Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine de céramique Léon Moynet, puis Honoré Nicot, dite Sainterie de Vendeuvre, puis atelier d'huisseries métalliques

Dossier IA10000166 inclus dans Généralités réalisé en 1998

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations dite usine de céramique Léon Moynet, puis Honoré Nicot, Sainterie de Vendeuvre
Destinations usine de construction métallique, maison
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, magasin industriel, logement patronal
Dénominations usine de céramique
Aire d'étude et canton Aube - Vendeuvre-sur-Barse
Adresse Commune : Vendeuvre-sur-Barse
Lieu-dit : Les Vignes de la Côte
Adresse : 50, 69 rue de la Libération
Cadastre : 1992 AB 179 ; AI 360, 361

La manufacture de terres cuites peintes, connue sous le nom de ''Sainterie de Vendeuvre'', a été fondée par Léon Moynet. Après avoir sculpté des statues en terre cuite dans une petite grange, Moynet fait édifier une usine vers 1865 (1842 selon Rosen), consacrée essentiellement à la fabrication de statuaire religieuse. Honoré Nicot en prend la direction vers 1890. La manufacture produit environ 12000 statues par an. Les statues étaient cuites dans un four entre 900 et 1400 degrés, ce qui occasionnait une certaine vitrification de la pâte ; l'absence de calcaire de l'argile très pur de Vendeuvre empêchait la casse et la fente des pièces. Les bâtiments sont endommagés pendant la Seconde Guerre mondiale et restaurés. La production change en 1961, époque où sont fabriqués des carreaux en céramique pendant une vingtaine d'années. En 1998 (enquête initiale), le site est occupé par un atelier d'huisseries métalliques. En 2013 (complément d'enquête), le logement patronal sert de maison. Le reste du site est désaffecté. Pas de modification de l'ensemble. Environ 45 ouvriers en 1870.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : milieu 20e siècle

Atelier de fabrication composé de deux halles perpendiculaires en rez-de-chaussée, élevées en moellons avec pierres de taille en chaîne d'angle et en encadrement de fenêtre, couvertes d'un toit à longs pans en tuiles mécaniques.

Murs calcaire
enduit partiel
moellon
pierre de taille
Toit tuile mécanique
Étages en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans
croupe
Énergies énergie thermique
énergie électrique
produite sur place
achetée
États conservations établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Aube : 8 Fi. Iconographie.

    Archives départementales de l'Aube, Troyes : 8 Fi
  • AD Aube : 3P 4098. Matrices cadastrales. Vendeuvre-sur-Barse, propriétés bâties [et non bâties]. 1828-1834 [19e siècle].

    Archives départementales de l'Aube, Troyes : 3P 4098
Bibliographie
  • CZMARA, Jean-Claude. Les métiers du feu en Champagne méridionale. Paris : Ed. A Sutton, 2009. 170 p.

    p. 103-114
  • DURAND, Jean (abbé). Une manufacture d'art chrétien. La sainterie de Vendeuvre-sur-Barse (1842-1961). [S.l.], 1978. 164 pages, annexes.

  • ROSEN, Jean (dir.). Faïenceries françaises du Grand-Est. Inventaire : Bourgogne. Champagne-Ardenne (XIVe-XIXe siècle). Paris : Comité des Travaux historiques et scientifiques, 2001. 591 p.

    p. 472-475 : Sainterie (Vendeuvre II ; 10.13)
Périodiques
  • Bulletin municipal de Bar-sur-Aube, 1965.

  • Les métiers du feu. La vie en Champagne, n° 37, juillet-août 1956.