Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine de bonneterie Valton-Quinquarlet et fils, puis Valton et fils, puis S.A.R.L. les fils de Valton et cie, actuellement Petit Bateau Valton S.A

Dossier IA10000053 inclus dans Généralités réalisé en 1986

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations usine de bonneterie Valton-Quinquarlet et fils, puis Valton et fils, puis S.A.R.L. les fils de Valton et Cie, actuellement Petit Bateau Valton S.A
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, salle des machines, chapelle, cheminée d'usine
Dénominations usine de bonneterie
Aire d'étude et canton Aube - Troyes 3
Adresse Commune : Troyes
Adresse : 15 rue Pierre Murard
Cadastre : 1983 BP 17 à 23

Valton Quinquarlet fait édifier une usine de bonneterie en 1892 (statue de saint Joseph surmontant la travée centrale de la salle des machines réalisée à cette date), puis la raison sociale devient Valton et fils dès 1894. De nouveaux bâtiments sont construits dans la première moitié du 20e siècle. En 1925, la société est transformée en S.A.R.L. les fils de Valton et Cie. En 1940, la surface couverte est de 8500 m2. Cette entreprise est connue comme pionnière de la publicité pour la marque Petit Bateau commercialisée dès 1913 ; malgré son rachat par le groupe Yves Rocher en 1988, elle continue son activité sous la raison sociale Petit Bateau Valton S.A. L'usine Valton est réputée pour sa pratique du catholicisme social qui a occasionné le versement de 10 % des bénéfices dans une caisse d'oeuvres sociales pour le personnel entre 1892 et 1950 environ. En 2013 (complément d'enquête), le site est toujours en activité. Pas de modification du site. La machine à vapeur installée en 1893 est une Corliss Crépelle de 60 ch, avec un volant de 3 mètres de diamètre tournant à 90 tours par minute ; elle est remplacée en 1924 par une machine de 180 ch, qui fonctionne jusqu'en 1940. 200 ouvriers en 1894. Les salariés ont atteint jusqu'à 1000 personnes vers 1935.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Dates 1892, daté par travaux historiques

Salle des machines en rez-de-chaussée, élevée en moellons calcaires, avec façade ordonnancée percée de baies à arc en plein cintre encadrées de brique. La travée centrale est surmontée d'un fronton avec horloge et d'une statue de saint-Joseph en fonte coulée par la fonderie de Sermaize. Atelier de fabrication en rez-de-chaussée, élevé en moellons calcaires, percé de baies encadrées en brique et couvert de sheds en tuiles mécaniques et verre. Cheminée d'usine en brique.

Murs calcaire
béton
enduit
moellon
parpaing de béton
Toit tuile mécanique, verre en couverture
Étages en rez-de-chaussée
Couvrements charpente métallique apparente
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
shed
Énergies énergie thermique
énergie électrique
produite sur place
achetée
Techniques sculpture
Représentations saint Joseph
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • BOUCRAUT, Louis, BOUCRAUT, Marie-Madeleine. Pierre Valton et ses fils, industriels troyens de 1892 à 1940 : nouvelle contribution à l'histoire de la bonneterie troyenne. Troyes : Petit-Bateau-Valton, 1986. 158 pages.

  • HUMBERT, Jean-Louis. Les établissements de bonneterie à Troyes (1870-1914). Troyes : C.D.D.P, 1995. 80 p.

    p. 29
Périodiques
  • DARBOT, Jean. Historique des entreprises Quinquarlet et Valton. La Vie en Champagne, janv. 1989, n° 394, p. 6-9. Compte rendu de Louis et Marie-Madeleine Boucraut, De Jean Dupont à Pierre Valton, du filé à la maille : contribution à l'histoire de la bonneterie troyenne, 3 livrets, 1985-1987.

    p. 6-9
  • Mercure 10, n° 94, novembre-décembre 1992.