Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine de teinturerie Clément Marot, puis teinturerie de l'Est et de l'Ouest S.A

Dossier IA10000051 inclus dans Généralités réalisé en 1986

Fiche

  • Vue d'ensemble depuis le sud
    Vue d'ensemble depuis le sud
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • atelier de réparation
    • magasin industriel
    • chaufferie
    • bureau
    • conciergerie

Dossiers de synthèse

Appellations dite usine de teinturerie Clément Marot, puis teinturerie de l'Est et de l'Ouest S.A.
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, atelier de réparation, magasin industriel, chaufferie, bureau, conciergerie
Dénominations usine de teinturerie
Aire d'étude et canton Aube - Troyes 2
Adresse Commune : Troyes
Adresse : 23 rue aux Moines
Cadastre : 1983 AD 441

La teinturerie Clément Marot est fondée en 1897 et débute exclusivement par la teinture en noir d'oxydation, qui restera la spécialité de l'établissement par la suite. A cette opération sont ajoutées dans la première moitié du 20e siècle celles de blanchiment, mercerisage, apprêtage et dégraissage à sec. Un incendie survenu en 1920 occasionne la reconstruction de quelques bâtiments. Cette entreprise, qui procède au traitement des produits des usines de bonneterie, offre à ses salariés, en 1935, des jardins ouvriers, une mutuelle accident, une mutuelle décès, une caisse de chômage, une coopérative, une colonie de vacances et une bibliothèque. L'entreprise poursuit son activité, en 1986 (enquête initiale), sous la raison sociale Teinturerie de l'Est et de l'Ouest S.A. En 2014 (complément d'enquête), l'activité a cessé à une date inconnue et il ne subsiste que la conciergerie, le bureau et une petite partie de l'atelier de fabrication. La destruction semble avoir eu lieu quelques années auparavant, une importante végétation ayant envahi le site. Huit chaudières à vapeur mentionnées vers 1935. 800 ouvriers et 12 ingénieurs en 1935.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle

Site desservi par embranchement ferroviaire. Bureau à deux étages carrés, élevé en moellons, dont la façade comporte un décor en brique, est couvert d'un toit en terrasse en béton : il semble avoir été surélevé. Atelier de fabrication abritant la teinture en noir, à un étage carré, a une façade en moellons percée de baies à arc segmentaire à l'étage et encadrées en briques ; il a un toit à longs pans en tuiles mécanique. La chaufferie est composée de deux vastes halles à un étage carré élevées en brique et pan de fer, dont l'une est surmontée d'un lanterneau. Magasin industriel en rez-de-chaussée couvert de sheds en tuiles mécaniques.

Murs calcaire
brique
béton
moellon sans chaîne en pierre de taille
pan de fer
parpaing de béton
Toit tuile mécanique, verre en couverture, ciment amiante en couverture, béton en couverture
Étages 2 étages carrés
Couvertures terrasse
toit à longs pans
shed
lanterneau
croupe
Énergies énergie thermique
énergie électrique
produite sur place
achetée
États conservations établissement industriel désaffecté, détruit, vestiges
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives privées Teinturerie de l'Est et de l'Ouest. Plan de 1936.

Bibliographie
  • HUMBERT, Jean-Louis. Les établissements de bonneterie à Troyes (1870-1914). Troyes : C.D.D.P, 1995. 80 p.

    p. 37
Périodiques
  • Revue géographique et industrielle de la France, n° 4, 1937.

    p. 74-75