Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale

Verrière à personnages (façade occidentale) : Saint Martin évêque, Saint Hilaire

Dossier IM10016034 réalisé en 2015

Fiche

Dénominations verrière
Titres Saint Martin évêque, Saint Hilaire
Aire d'étude et canton Aube - Arcis-sur-Aube
Adresse
Emplacement dans l'édifice façade occidentale

Verrière réalisée vers 1902, probablement par le peintre-verrier parisien Georges Lavergne.

Les panneaux de saint Hilaire ont été offerts en 1902 en mémoire de la famille Houssier.

Période(s) Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Dates 1902, porte la date
Stade de création
Lieu d'exécution Commune : 75, Paris
Auteur(s) Auteur : Lavergne Georges, dit(e) Georges-Claudius,
Georges Lavergne , dit(e) Georges-Claudius

Georges Lavergne dit Georges-Claudius, fils de Claude Lavergne (dit Claudius Lavergne).

Il oeuvrait à Paris, 15 rue Boissonade, puis 84 rue Dutot (1886), puis, à la mort de son frère Noël, dans l'atelier familial créé par leur père et que Noël avait repris en 1887.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier, (?)

Large barge verrière à persontre. Verrière à plein cintre composée de treize panneaux d'inégales dimensions. Armoiries et inscriptions dans deux cartouches dans la bordure.

Catégories vitrail
Structures baie libre, en plein cintre
Matériaux verre transparent, coloré, peint, grisaille sur verre
Mesures h : 235.0 cm
la : 245.0 cm
Iconographies saint Hilaire
saint Martin
Précision représentations

Scène représentée sous une arcade à deux colonnes. Le Bon Pasteur figure dans le médaillon circulaire du registre inférieur, sur fond de damassé vert à motifs de feuilles de lierre.

Inscriptions & marques armoiries, peint, sur l'oeuvre
inscription concernant l'iconographie, peint, sur l'oeuvre, monogramme
date, peint, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Armoiries : (à gauche) du pape Léon XIII (Vincenzo Gioacchino Pecci), pape de 1878 à 1903, et épiscopales (à droite).

Transcription (panneau 1) : S. MARTINUS TITULARIS / ECCLESIAE VETERIS QUAE ANNO / 1834 PENITUS EVERSA EST. Transcription (panneau 3) : S. HILARIUS / IN MEMORIAM FAMILIAE / HOUSSIER 1902.

Monogramme : SR (pour saint Roch, patron de la paroisse).

États conservations altération de l'épaisseur de la matière
grillage de protection
altération ponctuelle
altération chromatique de la surface
plombs de casse
mauvais état
Précision état de conservation

Mauvais état. Nombreuses fissures et trous, manques importants dans la bordure, le panneau 1 et la chape de saint Martin. Décoloration et assombrissement. Le réseau de plomb est fragile, les pièces sont désolidarisées à de nombreux endroits.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Annexes

  • AD Aube. V 501. Séparation des Eglises et de l'Etat - Inventaires des biens ecclésiastiques dressés en exécution de l'article 3 de la loi du 9 décembre 1905

    (23 janvier 1906) : « Les verrières représentent - sanctuaire : au fond : Christ en Croix, avec 4 médaillons ovales / de chaque côté du sanctuaire une demi-lune : l'une avec les lettres I.H.S, l'autre avec les lettres MA. Bas-côté gauche, les verrières représentent 1/ St Roch, 2/ Apparition du Christ à Ste Madeleine après la Résurrection, 3/ le retour de l'enfant prodigue, 4/ la Samaritaine, 5/ la résurrection de Lazare ; 6/ le Purgatoire. Bas-côté droit : les verrières représentent : 1/ l'Annonciation et la Nativité ; 2/ Présentation de Jésus au Temple ; 3/ Jésus au Temple à l'âge de 12 ans au milieu des docteurs ; 4/ Tradition des clefs à St Pierre ; 5/ Baptême de N. Seigneur par St Jean ; 6/ Jésus bénissant les enfants. (…) La sacristie est éclairée par deux fenêtres cintrées – carreaux de diverses couleurs. » (Pas d'estimation).

  • AD Aube. V 210. Constructions ; grosses réparations ; devis, plans (1851-1899)

    Dans un courrier du préfet au sous-préfet on apprend que le curé de Ramerupt a adressé le 27 octobre 1861 une demande « à l'effet d'obtenir un secours pour aider cette commune à établir une verrière dans son église. A cette demande est jointe une souscription volontaire des habitants s'élevant à 1233,50 francs et il résulte de la lettre de M. le curé que la fabrique pourrait, dans une certaine mesure, concourir au paiement de la dépense qu'il évalue à 2000 francs environ ». (Pas de suites dans le dossier).

  • AD Aube. ED 314/376. Réfection des vitraux suite aux bombardements : correspondance, marché, devis (1952-1953)

    Vitraux restaurés par Gaston Vinum, mémoire adressé le 31 juillet 1953, pour trois baies du bas-côté sud, le sanctuaire nord et sud, et trois baies du bas-côté nord. Total somme : 105,000 fr. Courrier du 3 avril 1953 : le démontage se fera le 7 avril. Marché de gré à gré signé le 25 mars 1953. (vitraux endommagés en 1944).

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Aube. Série V : V 501. Séparation des Eglises et de l'Etat - Inventaires des biens ecclésiastiques dressés en exécution de l'article 3 de la loi du 9 décembre 1905.

    Archives départementales de l'Aube, Troyes : V 501
  • AD Aube. Série V : V 210. Constructions ; grosses réparations ; devis, plans (1851-1899).

    Archives départementales de l'Aube, Troyes : V 210
  • AD Aube. Série E-Dépôt : ED 314/376. Réfection des vitraux suite aux bombardements : correspondance, marché, devis (1952-1953).

    Archives départementales de l'Aube, Troyes : ED 314/376
(c) Conseil départemental de l'Aube (c) Conseil départemental de l'Aube ; (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général - Bennani Maya
Maya Bennani

Chercheuse de l'Agence Bruno Decrock.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.