Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine métallurgique Poulain, puis Gendarme, puis Hannonet de la Grange, puis Muaux et Jacquemin, puis usine de taillanderie Henny Père et fils, puis centrale électrique Henny, actuellement maison

Dossier IA08000340 réalisé en 1987
Appellations Poulain, puis Gendarme, puis Hannonet de la Grange, puis Muaux et Jacquemin, puis usine de taillanderie Henny Père et fils, puis centrale électrique Henny
Destinations usine de taillanderie, centrale hydroélectrique, maison
Parties constituantes non étudiées bassin de retenue, atelier de fabrication, logement patronal, conciergerie
Dénominations usine métallurgique
Aire d'étude et canton Ardennes - Nouvion-sur-Meuse
Hydrographies Boutancourt le
Adresse Commune : Boutancourt
Adresse : 22 rue Victor-Hugo
Cadastre : 1982 AB 1 à 4

L´usine dite Forge du Haut a sans doute été créée à la fin du 15e siècle ou au début du 16e siècle, et dès 1531 un certain Nicolas Hanus y est mentionné maître de forges. Au siècle suivant les Coulon, Gérard puis son fils Raulin louent l´ensemble des forges de Boutancourt aux Joyeuse- Grandpré, propriétaires de la seigneurie. S´y trouvent alors un haut fourneau, une forge et une fenderie. En 1710, le Comte de Joyeuse vend l´établissement à Louis Poulain, locataire depuis 1705. Durant trois générations cette famille va exploiter l´usine. Le haut fourneau est reconstruit en 1744 par Jean-Baptiste, fils du précédent. Les Poulain exploitent aussi le fourneau de Vendresse de 1761 à 1770, puis de 1803 à 1816 (IA08000624). Les commandes militaires procurent une grande activité durant les guerres de la Révolution et de l´Empire. A la mort de Joseph-Alexis Poulain en 1821, l´ensemble des usines est revendu à Jean-Nicolas Gendarme qui, en 1822, installe les premiers fours à puddler du département. A la mort de Gendarme en 1845, les usines de Boutancourt passent à Hannonet de la Grange, son petit-fils, puis à Muaux et Jacquemin en 1860, et à Henny en 1878 qui fonde une manufacture de taillanderie et de ferronnerie. Durant cette période des ateliers (actuellement détruits) ont été construits entre les halles de forge. En 1894 Henny transforme l´usine en centrale électrique, laquelle alimente les villages environnants dès 1911 grâce à une turbine de 20 ch. (toujours en place) et à deux moteurs à gaz pauvre de 75 et 50 ch. Actuellement, le site est reconverti en gîte rural.

Période(s) Principale : 16e siècle , (détruit)
Principale : 1ère moitié 19e siècle

L´atelier, adossé à la digue, est composé de deux grandes halles en rez-de-chaussée élevées en moellon calcaire et encadrements en pierre de taille. Les toits sont à longs pans et demi-croupe, les charpentes en bois apparentes couvertes de tuile plate et tuile mécanique. Le logement patronal, à deux étages carrés, surplombe l´ensemble du site, accessible par une conciergerie.

Murs calcaire
moellon
pierre de taille
Toit tuile mécanique
Étages 2 étages carrés
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à longs pans
toit brisé en pavillon
demi-croupe
Escaliers escalier intérieur
Énergies énergie hydraulique
énergie électrique
produite sur place
turbine hydraulique
États conservations établissement industriel désaffecté, restauré

Les deux grandes halles parallèles donnent une bonne idée des forges ardennaises de la première moitié du 19e siècle. Il s'agit également du premier site du département à avoir accueilli des fours à puddler.

Statut de la propriété propriété privée
Éléments remarquables atelier de fabrication, machine énergétique

Annexes

  • 20090802557NUCA : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 4 Mi 1682.

    20090802558NUCA : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi Boutancourt 15.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD, 7S 34 : 1, usine dite le Haut Fourneau (1875-1883).

Bibliographie
  • GARAND, Jean. Un notable ardennais. Jean-Nicolas Gendarme (1769-1845). SOPAIC, 1988.

    p. 104-109
  • BOURBON, Henri. Monographie de Boutancourt (AD Ardennes Kb 8 b).

    p. 121-140
  • BOURGIN, H. et G. L'industrie sidérurgique en France au début de la Révolution, Collection de documents inédits sur l'histoire économique de la Révolution française, Paris, Imprimerie Nationale, 1920.

    p. 53
  • ANDRE, Louis, BELHOSTE, Jean-François, BERTRAND Patrice. La métallurgie du fer dans les Ardennes (XVIe-XIXe). Cahiers de l'Inventaire n°11, Ministère de la Culture et de la Communication, Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, Région Champagne-Ardenne, 1987.

    p. 53