Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine textile Gaston Lainé, puis usine de construction mécanique Mécanéral

Dossier IA08000525 réalisé en 2007

Fiche

Appellations usine textile Gaston Lainé, puis usine de construction mécanique Mécanéral
Destinations usine de construction mécanique
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication
Dénominations usine textile
Aire d'étude et canton Ardennes - Rethel
Hydrographies Aisne l'
Adresse Commune : Rethel
Adresse : 4 rue de la Libération
Cadastre : 1998 AC 391, 393, 394, 396, 397

La filature est créée en 1850 par Edouard Maquet-Harmel et surnommée Cayenne. L'activité commence avec deux chaudières et une machine à vapeur de 20 chevaux qui explose en 1854 en tuant deux ouvriers. En 1857, à l'activité de filage on ajoute le tissage au métier. En 1863, l'usine est acquise par les rémois Givelet qui agrandissent l'usine. En 1867, ils obtiennent l'autorisation de faire usage d'une chaudière à vapeur et d'un bouilleur pour faire marcher leur établissement de peignage, filature et tissage. Les métiers sont changés et le matériel de tissage doublé. Les deux machines verticales et horizontales sont remplacées par une machine neuve Poisel de 210 chevaux. En 1872, Edmond Givelet en devient propriétaire et en 1889 il ajoute une unité de teinturerie. Elle devient par la suite la société Lainé. Le grand bâtiment à étages pourrait dater du troisième quart du 19e siècle. En 1939 elle compte 5300 broches et 204 métiers à tisser, qui produisent de la flanelle de Reims, et emploie 120 ouvriers. Le magasin de vente était situé boulevard de la Paix à Reims et les bureaux à Paris. L'usine ferme ses portes en octobre 1954. Le site est alors repris en partie en 1960 par l'usine de construction mécanique Mécanéral spécialisée dans la fabrication de réducteurs de vitesse (toujours en activité). Le grand bâtiment à étages est quant à lui propriété de la commune.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle

Le site conserve deux bâtiments de production. D'une part un grand bâtiment en brique avec chaînages et encadrements en pierre de taille comportant 14 travées rythmées par de grandes baies rectangulaires. Son élévation est à un étage de soubassement, deux étages carrés et un de combles ; les plafonds sont isolés. L'ensemble est desservi par un escalier tournant en bois, côté sud, et conserve un monte-charge probablement postérieur à la filature. La cheminée d'usine (visible sur les clichés anciens) se trouvait au niveau du pignon nord. D'autre part, le long de la rue de la Libération, se trouve un bâtiment en rez-de-chaussée en brique et couvert de sheds, vestige d'un ensemble plus vaste. Il est actuellement masqué par un bardage métallique. Des poteaux en fonte y soutiennent la charpente en bois.

Murs brique
calcaire
pierre de taille
Toit tuile mécanique
Étages 2 étages carrés, 2 étages de comble
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à longs pans
toit à deux pans
shed
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant
Énergies énergie thermique
produite sur place
États conservations établissement industriel désaffecté, menacé

Lainé Gaston, rue Robert Sorbon à Rethel, fabrique de tissus de laine (flanelles) ; directeur Gaston Lourie ; 75 personnes en mai 1943.

Statut de la propriété propriété privée
propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • Lors de l'achat du site par l'entreprise Mécanéral, l'acte propose la description suivante : une propriété à usage industriel à Rethel, rue de la Libération à l'angle des routes d'Ecly et de Novion-Porcien comprenant : quinze bâtiments construits en briques couverts en tuiles ou en ardoises à usage d'ateliers, générateur et transformateur, deux bâtiments de même construction à usage de bureaux et de magasin et deux maisons comportant un rez-de-chaussée et un étage destinées au logement du concierge et du directeur, un grand bassin cour et jardin ; le tout d'une superficie de 1 hectare 60 ares 30 centiares cadastré section A n° 369 et 577.

  • 20090803305NUCA : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi Rethel 219.

    20090803306NUCA : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi Rethel 21.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AN, F12 11202.

    (achat par la Mécanéral en 1960)
  • AN, F12 9429, fonds de l' OCRPI période 1940-1949.

Bibliographie
  • MARBY, Jean-Pierre, De la reconstruction à la crise textile. Rethel 1945 - 1965. Quelques points de repères. Revue Historique Ardennaise, tome XXXI, 1996.

    p. 250
  • Revue historique ardennaise - Bâti des villes, bâti des champs - Société d'Etudes Ardennaises, A.D. des Ardennes, Charleville-Mézières, t.39, 2007.

    p. 59