Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine de matériel d'équipement industriel Alexandre et Antoine, puis usine de traitement de surface des métaux des Ateliers de Construction de la Vallée de l'Ennemane

Dossier IA08000435 réalisé en 2007

Fiche

Appellations Prosper Alexandre, puis Alexandre et Antoine, puis Ateliers de Construction de la Vallée de l'Ennemane
Destinations usine de traitement de surface des métaux
Parties constituantes non étudiées atelier, atelier de fabrication, bureau, conciergerie, bief, bief de dérivation
Dénominations usine de matériel d'équipement industriel
Aire d'étude et canton Ardennes - Vouziers
Hydrographies Ennemane l'
Adresse Commune : Haraucourt
Adresse : rue de la Carpière , rue de l'Egare , rue de la Fenderie , rue du Vieux Moulin
Cadastre : 1997 AH 603, 609, 669, 671, 682, 684

En 1830, Jean-Baptiste Prosper Alexandre-Gibaru (1805-1876) avait installé un atelier de mécanique dans la Grande rue, au centre du village ; en 1854, l'atelier est transféré sur la rivière de l'Ennemane sur le site d'un ancien moulin à blé dit Moulin Manfay, construit en 1777, dont l'entrepreneur s'était rendu propriétaire. Devenue par la suite Alexandre et Antoine, l'usine se spécialise dans la fabrication de machines et outillages liées au textile : cardes, effilocheuses. Les bâtiments de la partie fonderie semblent les plus anciens et dater de la seconde moitié du 19e siècle ; les ateliers ont été construits au cours du 20e siècle. Après dépôt de bilan en 1977, les locaux sont alors repris par les Ateliers de Construction de la Vallée de l'Ennemane (ACVE). La fonderie, actuellement propriété de Vynex, est en cours de démolition. En 1942, l'usine emploie 57 personnes et 150 en 1977.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 20e siècle

Les bâtiments de la fonderie sont en moellon calcaire avec chaînages et piédroits en pierre de taille et couvrements des baies en brique ; les charpentes apparentes sont en bois. Les toitures à deux pans, actuellement couvertes de tôles ou de ciment amiante, devaient être initialement en ardoise. Les ateliers de construction mécanique sont pour partie en moellon enduit côté rue de l'Egare et en brique avec chaîne horizontale en béton armé côté rue de la Fenderie ; tous sont couverts de sheds portant sur charpentes métalliques. Les bureaux sont à un étage carré et couverts d'un simple appentis. La conciergerie, en moellon et pierre de taille porte un toit en pavillon et ardoise.

Murs calcaire
brique
béton
béton
enduit
moellon
pierre de taille
béton armé
Toit tuile mécanique, ardoise, tôle ondulée, verre en couverture, ciment amiante en couverture
Étages 1 étage carré
Couvrements charpente métallique apparente
charpente en bois apparente
Couvertures shed
toit à longs pans
toit en pavillon
Énergies énergie hydraulique
énergie électrique
achetée

Alexandre et Antoine, construction mécanique, matériel textile pour laines cardées et peignées à Haraucourt ; 57 personnes en décembre 1942.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AN, F12 9429, fonds de l' OCRPI période 1940-1949.