Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine de construction métallique des Ets Bauche, puis Fichet-Bauche, actuellement Gunnebo

Dossier IA51000165 inclus dans Généralités réalisé en 1988

Fiche

  • Bureaux vus depuis l'est
    Bureaux vus depuis l'est
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cour
    • bureau
    • atelier de fabrication
    • magasin industriel
    • quai
    • voie ferrée

Dossiers de synthèse

Appellations dite usine de construction métallique S.A. des Ets Bauche, puis Fichet-Bauche, actuellement Gunnebo
Parties constituantes non étudiées cour, bureau, atelier de fabrication, magasin industriel, quai, voie ferrée
Dénominations usine de construction métallique
Aire d'étude et canton Marne - Bourgogne
Adresse Commune : Bazancourt
Adresse : rue de Lavannes , rue Fichet Bauche
Cadastre : 1974 AE 162

Installée à Gueux en 1864 et à Reims de 1867 à 1907, la S.A. des Ets Bauche, qui fabrique des coffres-forts, occupe les locaux de l'ancienne usine textile Lemoine (IA51000166) à Bazancourt en 1904. Celle-ci étant détruite pendant la Première Guerre mondiale, une usine entièrement nouvelle est construite sur l'emplacement actuel entre 1920 et 1923. Les bâtiments sont détruits à deux reprises en 1940 et 1944. Leur reconstruction s'achève en 1947. La société Fichet-Bauche, qui existe depuis 1967 et possède de nombreuses unités de fabrication, y produit toujours en 1988 (lors de l'enquête initiale) des coffres-forts. Lors du complément d'enquête, en 2012, l'usine se trouve toujours occupée par le groupe Gunnebo (spécialisé dans les systèmes de sécurité) dont Fichet-Bauche était devenue membre en 1999. Pas de modification de l'ensemble. Entre 1920 et 1940, les machines utilisées sont des machines Weingarten.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle , (détruit)
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1920, daté par travaux historiques

Site desservi par embranchement ferroviaire et voie particulière. Surface du site en m2 : 93000.

Murs meulière
béton
brique
enduit
pan de fer
Toit tuile mécanique, béton en couverture, ciment amiante en couverture, verre en couverture
Étages 2 étages carrés
Couvrements charpente métallique apparente
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures terrasse
shed
toit à longs pans
Énergies énergie thermique
énergie électrique
Typologies baie rectangulaire
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Historique de l'entreprise, 1984. [N.p.] :

    La Société Fichet-Bauche est née en 1967, à l'initiative du Président Paul Richard, du regroupement de deux grands spécialistes français dans le domaine de la sécurité : la Société Fichet et la Société Bauche.

    L'histoire de ces deux maisons qui devinrent une : la nôtre, commence en 1825 quand Alexandre Fichet, alors âgé de 26 ans, quitte son village natal d'Etrepilly (Seine-et-Marne) pour ouvrir un premier atelier de serrurerie, rue Rameau à Paris. Quelques années plus tard, en 1864, Auguste Nicoles Bauche, spécialiste des produits réfractaires, entreprend à Gueux, près de Reims, la fabrication des coffres-forts.

    Dès lors, sur la voie ouverte par ces deux inventeurs hors du commun, les deux entreprises vont poursuivre, sous l'impulsion de leurs successeurs, une activité parallèle. En quelques dates ''clé'' voici les grandes étapes qui ont marqué la vie de ces maisons.

    [Maison Fichet]

    1825 : Installation à Paris.

    1829 : Création et brevet d'une nouvelle serrure incrochetable. Dès lors, ses inventions ne se comptent plus, et de nombreux brevets seront déposées par ce talentueux précurseur.

    1836 : Création d'un atelier, rue Neuve-des-Mathurins à Paris.

    1837 : Alexandre Fichet est breveté serrurier-mécanicien du Duc d'Orléans.

    1840 : Alexandre Fichet pressent le rôle prépondérant du coffre-fort dans le domaine de la sécurité.

