Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine de fabrication des métaux dite forge de la Halle, actuellement hangar agricole et maison

Dossier IA08000427 réalisé en 1985
Appellations dite forge de La Halle
Destinations hangar agricole, maison
Parties constituantes non étudiées bassin de retenue, digue, logement patronal, magasin industriel
Dénominations usine de fabrication des métaux
Aire d'étude et canton Ardennes - Sedan 2
Hydrographies Givonne la
Adresse Commune : Givonne
Lieu-dit : La Halle
Cadastre : 2008 C 29, 31, 36 à 39

Les forges et fourneaux de Givonne apparaissent très tôt et sont dès le 16e siècle les principales de la Principauté de Sedan, citées dans ses comptes ou par Bernard Palissy. Au cours de ce siècle, elles sont exploitées par les Goffin d'Haraucourt, puis au 17e siècle par de Lembermont, maître de forges d'origine liégeoise. A la Révolution l'établissement se compose de deux feux d'affinerie, deux marteaux et un martinet. Au cours du 19e siècle, il appartient successivement à Jean- Baptiste Thomas, Lamotte-Pirotte puis Desrousseaux-Noizet. Aujourd'hui subsistent le magasin, le logement, et la grande halle à charbon qui surplombe le site, qui datent de la première moitié du 19e siècle. Le bâtiment de la forge, la halle du haut fourneau (créé en 1837), les ateliers ainsi que le système hydraulique ont disparu, la digue exceptée, l'ancien bassin de retenue est envasé.

Période(s) Principale : 1ère moitié 19e siècle

L'ensemble du bâti est élevé en moellon calcaire et encadrement en pierre de taille. Le logement est enduit. La charpente est en bois et apparente dans la halle. La halle à charbon se trouve à l'écart sur une hauteur ; son toit est à demi-croupe et est couvert de tôle ondulée. Elle est ouverte sur deux côtés contigus ; la charpente est soutenue par des poteaux en bois. Le long du chemin de desserte, un bâtiment d'un seul étage indiqué comme magasin sur un plan de 1855 dut être converti en logements postérieurement (cheminées). Au centre du site s'élève le logement, haut de deux étages sur rez-de-chaussée surélevé ; des communs (anciens ateliers) y sont accolés, ils sont couverts d'ardoise. Les toits du logement et du magasin sont à croupes, les couvertures récentes.

Murs calcaire
enduit
moellon
pierre de taille
Toit ardoise, ciment amiante en couverture, matériau synthétique en couverture, tôle ondulée
Étages rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à longs pans
croupe
demi-croupe
Énergies énergie hydraulique
produite sur place
États conservations établissement industriel désaffecté, restauré

Halle à charbon typique du début du 19e siècle, adossée à un versant pour permettre son remplissage de plain-pied par le haut.

Statut de la propriété propriété privée
Éléments remarquables entrepôt industriel

Annexes

  • 20090802622NUCA : Archives Nationales, AN F14.

    20090802623NUCA : Archives Nationales, AN F14.

    20090802624NUCA : Archives Nationales, AN F14.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AN. Série F14 : 4292, dossier 45.

  • AN. Série F14 : 4296, dossier 65.

  • AN. Série F12 : 680.

Bibliographie
  • CONGAR, Pierre.

    n° 20
  • PHILIPOTEAUX (?), A. n° 65.