Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine textile dite Manufacture de tapis Duquesne et Cie, puis Le Point de Sedan Société Maurice Grosselin, puis Etablissements Emile Henrion, puis Paul et Louis Henrion

Dossier IA08000577 réalisé en 2007

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • bureau
Précision dénomination usine de tapis
Appellations usine textile dite Manufacture de tapis Duquesne et Cie, puis Le Point de Sedan Société Maurice Grosselin, puis Etablissements Emile Henrion, puis Paul et Louis Henrion
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, bureau
Dénominations usine textile
Aire d'étude et canton Ardennes - Sedan 2
Adresse Commune : Sedan
Adresse : 13 boulevard Gambetta
Cadastre : 2009 BK 156, 271, 279, 280

La manufacture de tapis Duquesne et Cie est née en 1878 de la volonté de l'industriel Adrien Duquesne de développer de façon mécanique et brevetée le procédé de fabrication des tapis orientaux traditionnels. Associé à l'ingénieur sedanais Henri Grosselin, après le succès de l'Exposition Universelle de Paris en 1889 où il reçoit une médaille d'argent, il met en place une technique mécanique complexe qui permettrait une double fixation du point de laine en forme de 8 sur une chaîne et une trame, formant un canevas de lin. Le mécanisme est intégré après nombre de difficultés dans des métiers de bois de type Jacquard qui furent remplacés quelques années plus tard par d'importants bâtis de fonte de plus de 5m de haut et 4m de large. La production fut ainsi mécanisée vers 1892 - 1893. Les Tapis Parisiens de la Société Duquesne, aux modèles orientaux fabriqués industriellement, connaissent un grand succès jusqu'à la Première Guerre mondiale et remportent de nombreux prix. En 1900, 24 métiers mécaniques, pouvant tisser depuis 70 centimètres jusqu'à 2,50 m de large, s´activent dans la fabrique de Sedan. La production de 1899 est alors évaluée à 32 000m2 de tapis, elle passe à 60 000m2 par an en 1914. La guerre et l'occupation endommagent les bâtiments, la production est stoppée. Elle reprend en 1919 avec pour raison sociale Le Point de Sedan sous la direction du petit-fils d'Adrien Duquesne, Maurice Grosselin. Puis l'usine est reprise en 1943 par Paul et Louis Henrion ; du matériel, seuls 12 métiers sur 32 avaient échappé à la destruction mais les cartons ou modèles de dessins sont restés utilisables en grande partie. Cette période est probablement celle du transfert dans les bâtiments actuels, les anciens locaux du 4 rue des Fausses Braies ayant été détruits. La production s'oriente vers le tapis d'art avec la collaboration du décorateur parisien Jansen. Les commandes sont prestigieuses. L'entreprise du Point de Sedan compte environ 60 employés dans les années 1960. Elle cesse son activité en 2007 et le site est actuellement désaffecté.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle

Les ateliers de fabrication sont implantés sur une parcelle de 2670m2. Leur construction s'étend parallèlement sur deux ensembles longitudinaux à toiture de sheds et couverture de tuiles mécaniques et verre. Le premier atelier construit à la suite des bureaux s'étend sur 10 travées. Le second, faisant angle sur le boulevard Gambetta, est de plus larges dimensions, avec huit travées de sheds également couvertes de tuiles mécaniques. Les murs pignons sont munis d'oculi. A l'intérieur des deux ateliers la charpente métallique en treillis est apparente, soutenue par des poteaux de fonte. Les anciens axes de transmission sont toujours visibles, et plusieurs machines de production (6 métiers à tisser Jacquard, 5 métiers Nollet-Parent, ourdissoir, tondeuse, bobinoir Vandamme, 370 carton perforés) sont encore en place et en état de marche.

Murs grès
brique
moellon
Toit tuile mécanique, verre en couverture
Étages en rez-de-chaussée
Couvrements charpente métallique apparente
Couvertures shed
Énergies énergie électrique
achetée
États conservations établissement industriel désaffecté

SA Textiles ardennaise, anc ets emile henrion, av du général margueritte à sedan : fabrication de tous tissus de laine.

Statut de la propriété propriété d'une société privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables machine de production (étudiée dans la base Palissy)

Annexes

  • 20090800899NUCA : Collection particulière

    20090800900NUCA : Collection particulière

Références documentaires

Documents d'archives
  • AN, F12 9429, le fonds de l' OCRPI période 1940-1949.

Bibliographie
  • HAGUETTE, Sébastien. Le point de Sedan. Dossier documentaire (chez l'auteur), 2008, env. 50 p.