Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine métallurgique Devillez-Bodson, puis Henry frères, puis Société métallurgique de Gorcy

Dossier IA08000343 réalisé en 1987

Fiche

  • La chapelle
    La chapelle
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • château d'eau
    • cheminée d'usine
    • chapelle
    • logement patronal
    • centrale hydroélectrique
    • déversoir de superficie
    • logement d'ouvriers
Appellations Devillez-Bodson, puis Henry frères, puis Société métallurgique de Gorcy
Destinations entrepôt commercial
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, château d'eau, cheminée d'usine, chapelle, logement patronal, centrale hydroélectrique, déversoir de superficie, logement d'ouvriers
Dénominations usine métallurgique
Aire d'étude et canton Ardennes - Carignan
Hydrographies Chiers la
Adresse Commune : Brévilly
Lieu-dit : La Forge
Cadastre : 2008 7B 50 à 60, 69

Les Forges de Brévilly sont fondées en 1815 par François Devillez- Bodson sur le site d´un moulin qui avait appartenu à l´abbaye de Mouzon. Le nouveau propriétaire installe un laminoir, puis en 1819 deux feux d´affinerie et deux marteaux. L´ensemble est complété en 1824 par un haut fourneau, puis peu après par deux fours à puddler. Après la mort du fondateur l´usine est achetée, avec les autres propriétés de Devillez, par la banque Seillière. Elle est exploitée en location par les deux fils de Devillez, jusqu´à leur faillite en 1838. Elle se compose alors d´un haut fourneau, de trois feux d´affinerie et de deux gros marteaux. En 1840 elle est revendue à la société parisienne Poupillier. En 1845 on y trouve quatre fours à puddler de plus. Poupillier développe l´usine qui devient vers 1850 l´une des plus importantes du département. Elle se compose en 1856 d´un haut fourneau au bois et au coke, de trois cubilots, de quatre feux d´affinerie au charbon de bois, de dix-sept fours dont onze à puddler, de dix équipages de cylindres dont quatre laminoirs, d´un marteau presse, d´un marteau-pilon, et d´un bocard. A partir de 1864 l´usine est exploitée par la société Henry frères, qui a bâti la majeure partie des bâtiments encore visibles. Des logements ouvriers et une chapelle sont construits à la fin du 19e siècle. La centrale hydroélectrique est datée de 1910. En 1942 le site est exploité par la Société métallurgique de Gorcy. L´activité s´arrête en 1978. Actuellement les laminoirs sont occupés par une société de transport (nombreux bâtiments détruits), la tréfilerie et pointerie et le logement de maître par un garage automobile, les ateliers par une entreprise de maçonnerie. En 1845 le site comporte huit roues hydrauliques. La centrale hydroélectrique est toujours en exploitation. En 1883 l´usine occupe 400 personnes ; 62 personnes en 1942.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 20e siècle
Dates 1910, daté par source, porte la date

Site desservi par voie ferrée. Les bâtiments de l´usine se développent de part et d´autre de la route qui relie Brévilly à Pourru-Saint-Remy. Côté ouest se trouvent les vestiges de la tréfilerie et pointerie : un bâtiment avec structure en béton armé hourdé de brique côtoie un atelier de fabrication à deux travées. Ce dernier, en moellon calcaire avec ouvertures en brique, est couvert de toitures à longs pans coiffées de lanterneaux. Chaque pignon est ouvert d´une porte cochère surmontée d´un oculus. La chapelle est longue de trois travées. Sa toiture à longs pans et pignons découverts est maintenant couverte de tôle métalliques. L´entrée est précédée d´un porche hors œuvre et surmonté d´un clocher mur à une seule ouverture. Côté est subsistent une partie des halles de laminoirs, les anciens ateliers de maintenance, la centrale hydroélectrique, le château d´eau et le déversoir. Les halles présentent une structure métallique hourdée de brique en partie basse et essentée en tôle au-dessus. L´atelier de maintenance est construit en moellon et maintenant entièrement enduit de ciment. Sa toiture à longs pans en tuile mécanique est portée par une charpente en bois. La centrale hydroélectrique est un bâtiment allongé entièrement construit en briques de deux coloris (structure couleur foncée et remplissage couleur claire). Les ouvertures rectangulaires présentent des linteaux métalliques. Le porche d´entrée est surmonté d´un campanile avec horloge et niche abritant une statue. Le château d´eau, proche du déversoir, est entièrement en béton armé.

Murs calcaire
fer
béton
brique
essentage de tôle
enduit
moellon
pierre de taille
pan de béton armé
pan de fer
Toit tuile mécanique, tôle ondulée
Étages 1 étage carré
Couvrements charpente métallique apparente
charpente en bois apparente
Couvertures toit à longs pans
lanterneau
Énergies énergie hydraulique
énergie électrique
produite sur place
États conservations établissement industriel désaffecté, menacé
Représentations saint Joseph Vierge
Précision représentations

Des statues en fonte sont disposées dans des niches sur certains bâtiments : la Vierge sur les ateliers, Sacré-Coeur au niveau de la centrale et le saint Joseph provient d'un bâtiment détruit.

Atelier de fabrication à charpente métallique de type Eiffel ; proviendrait d'un pavillon d'une Exposition Universelle.

Statut de la propriété propriété privée
Éléments remarquables chapelle, atelier de fabrication

Annexes

  • 20090802847NUCA : Archives Nationales, AN F14 dossier 4297.

    20090802848NUCA : Archives Nationales, AN F14.

    20090802805NUCA : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi Brévilly 2.

    20090802806NUCA : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi Brévilly 3.

    20090802807NUCA : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi Brévilly 4.

    20090802808NUCA : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi Brévilly 5.

    20090802809NUCA : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi Brévilly 6.

    20090802810NUCA : Collection particulière

    20090802811NUCA : Collection particulière

    20090802812NUCA : Collection particulière

    20090802813NUCA : Collection particulière

    20090802814NUCA : Collection particulière

    20090802815NUCA : Collection particulière

    20090802816NUCA : Collection particulière

Références documentaires

Documents d'archives
  • AN. Série F14 : 4297, forges de Brévilly 1815 - 1860.

  • AN. Minutier Central - XIII / 687 12 février 1840 (vente par Seillière à Poupillier).

  • AN, F12 9429, le fonds de l' OCRPI période 1940-1949.

  • AN, F12 4483.

Bibliographie
  • ANDRE, Louis, BELHOSTE, Jean-François, BERTRAND Patrice. La métallurgie du fer dans les Ardennes (XVIe-XIXe). Cahiers de l'Inventaire n°11, Ministère de la Culture et de la Communication, Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, Région Champagne-Ardenne, 1987.

    p. 54
  • VERRY (?), M. n° 83.

Périodiques
  • La Reconstitution des Régions dévastées. Le Monde Illustré, tome huitième, Les Ardennes 1918-1921, Paris, 20 août 1922.