Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Eglise paroissiale Saint-Médard

Stalles

Dossier IM08000820 réalisé en 2011

Fiche

Dénominations stalle
Aire d'étude et canton Ardennes - Attigny
Adresse Commune : Grandpré
Emplacement dans l'édifice choeur

Ces stalles proviennent de l'abbaye de Belval.

Période(s) Principale : 17e siècle , (?)
Principale : 18e siècle
Lieu de provenance Édifice ou site : Champagne-Ardenne, 08, Belval-Bois-des-Dames, abbaye

Ensemble de stalles réparties en deux groupes disposés face à face de chaque côté du choeur ; chaque groupe, sur plate-forme, comporte dix stalles basses interrompues par un passage et neuf stalles au second plan, ainsi que deux stalles en bout ; les miséricordes sont sculptées et supportées par des petites sellettes en bois découpé. Décor en relief sur les parcloses et les miséricordes.

Catégories menuiserie ébénisterie, sculpture
Structures stalle, 42 pupitre miséricorde
Matériaux bois, taillé, mouluré, décor en relief, vernis
Précision dimensions

h = 104 ; la = 600 ; pr = 64. Dimensions des stalles 9 places.

Iconographies ornement à forme végétale
tête
profil
angelot
Précision représentations

Parcloses ornementation à décor végétal. Miséricordes : têtes humaines, têtes fantastiques, têtes d'angelots, angelot, profil d'homme, décor végétal... etc.

États conservations bon état
Précision état de conservation

Certaines miséricordes ont été restaurées.

Statut de la propriété propriété de la commune (?)
Protections classé au titre objet, 1908/12/05

Références documentaires

Bibliographie
  • VINCENT, Henri. (docteur). Epigraphie ardennaise. Les inscriptions anciennes de l'arrondissement de Vouziers ou relatives à la région. Reims : H. Matot éditeur, 1892. XXXII-507 p., fig., pl.

    p.230
  • GUELLIOT, Octave. Dictionnaire historique de l´arrondissement de Vouziers. Charleville-Mézières : Editions Terres ardennaises, 1997-2004, 10 tomes.

    p. 107
Périodiques
  • MANCEAU, Henri. Belval-en-Dieulet. L´Automobilisme ardennais, n°77, mars-avril 1951.

    p.23