Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine de décolletage dite Manufacture Ardennaise de boulons et ferrures de wagons, puis Société d'Estampage et de Forge Ardennes Champagne, actuellement musée dit Centre Culturel de la Métallurgie Ardennaise

Dossier IA08000337 réalisé en 2007
Appellations dite Manufacture Ardennaise de boulons et ferrures de wagons, puis Société d'Estampage et de Forge Ardennes Champagne, actuellement musée dit Centre Culturel de la Métallurgie Ardennaise
Destinations musée
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, barrage, cité ouvrière
Dénominations usine de décolletage, usine d'estampage
Aire d'étude et canton Ardennes - Bogny-sur-Meuse
Hydrographies Meuse la
Adresse Commune : Bogny-sur-Meuse
Lieu-dit : Levrézy
Adresse : 103 rue de la Vallée
Cadastre : 2009 AN 425

La Manufacture Ardennaise de boulons et ferrures de wagons de Levrézy est fondée en 1884 par Emile Despas, ingénieur des Arts et Métiers. La société reste familiale jusqu´en 1990 sous la direction de Bernard Despas. On utilise dans les années 1950 les machines rachetées grâce aux dommages de guerre du premier conflit ; l´entreprise travaille alors à 98% pour la S.N.C.F. et les constructeurs de wagons. En 1959, l´entreprise décide de se moderniser avec la construction d´un nouvel atelier destiné à l´estampage de pièces pour le secteur automobile. En 1960, la Manufacture devient Société d´Estampage et de Forge Ardennes- Champagne. Le site est en partie détruit en 1980 ; les bâtiments subsistants sont reconvertis un temps en complexe sportif et caserne de pompiers. Le Musée de la Métallurgie s´implante en 1988 dans l´un des anciens ateliers de la Manufacture. Les espaces rouvrent leurs portes en 2009 en tant que Centre Culturel de la Métallurgie Ardennaise. La Manu ainsi qu´on la surnomme compte 57 ouvriers en 1953. Elle emploie 110 salariés en 1959. La Manu ainsi qu'on la surnomme compte 57 ouvriers en 1953. Elle emploie 110 salariés en 1959.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1884, daté par travaux historiques
1959, daté par travaux historiques

Il ne subsiste de cet important site que deux travées d´ateliers de fabrication construits en rez-de-chaussée, à murs de brique et baies en plein cintre, toiture à longs pans et couverture de tuiles mécaniques. L´usine était alimentée par une centrale hydroélectrique sur la Meuse, dont on peut voir le barrage et son déversoir. La cité ouvrière se situe face au site ; les bâtiments sont sur un étage carré, en brique partiellement enduite et couvertures d´ardoise.

Murs brique
Toit tuile mécanique, ardoise
Étages en rez-de-chaussée
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à longs pans
États conservations établissement industriel désaffecté, restauré
Statut de la propriété propriété d'un établissement public communal

Annexes

  • 20090801874NUCA : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi Levrezy.

    20090801409NUCA : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi Levrezy.

    20090801407NUCA : Collection particulière

    20090801408NUCA : Collection particulière

    20090801410NUCA : Collection particulière

    20090801411NUCA : Collection particulière

    20090801406NUCA : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi Levrezy.

    20090801873NUCA : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi Levrezy.

Références documentaires

Bibliographie
  • COLINET, René. Métallurgie ardennaise, Un terriroire des usines et des hommes. ORCCA/ Castor et Pollux, Epernay Chassigny, 2001, 159 pages.