Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine textile (foulerie), puis tuilerie Valeur, puis usine d'articles en matière plastique A. Baudet, actuellement usine de quincaillerie Vynex

Dossier IA08000320 réalisé en 2007
Précision dénomination foulerie
Appellations usine textile, puis tuilerie Valeur, puis usine d'articles en matière plastique A. Baudet, actuellement usine de quincaillerie Vynex
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, salle des machines
Dénominations usine textile, tuilerie, usine de quincaillerie, usine d'articles en matière plastique, moulin à foulon
Aire d'étude et canton Ardennes - Nouvion-sur-Meuse
Hydrographies Balaives ruisseau de
Adresse Commune : Balaives-et-Butz
Lieu-dit : Le Râpeau
Cadastre : 2009 0B 31, 32, 63 à 69, 412, 442, 471, 472

Les Etablissements Vynex sont implantés sur le site d´un moulin à foulon créé au 18e siècle qui possédait une roue hydraulique. La tuilerie Ernest Valeur fondée au 19e siècle reprend les bâtiments de l´usine textile. Elle fabrique des tuiles mécaniques et des tuyaux de drainage, l´argile provient de Singly et d´Etrépigny. Elle ferme en 1905 et les fours sont détruits en 1952. En 1920, le site est acheté par Charles- Aimé Baudet, aidé de son fils René, pour y établir une petite usine de moulage de celluloïd, produisant principalement des poignées pour cycles avec vente à l´étranger puis se reconvertit dans le gainage plastique et câbles pour cycles. L´entreprise prend le nom de Vynex dans les années 1950, avec diversification dans le commerce de gros, quincaillerie et articles de bricolage. Des extensions sont construites au nord dans les années 1950. Elle compte 15 employés en 1932, 60 en 1951, 160 en 1979.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle

Les murs de l´ancienne foulerie sont en moellon calcaire de Dom-le- Mesnil et toiture à longs pans coupés et demi-croupe brisée avec couverture d´ardoise. Ils occupent l´extrémité sud de la parcelle, dont une partie en contrebas de la route. La roue hydraulique se trouvait dans le bâtiment situé à l´oblique. Les murs des extensions datant des années 1950 sont en brique creuse et en parpaing de béton enduits de ciment, avec des toits en ciment amiante. A l´intérieur, la charpente est métallique.

Murs calcaire
brique creuse
béton
enduit
moellon
parpaing de béton
Toit ardoise, ciment amiante en couverture, tuile mécanique
Étages 1 étage carré
Couvrements charpente métallique apparente
Couvertures toit à longs pans
demi-croupe
Énergies énergie hydraulique
énergie électrique
produite sur place
achetée

Baudet A, accessoires pour cycles à Balaives, par flize.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20090804452NUCA : Collection particulière

Références documentaires

Documents d'archives
  • AN, F12 9429, le fonds de l' OCRPI période 1940-1949.