Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Nicolas

Verrière historiée (3e chapelle nord) : La légende de l'hostie

Dossier IM10000243 réalisé en 1989

Fiche

Á rapprocher de

Dénominations verrière
Titres La légende de l'hostie
Aire d'étude et canton Aube - Troyes 1
Adresse Commune : Troyes
Adresse : rue Marie-Pascale-Ragueneau
Emplacement dans l'édifice nef, 3e chapelle nord (baie 7)

Verrière du 2e tiers du 16e siècle offerte par les familles Le Tartier, Marisy et Mauroy dont les armoiries sont représentées.

L'histoire de Jonathas, également appelée légende de l'hostie, est apparentée à Lhuître, Longpré-le-Sec, Ricey-Bas, Montsuzain et Bar-sur-Seine.

Cette verrière a été assez restaurée par Jean Soudain au 16e siècle puis au moins partiellement en 1902 par le peintre-verrier parisien Félix Gaudin. Certaines parties ont été refaites à cette époque notamment le demi panneau au centre du registre inférieur et représentant une donatrice et ses filles avec un écu armorié et la date de 1902.

[Données concernant le vitrail 19e, 20e et 21e siècles mises à jour en 2015-2016.]

Période(s) Principale : milieu 16e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1902, porte la date
Stade de création pièce unique
Auteur(s) Auteur : Soudain Jean, peintre-verrier, restaurateur, attribution par travaux historiques
Auteur : Gaudin Félix,
Félix Gaudin (10 février 1851 - 15 septembre 1930)

En août 1879, il achète l’atelier de peinture sur verre créé par Émile Thibault, au 55, cours Sablon à Clermont-Ferrand. En 1890, Félix Gaudin achète un atelier de six personnes à Paris, l'atelier Oudinot, puis, en 1892, il vend l’entreprise clermontoise pour se consacrer uniquement à l'atelier parisien.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier, restaurateur, attribution par travaux historiques

Baie en plein cintre composée de trois lancettes en plein cintre divisées en trois registres ; tympan ajouré de deux oculi et trois écoinçons.

Vitrerie en grisaille et jaune d'argent. Verre translucide (coloré) pour le demi panneau remployé au centre du registre inférieur et représentant une donatrice et ses filles avec un écu armorié et la date de 1902.

Catégories vitrail
Structures lancette, 3, en plein cintre tympan ajouré oculus de réseau jour de réseau
Matériaux verre translucide, incolore, grisaille sur verre, jaune d'argent
plomb, réseau
Mesures h : 565.0 cm
la : 300.0 cm
Iconographies scènes, en donateur, présentation, évêque, femme
figure, en donateur, famille, femme
scène, Le Tartier, famille, jeune fille
scènes, commerçant, hostie, Jonathas
vue d'intérieur, peinture murale, échoppe, comptoir, église, autel, enfant de choeur, statue, retable, trône
vue d'architecture, échoppe, portique, quartier, dais, tour, maison, façade
fond de paysage, diable, femme, végétation
ornementation : en écoinçon, angelot
Précision représentations

Histoire de Jonathas, usurier parisien du 13e siècle, dite légende de l'hostie ; présence des donateurs.

Registre inférieur : donatrice agenouillée présentée par un saint évêque et une sainte (lancette gauche) ; donatrice et ses filles avec écu armorié (lancette centrale, moitié inférieure) ; vocation religieuse d'une demoiselle Le Tartier : la jeune fille accompagnée de sa mère et de deux suivantes est présentée par le Christ à la nouvelle prieure (lancette centrale, moitié supérieure) ; donateur agenouillé présenté par saint Jean-Baptiste et saint Nicolas, armoiries (lancette droite).

Registre central : le marché sacrilège (lancette gauche) ; messe (lancette centrale) ; communion et vol de l'hostie (lancette droite).

Registre supérieur : la remise de l'hostie au juif (lancette droite) ; tentative de destruction de l'hostie (lancette centrale) ; l'hostie est sauvée par une jeune femme qui la remet à l'évêque (lancette gauche).

Tympan : supplice du juif profanateur (oculus) ; têtes d'angelots (écoinçons).

Inscriptions & marques inscription, peint, sur l'oeuvre
armoiries, peint, sur l'oeuvre
date, peint, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Armoiries des familles Le Tartier, Marisy, Mauroy (ou Bazin ?) (registre inférieur des lancettes).

Date : MDCCCCII (panneau central du registre inférieur des lancettes).

États conservations oeuvre restaurée
partie en remploi
oeuvre composite
grillage de protection
plombs de casse
Précision état de conservation

Restauré notamment par Jean Soudain au 16e siècle ; parties en remploi : panneau du centre du registre inférieur ; en bas : donatrice et ses filles avec écu armorié et daté (1902) ; en haut : vocation religieuse d'une demoiselle le Tartier.

En 2016 : Grillage de protection. Présence de nombreux plombs de casse.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre immeuble, 1886/07/12

Références documentaires

Documents figurés
  • Milieu 16e siècle. ; 20e siècle.

Bibliographie
  • CALLIAS BEY, Martine, CHAUSSE, Véronique, FINANCE, Laurence de, LAUTIER, Claudine. Les vitraux de Champagne-Ardenne. Paris : CNRS, 1992 (Corpus vitrearum-France, Recensement IV).

    p. 260
  • FICHOT, Charles. Statistique monumentale du département de l’Aube. Troyes : Lacroix, 1884-1900, 5 vol.

    t. 4, p. 494-501
(c) Région Grand Est - Inventaire général (c) Région Grand Est - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de l'Aube (c) Conseil départemental de l'Aube - Decrock Bruno - Bennani Maya
Maya Bennani

Chercheuse de l'Agence Bruno Decrock.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Richard Sophie