plâtre et badigeon beige, moyen.

    - Vierge à l'Enfant, plâtre peint avec patine faux bois, de style gothique Ile-de-France, moyen.

    - Notre-Dame-de-Lourdes, couronnée, plâtre et badigeon beige, moyen, avec inscription : Je suis l'Immaculée Conception.

    - saint Antoine de Padoue, plâtre et badigeon beige, moyen.

    - Sacré-Coeur de Jésus, plâtre et badigeon beige, moyen.

    - sainte Jeanne d'Arc, plâtre peint, moyen.