Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Tuilerie René Ballis, puis S.A.R.L. Krug-Ballis et Cie, actuellement maison et Vivescia (coopérative agri-industrielle)

Dossier IA10000173 inclus dans Généralités réalisé en 1998

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations dite tuilerie René Ballis, puis S.A.R.L. Krug-Ballis et Cie, actuellement coopérative agri-industrielle Vivescia
Destinations maison, coopérative agricole
Parties constituantes non étudiées bureau, logement d'ouvriers
Dénominations tuilerie, briqueterie
Aire d'étude et canton Aube - Brienne-le-Château
Adresse Commune : Vallentigny
Lieu-dit : Entre Deux Voyeux, La Gare
Adresse : route d' Epothémont
Cadastre : 1993 ZH 92, 93 ; 1995 ZI 7, 9

René Ballis fait édifier une tuilerie vers 1915 à Vallentigny, exploitée sous la raison sociale S.A.R.L. Krug-Ballis et Cie à partir de 1928 environ. Un pont-bascule de 40 tonnes est installé peu après 1930, puis de nouveaux bureaux, ainsi que des logements d'ouvriers sont construits après la Seconde Guerre mondiale. Vers 1955, cette usine abrite deux fours et douze séchoirs à trois voies chacun. La production est alors de 100 tonnes de briques par jour. Tous les types de briques creuses sont fabriqués, et l'établissement Krug-Ballis a comme spécialité le Ballisol, brique à base d'argile et de sciure de bois, très légère et isolante. La cessation d'activité intervient vers 1972. Le site est alors racheté par une coopérative agricole qui détruit l'ensemble des bâtiments, à l'exception du bureau et des logements d'ouvriers. En 2013 (complément d'enquête), seul le bureau n'a pas été détruit, mais il n'est plus occupé. Le groupe coopératif agri-industriel Vivescia s'est installé sur le site. Une centaine d'ouvriers vers 1955.

Période(s) Principale : 1ère moitié 20e siècle

Logement d'ouvriers à un étage carré élevé avec tuiles en gros oeuvre et couvert d'un toit à longs pans en tuiles mécaniques. Bureau en rez-de-chaussée avec soubassement en moellons, façade en briques et enduit partiel, percée au niveau de la porte d'entrée formant un avant-corps, par un arc en plein-cintre surmonté des initiales BK ; la toiture en tuiles mécaniques est à longs pans brisés avec croupe et lucarnes. Logements d'ouvriers datant d'après la seconde guerre mondiale, en rez-de-chaussée et un étage de comble ; l'un est couvert en ardoises, les deux autres en tuiles mécaniques. En 2013, le logement d'ouvriers n'existe plus. Les autres logements ont été conservés et servent de maisons. Un silo ainsi qu'un hangar ont été édifiés sur le site.

Murs tuile en gros oeuvre
calcaire
brique
enduit partiel
moellon
Toit tuile mécanique, ardoise
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
toit à longs pans brisés
croupe
Énergies énergie thermique
produite sur place
États conservations établissement industriel désaffecté, détruit, vestiges
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Aube : 3P 4038. Matrices cadastrales. Vallentigny, propriétés bâties. 1911-1973.

    Archives départementales de l'Aube, Troyes : 3P 4038
Périodiques
  • Les métiers du feu. La vie en Champagne, n° 37, juillet-août 1956.