Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine de décolletage des Etablissements Manquillet-Pigeot, puis Manquillet et Bertrand, actuellement usine métallurgique Manquillet-Parizel et Cie

Dossier IA08000456 réalisé en 2007

Fiche

Appellations Etablissements Manquillet-Pigeot, puis Manquillet et Bertrand, actuellement Manquillet-Parizel et Cie
Destinations usine métallurgique
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, entrepôt industriel, bureau, logement patronal, cité ouvrière
Dénominations usine de décolletage
Aire d'étude et canton Ardennes - Bogny-sur-Meuse
Adresse Commune : Les Hautes-Rivières
Lieu-dit : Sorendal
Adresse : 26 rue de l' Industrie
Cadastre : 1982 AP 415, 417 à 420, 427 à 429, 431, 432

L'usine Manquillet-Pigeot est une boulonnerie, reprise en 1930 par Georges Manquillet et son associé M. Bertrand. Elle change de raison sociale en 1934 pour devenir Manquillet et Bertrand. L'activité est basée sur la production de boulons, vis, ou types de pièces comme les dents de herses et matériel pour les mines de Lorraine. Puis Robert, fils de Georges Manquillet, reprend l'entreprise à partir de 1936. Il en devient le responsable en 1956, avec orientation de la production vers le secteur du chemin de fer. Les bureaux sont construits en 1960. La construction des ateliers de fabrication est due à l´architecte Lhuillier dans les années 1960 à 1975. Représentant de la troisième génération, Christian Manquillet dirige l'usine dont la raison sociale est devenue Manquillet-Parizel et Cie depuis 1980. L'usine compte 23 employés en 1944.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1960, daté par tradition orale
Auteur(s) Auteur : Lhuillier (architecte), architecte,

Les bureaux d'angle ouvrant le site comportent un soubassement de moellon de schiste et des murs à enduit de couleur crème. Les ateliers de fabrication se répartissent au revers sur trois bâtiments de trois travées dont l'espace est d'un seul tenant. La charpente est métallique, les murs à essentage de tôle. Le bâtiment le plus important longe l'ancienne voie ferrée qui desservait l'usine. Il s'agit du parc des aciers, sous appentis à toiture de ciment amiante. Le logement patronal est situé au sud de la commune, de l'autre côté de la Semoy. Une petite cité ouvrière avait été construite par la famille Manquillet, elle se trouve face à la sortie de l'usine, rue de la Gravelle.

Murs schiste
béton
enduit
essentage de tôle
moellon
parpaing de béton
Toit ciment amiante en couverture, métal en couverture
Étages 1 étage carré
Couvrements charpente métallique apparente
charpente en bois apparente
Couvertures toit à longs pans
appentis
Énergies énergie thermique
énergie électrique
achetée
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20090801044NUCA : Collection particulière

    20090801045NUCA : Collection particulière

    20090801040NUCA : Collection particulière

    20090801041NUCA : Collection particulière

    20090801042NUCA : Collection particulière

    20090801043NUCA : Collection particulière