    L'essor économique en France et en Europe à la fin du 19e siècle, la création et le développement des banques vont confirmer ce besoin vital. Des documents précieux, contrats, actions, titres... et billets de banque doivent être protégés contre le vol et contre le feu.

    Alexandre Fichet crée le premier coffre-fort moderne : double paroi entièrement acier, séparée par une matière mauvaise conductrice de la chaleur et, bien sûr, une serrure commandée par une clé ''Fichet''.

    Le succès de ce coffre incombustible est immédiat.

    1844 : Brevet d'un coffre-fort sans joint attaquable.

    1846 : Création de l'usine de Paris, rue de Chazelles et rue Guyot (devenue rue Médéric).

    Combinaison invisible à deux compteurs.

    1852 : Premiers blindages contre le percement des coffres.

    Combinaison invisible à 3 et 4 compteurs.

    1858 : Installation au 43 rue de Richelieu, où nous sommes toujours.

    1879 : A Paris, construction de la première salle forte de banque avec compartiments de location.

    1884 : Serrure de coffre à pompe (type NS).

    1897 : Création des usines d'Oust-Marest (dite Fichet-Village) et de Creil.

    1909 : Système de fermeture triplex pour porte de coffre-fort.

    1917 : Création de l'usine de Sens.

    1919-1923 : Création de filiales en Italie, Espagne, Belgique, Roumanie, Brésil, Argentine.

    Certaines de ces filiales emploient plusieurs centaines de personnes.

    1926 : Alliage spécial anti-chalumeau.

    1929 : Première installation industrielle d'alarme et de surveillance.

    1930 : Création de nouvelles séries de coffres (type 312, notamment).

    1950 : Mise au point d'une serrure de bâtiment à cylindre et à cames circulaires (type 450).

    [Maison Bauche]

    1864 : Encouragé par l'Empereur Napoléon III, Auguste Nicolas Bauche, spécialiste des matériaux réfractaires, se lance dans la fabrication de coffres-forts, et crée une première usine à Gueux près de Reims.

    Ses efforts initiaux sont orientés vers la protection des coffres-forts et de leurs contenus, contre les effets du feu. Dès 1864, il dépose un brevet de coffre incombustible et réfractaire ; sa réussite est immédiate : en cas d'incendie très violent, le contenu du coffre est sauvegardé.

    1867 : Transfert de l'usine à Reims ; cette usine est déjà équipée d'un four de cémentation destiné au traitement des aciers utilisés pour le blindage des parois.

    1889 : Serrure de coffre-fort à pompe incrochetable et sans prise d'empreinte possible.

    1895 : Coffre ''Cuirassé'' réfractaire et blindé.

    1902 : Combinaison à 4 tubes compteurs.

    1904 : Transfert de l'usine à Bazancourt (Marne) et création de l'usine de Feuquières (Somme).

    1914-1918 : L'usine de Bazancourt est entièrement détruite, sa reconstruction sera achevée en 1923.

    1924 : Coffre-fort anti-chalumeau.

    1940-1945 : L'usine de Bazancourt est à nouveau détruite, sa reconstruction sera achevée en 1947.

    1948 : Coffre-fort série BAX (ouverture de la porte à 180°).

    1963 : Regroupement avec les Etablissements Nicolle.

    1965 : Regroupement avec les Ateliers de Vanves (classeurs automatiques).

    Invention d'un complexe anti-chalumeau et anti-arc électrique. Coffres-forts série BAGC.

    1966 : Combinaison Monocommande.

    [Société Fichet-Bauche]

    1967 : Coffres-forts série G.C.

    1968 : Présentation des nouveaux compartiments ''V'' (compartiments de location).

    Présentation au SICOB d'une nouvelle série de coffres-forts (type F.R.).

    1969 : Reprise de participation majoritaire dans les filiales espagnole et italienne.

    1971 : Construction d'une usine près de Barcelone destinée à la fabrication de coffres-forts et portes-fortes.

    Création d'une nouvelle filiale en Argentine.

    1972 : Transfert du siège social à Vélizy.

