Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine de préparation de produit minéral (moulin à couleurs) Beck-Mormeaux

Dossier IA08000488 réalisé en 2007
Précision dénomination moulin à couleurs
Appellations Beck-Mormeaux
Destinations maison
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, logement d'ouvriers, magasin industriel
Dénominations usine de préparation de produit minéral
Aire d'étude et canton Ardennes - Nouvion-sur-Meuse
Hydrographies Vence la
Adresse Commune : Montigny-sur-Vence
Adresse : 1 rue du Moulin
Cadastre : 2009 AL 174

Un moulin à blé est présent sur la carte de Cassini. A la Révolution il appartient à Jean-Jacques Lecuyer et est vendu comme Bien National à M. Thomas, boulanger de Mézières. En 1837-1839, la famille Mormeaux, qui extrait du minerai à Montigny obtient l'autorisation de Louis-Philippe de créer un patouillet de deux lavoirs à bras en remplacement du moulin à blé. En 1875, il est transformé en moulins à couleurs par la famille Beck-Mormeaux également propriétaire de celui de Raillicourt distant de quelques kilomètres. La production est arrêtée en 1948 suite au décès accidentel de Mme Beck. A une époque indéterminée, l'atelier de production brûle et est rabaissé d'un niveau. Aujourd'hui le magasin industriel sert d'habitation. Le patouillet était constitué d'une roue à augets entraînant un axe muni de pales tournant dans un demi cylindre en bois où était jeté le minerai et où coulait l'eau en continu. La roue hydraulique verticale du moulin à couleurs entraînait deux jeux de meules et la terre était calcinée dans un four à trois calcinateurs. Tout le matériel a été démonté à la fermeture.

Période(s) Principale : limite 19e siècle 20e siècle

L'atelier de fabrication est installé le long de la Vence. La structure est en brique à un étage carré et supporte un toit à longs pans à charpente métallique couverte de tôle ondulée. La vanne est encore en place mais la roue hydraulique verticale est désassemblée. Le long de la route départementale se développe les anciens magasins qui servaient à entreposer les couleurs prêtes à la vente ainsi qu'un logement ouvrier. Ce bâtiment en rez-de-chaussée est construit sur le même mode que celui du moulin excepté pour la charpente en bois à longs pans et demi-croupe et la couverture en tuile mécanique.

Murs brique
Toit tuile mécanique, tôle ondulée
Étages 1 étage carré
Couvrements charpente en bois apparente
charpente métallique apparente
Couvertures toit à longs pans
demi-croupe
Escaliers escalier intérieur
Énergies énergie hydraulique
États conservations établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • COISTIA. M. Les moulins à couleur des Ardennes, collection Terres ardennaises, 1991.

    p. 14 et 24