Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine de bonneterie Raguet, puis Raguet et Vignes, puis Vitos S.A., actuellement magasins de commerce, immeubles à logements et bureaux

Dossier IA10000055 inclus dans Généralités réalisé en 1986

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations dite usine de bonneterie Raguet, puis Raguet et Vignes, puis Vitos S.A.
Destinations magasin de commerce, immeuble de bureaux, immeuble à logements
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, salle des machines
Dénominations usine de bonneterie
Aire d'étude et canton Aube - Troyes 5
Adresse Commune : Troyes
Adresse : 1, 3, 5 rue Belgrand , 55, 57 bis boulevard du 14 juillet
Cadastre : 1983 CH 15, 16, 475, 477, 478

Edme Raguet possède une usine de bonneterie dont les bâtiments d'origine ont été édifiés au début du Second Empire et qui connaissent d'importants agrandissements dans le dernier quart du 19e, voire au début du 20e siècle. La salle des machines, la chaufferie, l'atelier de réparation mécanique et l'atelier de production ont été érigés entre 1900 et 1905 (cf Humbert). Au 20e siècle, cet établissement est exploité sous la raison sociale Raguet et Vignes, puis par Vitos S.A. qui y installe un magasin d'usine en 1968. En 1989, la moitié des bâtiments est détruite, seul l'atelier de fabrication le plus récent étant conservé pour abriter un magasin de commerce. En 2013 (complément d'enquête), il ne subsiste plus rien de ce site qui a laissé place à l'installation de nouveaux immeubles aux destinations diverses (commerces, logements Aube Immobilier et bureaux dont agence immobilière Stradim).

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Dates 1900, daté par travaux historiques

Les bâtiments d'origine étaient couverts par des toits à longs pans ; les bâtiments postérieurs par des toits en pavillon ou à longs pans, à l'exception de la grande salle des métiers Cotton, couverte de shed. L'atelier de fabrication à un étage carré, couvert d'un toit à longs pans en tuiles mécaniques, qui était le plus ancien de l'usine, a été détruit après inventaire. Salle des machines en rez-de-chaussée, percée de baies en plein cintre, détruite après inventaire. L'atelier de fabrication en rez-de-chaussée en briques, à toit en shed couvert de tuiles mécaniques et de verre, a une charpente métallique apparente.

Murs calcaire
brique
enduit partiel
moellon
Toit tuile mécanique, verre en couverture
Étages 1 étage carré
Couvrements charpente métallique apparente
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
shed
Énergies énergie thermique
énergie électrique
produite sur place
achetée
États conservations détruit
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Aube : 3P 3915. Matrices cadastrales. Troyes préfecture, propriétés bâties. 1881-1914.

    Archives départementales de l'Aube, Troyes : 3P 3915
Bibliographie
  • HUMBERT, Jean-Louis. Les établissements de bonneterie à Troyes (1870-1914). Troyes : C.D.D.P, 1995. 80 p.

    p. 29
Périodiques
  • Mercure 10, n° 89, novembre-décembre 1991.