    Début de la construction de l'usine de Carignan, destinée à la fabrication des meubles réfractaires.

    1973 : Création, au sein de la Division Sécurité, du ''Département Contrôle d'Accès''.

    Création, au sein de la Division Serrurerie, du réseau ''Points Forts'' et de la gamme de produits pour ce réseau spécialisé dans la vente et l'installation auprès du grand public (Multipoints - Vertibar - Vauban).

    1974 : Création de filiales en Suisse et au Luxembourg.

    1975 : Création, au sein de la Division Sécurité, du ''Département Aménagement de Guichets'', chargé de la promotion du guichet anti-agression.

    Début du programme de modernisation de l'usine ''Fichet-Village''.

    Achat de la Société Niral International (Belgique), spécialisée dans la fabrication de systèmes d'alarme centralisés.

    1976 : Achat de la Société Bode Panzer (R.F.A.) qui fabrique et commercialise essentiellement des coffres-forts, des portes-fortes, des compartiments de location, des armoires réfractaires et divers mobiliers métalliques.

    Création d'une filiale au Brésil.

    Reprise de la Division Portes Coupe-Feu de la Société Luterma qui est devenue Fichet-Lutermax (usine de Melun).

    Fichet-Bauche est retenu par la Banque Centrale d'Iran (Banque Markasi) pour la réalisation de l'ensemble de la Sécurité de son nouveau centre d'émission de billets.

    Présentation au SICOB des nouvelles séries de coffres-forts ''Chatel'' et ''Entreprise'' qui remplacent les séries ''BAR'' et ''BAGC''.

    Lancement du guichet contre les agressions.

    1977 : Mise au point de nouvelles séries de serrures et combinaisons, et dépôt des brevets correspondants.

    Création des filiales Fichet-Portugal et Fichet-Bauche South East Asia (Malaisie).

    1978 : Développement des équipements de production (machines à commande numérique) à Bazancourt.

    Création du Département Alarme et Systèmes.

    1979 : Création de la Société Electroclass : fabrication et commercialisation de classeurs automatiques rotatifs.

    1981 : Agrandissement de l'usine de Carignan.

    Création de la filiale Niral Security Systems (Belgique) spécialisée dans l'alarme et de la Société Holding Fichet-Bauche International avec comme partenaire l'Institut de Développement Industriel.

    1982 : La SNCF choisit d'équiper les TGV de systèmes de verrouillage Fichet.

    Création de la filiale Produits lourds Security Products and Systems (SPS) à Atlanta (Etats-Unis).

    1983 : Nouvel agrandissement de l'usine de Carignan.

    Transfert du Département Alarme et Systèmes de Clamart à Vélizy (rue Latécoère).

    Création de la Société Brink's France / Fichet-Bauche pour exploitation commune de centrales et de réseaux de télésurveillance.

    Augmentation de capital par appel aux actionnaires.

    Fichet-Bauche est sélectionné pour équiper la chambre-forte de la Shangai Bank à Hong-Kong (6 portes-fortes de 8 tonnes chacune, 1 porte-forte circulaire de 2,40 m de diamètre (poids : 40 tonnes), 25 000 compartiments bancaires, avec système de décondamnation à distance).

    Les deux divisions Electroclass et Nicolle deviennent des filiales à part entière.

    1984 : Constitution de la filiale de Hong-Kong : Fichet-Bauche Far-East Limited.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Marne : 31X 43. Logements insalubres, établissements insalubres, dangereux ou incommodes. Bazancourt. La société Bauche (atelier de serrurerie et fonderie, 1923) ; (...) Lemoine-Brabant (chaudières à vapeur, 1864) ; Legros (usine à gaz, 1886).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 31X 43
Bibliographie
  • Historique de l'entreprise, 1984. [N.p.].

  • Reims en 1907. In Congrès de l'Association française pour l'avancement des sciences. Reims : Matot-Braine, 1907. 651 pages.

Périodiques
  • La Champagne économique, n° 11, novembre 1949, p. 279-280.

    p. 279-280
  • Le Monde Illustré, 25 septembre 1920.