Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jacques

Croix : Christ en croix n° 1

Dossier IM51005616 réalisé en 2017

Fiche

Á rapprocher de

Extrait d'une notice historique rédigée par la paroisse Saint-Jacques

Cette œuvre peut être considérée comme une œuvre de maturité de Pierre Jacques. La musculature y est rendue dans les moindres détails, ce qui dénote une connaissance approfondie des œuvres de la renaissance italienne. Le carnet de dessins de Pierre Jacques présentant des relevés de statues antiques et notamment de torses musculeux, il faut probablement placer le Christ de Saint-Jacques après le séjour de Pierre Jacques en Italie, de 1572 à 1576. Par ailleurs, on sait que la paroisse Saint-Pierre-le-Vieil lui passa une importante commande en 1583 pour la réalisation d'un autel à retable. On peut donc avancer une datation vers 1580.

Le Christ frappe par son aspect monumental et son caractère serein. Le style y est extrêmement graphique, que ce soit dans les cheveux, la couronne d'épines ou le drapé du perizonium. Celui-ci adopte un caractère plus posé que les statues auboises qui lui sont contemporaines. Noué sur la hanche droite du Christ, il tombe en légère ondulations. Les plis y sont très profonds, presque acérés, et parallèles.

Ce Christ est une pièce importante du corpus de la sculpture champenoise. Il nous montre une autre voie stylistique inspirée de l'Italie que celle de Dominique Florentin.

Dénominations croix
Numérotation artificielle 1
Aire d'étude et canton Marne - Reims 1
Adresse Commune : Reims
Adresse : 12 rue Marx-Dormoy
Cadastre : 2016 IL 169
Emplacement dans l'édifice chapelle d'hiver

Cette œuvre est attribuée au sculpteur Pierre Jacques (mort 1596), le même qui exécuta le Christ en croix de l'église de Berru (IM51002333).

Placée dans la chapelle d'hiver après la guerre de 1914-1918, la sculpture a été faite à l'origine pour l'église Saint-Pierre-le-Vieil (détruite), où elle était placée sur la poutre de gloire, accompagnée des statues de saint Jean et de la Vierge. Reconnue dès la fin du 17e siècle pour "la pièce de sculpture en bois la plus achevée en ce genre qui soit en France et peut-être partout ailleurs", elle est, à l'époque révolutionnaire, envoyée à la bibliothèque de l'abbaye de Saint-Remi qui servait de dépôt municipal d'œuvres d'art. Alors que les deux statues de la Vierge et saint Jean semblent perdues dès cette époque, le Christ en croix est mis en dépôt en l'église Saint-Jacques en 1797, par décision du conservateur du musée Nicolas Bergeat, cédant ainsi à la demande des paroissiens.

En 1896, il est placé sur une poutre de gloire à l'entrée du chœur, grâce au financement de l'abbé Butot, curé-doyen de Saint-jacques, qui fait ajouter les statues de saint Jean et de la Vierge. La croix est alors refaite à cette occasion. Cette installation perdure jusqu'en 1914 comme en attestent les photographies du début du 20e siècle. Mis à l'abri pendant la première guerre mondiale, le Christ n'a pas souffert de l'incendie qui endommagea considérablement l'église et détruisit tout le mobilier, dont les deux statues de saint Jean et la Vierge.

Période(s) Principale : 4e quart 16e siècle , daté par travaux historiques
Dates 1580, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Jacques Pierre

Le Christ est sculpté dans au moins trois morceaux de bois (corps, les 2 bras, peut-être la tête). Il est fixé à la croix par les trois clous à tête pointue. La croix est en bois assemblé à mi-bois.

Catégories sculpture, menuiserie
Matériaux bois feuillu indigène, taillé, peint
Mesures h : 370.0 cm
la : 185.0 cm
Précision dimensions

Christ : h = 190 cm ; la = 170 cm.

Iconographies Christ en croix, figure biblique
Précision représentations

Le périzonium noué sur le côté dextre est fluide. Les pieds sont superposés. La tête est affaissée sur le côté dextre. L'anatomie finement détaillée du buste, des membres, du visage dénote une grande maîtrise du dessin, du ciseau et de la polychromie. Les extrémités de la croix se terminent en trilobe.

États conservations bon état
bonnes conditions de conservation
support restauré
Précision état de conservation

La croix a été refaite en 1896.

Dépôt du Musée des Beaux-Arts de Reims (Inv. 795.1.366).

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1899/02/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AMC Reims. FR, C1027. Lettres du 8 ventôse an 3 et du 25 pluviôse an 5.

    Archives municipales et communautaires de Reims : FR C 1027
  • Conservation des antiquités et objets d'art de la Marne. Sans cote. Fiches des objets mobiliers protégés monuments historiques, classés et inscrits, accompagnées d'une photographie noir et blanc. Par ordre alphabétique de communes. (1908-).

    Direction régionale des Affaires culturelles de Champagne-Ardenne, Châlons-en-Champagne : sans cote
Documents figurés
  • Christ de l'église Saint-Jacques... attribué à Pierre Jacques... / Trompette (d'après). [s.l.], [s.d.]. Phototypie (Bibliothèque municipale Carnegie, XXIV-I-f-2).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : XXIV-I-f-2
  • Intérieur de Saint-Jacques / Rothier (d'après). [s.l.], s.d.] Phototypie (Bibliothèque municipale Carnegie. XXV-I-e-27).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : XXV-I-e-27
Bibliographie
  • DEMAISON, Louis. GIVELET, Charles. JADART, Henri. Répertoire archéologique de l'arrondissement de Reims. Ville de Reims. Dans Travaux de l'Académie Nationale de Reims, 82e volume, année 1886-1887, tome 2, 1890.

  • Hollande Maurice. L'église Saint-Jacques. 1988.

    p. 11
(c) Région Grand Est - Inventaire général (c) Région Grand Est - Inventaire général ; (c) Ministère de la culture et de la communication ; (c) Conseil départemental de la Marne (c) Conseil départemental de la Marne ; (c) Ville de Reims - Dandel Elisabeth
Elisabeth Dandel

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Art2 Conseil, mandataire du groupement composé de Raphaëlle Rivière, Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est mandataire du groupement composé de Raphaëlle Rivière, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, Céline Berrette, Sarah Rambaud pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Rivière Raphaëlle
Raphaëlle Rivière (1985 - )

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Akhesen. Membre du groupement Art2 Conseil pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017) ; le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.