Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Pantaléon

Statue : Vierge de douleur

Dossier IM10004075 réalisé en 2003

Fiche

Á rapprocher de

Selon les sources du XVIIIe siècle, la Vierge ornait autrefois le maître-autel de Saint-Pantaléon et était entourée de deux anges, l’ensemble aurait été mise en place en 1606 par un certain Toussaint Concibert, selon une ancienne inscription sur le socle de la statue, puis détruit et dispersé à la Révolution. Certains auteurs affirment également qu’elle proviendrait de l’église des Cordeliers. Le sujet, une « Notre Dame de Pitié » ne permet pas de savoir s’il s’agit bien de cette statue. Toutefois la figure est assise sur un élément architecturé ce qui laisse à penser qu’elle a pu être intégrée à un autel, sans doute en hauteur étant donné l’attitude de la statue, la tête penchée en avant, les yeux baissés, en signe d’humilité mais aussi pour porter le regard vers le fidèle. Dans la sculpture contemporaine, Marie, assise et en prière, est généralement représentée avec le corps de son Fils mort sur les genoux ; la Vierge seule est beaucoup plus rare. Cette statue se distingue aussi par la qualité de la sculpture : la sérénité des traits d’une grande finesse, sensible dans le visage et les mains, contraste avec le tumulte organisé du drapé qui participe au sentiment de vie qui se dégage de la statue. La tête, dans son détail, son expression et jusque dans son attitude, les mains fines et l’animation du drapé conduisent à y voir le même sculpteur que celui qui a réalisé la Sainte Julienne de Nicomédie (ou Sainte Brigitte) de Rumilly-les-Vaudes.

Marion Boudon-Machuel, extrait de : Les églises de Troyes. Cathédrale, collégiales et églises paroissiales, p. 148.

Dénominations statue
Titres Vierge de douleur
Numérotation artificielle 74
Aire d'étude et canton Aube - Troyes 1
Adresse Commune : Troyes
Adresse : rue Vauluisant
Emplacement dans l'édifice nef
3e pilier nord

L'origine de cette statue est incertaine. Certains auteurs pensent qu'elle pourrait s'identifier avec une figure entourée de deux anges qui, d'après une inscription relevée au 18e siècle, aurait été mise en place sur le maître-autel de Saint-Pantaléon en 1606 par le sculpteur Toussaint Concibert. D'autres affirment qu'elle proviendrait de l'église des cordeliers. Les dernières études ont montré la grande similitude de traitement qui existe entre cette œuvre et la Sainte Brigitte de Rumilly-lès-Vaudes, datée vers 1545-1555.

Période(s) Principale : milieu 16e siècle
Catégories sculpture
Matériaux calcaire, peint, polychrome
Mesures h : 125.0
la : 53.0
pr : 35.0
Iconographies Vierge de douleur
États conservations écaillage
manque
Précision état de conservation

Doigts manquants.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre immeuble, 1862

Références documentaires

Documents figurés
  • Vierge de douleur, statue de Saint-Pantaléon de Troyes. [19??]. 1 photogr. (A Évêché Troyes).

    Archives Evêché, Troyes
Bibliographie
  • [Exposition. Troyes, église Saint-Jean-au-Marché. 2009]. Le beau XVIe siècle. Chefs-d’œuvre de la sculpture en Champagne. Dir. Geneviève Bresc-Bautier et Chrystelle Laurent. Malakoff : Hazan ; Troyes : Conseil général, 2009

    p. 267-268
  • DUCOURET, Bernard, BOUDON-MACHUEL, Marion, MINOIS, Danielle et al. Les églises de Troyes. Cathédrale, collégiales et églises paroissiales. Châlons-en-Champagne : Région Champagne-Ardenne (Inventaire général) ; Lyon : Lieux Dits, 2013 (Images du patrimoine ; 279).

    p. 148