Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Martin

Dossier IA08001566 réalisé en 2011
Vocables Saint-Martin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Attigny
Adresse Commune : Givry
Cadastre : 1997 AD 36

L'ancienne église de Givry-sur-Aisne datait des 12e et 16e siècles, comme en témoignait une inscription située sur un des contreforts sud (1521) mais elle fut détruite lors de la Première Guerre mondiale. Jehan Le Vasseur en était le bienfaiteur, chanoine et curé de cette église ; on trouvait ses armoiries dans la chapelle des fonts baptismaux (lion, au chef chargé d'une étoile). Les travaux de la première reconstruction commencèrent en 1923 sous la direction de l'architecte Maillard et des entrepreneurs Jasmin puis R. Geoffroy, de Monthois. L'église neuve est inaugurée en 1936. L'église fut une seconde fois détruite mais partiellement en 1940 et la deuxième reconstruction intervint entre 1949 et 1955 grâce aux dommages de guerre. On consolida le clocher qui avait subsisté et un baraquement ainsi qu'un petit beffroi pour une cloche furent également construits. Le prêtre d'alors l'abbé Kandelaars s'impliqua beaucoup dans le suivi de la reconstruction et réalisa plusieurs œuvres pour l'église (sept statues, œuvres étudiées). L'architecte Yves-Marie Froidevaux (1907-1983), Architecte des Bâtiments de France depuis 1939, en fut le maître d’œuvre associé à Marc Sibertin-Blanc et N. Denayer. Adjoint à l'Inspection générale des Monuments Historiques en 1953, il mena de nombreuses restaurations civiles et religieuses dans l'après-guerre. La maçonnerie fut achevée en 1953 par l'entrepreneur Laudy de Mourmelon-le-Grand. La même année l'entreprise Veuve Ruffier et Fils réalisa les portes, les confessionnaux et le couvrement des fonts. La couverture et la zinguerie étaient terminées en 1954 (entreprise Monduit de Reims). Cette église s'inscrit dans le renouveau de l'architecture religieuse et du vitrail de l'après-guerre, avec un parti pris audacieux et une réalisation soignée. Il en est de même pour le mobilier contemporain, l'ensemble du vitrail ainsi que la grande fresque du chœur.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : milieu 20e siècle
Dates 1923, daté par source
Auteur(s) Auteur : Maillard, architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Sibertin-Blanc Marc, architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Denayer N., architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Froidevaux Yves-Marie,
Yves-Marie Froidevaux

Architecte en chef.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques

L'église Saint-Martin est implantée dans la partie ouest du village. Edifice à plan allongé. La nef présente trois vaisseaux de six travées séparées par de fins piliers carrés. Choeur rectangulaire à chevet plat aveugle couvert d'une fresque monumentale figurative ; les murs nord et sud sont percés de deux baies en partie haute. La tour du clocher est implantée à cheval sur la 4e travée du collatéral sud ; on y accède depuis l'intérieur par un escalier à rampe hélicoïdale en voile de béton. Sacristie adossée au mur des 3e et 4e travées du collatéral nord. Construction intégralement en structure de béton armé avec revêtement et soubassement en pierre de taille de moyen appareil à l'exception du clocher en grand appareil. Au sol, dallage de petits carreaux de terre cuite rouge et dalles de pierre calcaire pour le chemin de la nef et dans le choeur. Le vaisseau central de la nef et le choeur sont couverts de charpentes en béton armé apparentes et les collatéraux sont plafonnés. Vitrail en pâte de verre coloré qui participe de la maçonnerie dans de grandes baies verticales et horizontales ou en plein cintre comme dans l'encadrement monumental du portail d'entrée. La toiture en ardoise est à longs pans avec pignon découvert côté occidental et le clocher est couvert par une flèche carrée.

Murs béton
ciment
calcaire
pierre de taille
grand appareil
moyen appareil
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements charpente en béton armé apparente
plafond
Couvertures toit à longs pans
flèche carrée
pignon découvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis
États conservations bon état
Techniques vitrail
peinture
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • 20130860158NUC2A : Mairie de Givry-sur-Aisne

    20130860159NUC2A : Mairie de Givry-sur-Aisne

    20130860160NUC2A : Mairie de Givry-sur-Aisne

    20130860161NUC2A : Mairie de Givry-sur-Aisne

    20130860162NUC2A : Mairie de Givry-sur-Aisne

    20130860163NUC2A : Mairie de Givry-sur-Aisne

    20130860164NUC2A : Mairie de Givry-sur-Aisne

    20130868812ZZ : 94 ; Charenton-le-Pont ; Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, 22566

    20130868822ZZ : 94 ; Charenton-le-Pont ; Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, 35353

Références documentaires

Bibliographie
  • JADART, Henri. Les Monuments historiques de l´arrondissement de Rethel. Notices sommaires de leurs principales curiosités publiée à l´occasion de la loi du 30 mars 1887 pour la conservation des Monuments historiques de France. Rethel : 1887. n.p.

    p. 12
  • JADART, Henri. Jacques Le Vasseur, chanoine de Reims au 16e et la tribune peinte de l´église d´Aire (Ardennes). Travaux de l´Académie de Reims, tome 93/XCIII.

    pp. 296-298
  • JADART, Henri, DEMAISON, Louis. Les inscriptions commémoratives de la construction d´églises dans la région rémoise et ardennaise, Xe-XVIIe siècles. Caen : 1899. n.p.

    pp. 22-23
  • HUBERT, Jean. Département des Ardennes : dictionnaire historique et géographique . Paris : Res universis, 1991. 512 p. Fac-similé de l´édition de 1855, Géographie historique du département des Ardennes.

    pp. 302-303
  • MARBY, Jean-Pierre. Les édifices cultuels catholiques d´après l´enquête épiscopale de 1919. In [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914-1918) . Charleville-Mézières : SOPAIC, 1994, p. 275-290.

    pp. 286-287
  • [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes, 2004]. Images de verre, images de guerre. Les vitraux commémoratifs des trois guerres dans les églises des Ardennes. Réd. Jean-Pierre Marby. Charleville-Mézières : Impr. SOPAIC, 2006. 60 p.

    cahie 2, p. 12 ; 27-29
Périodiques
  • JADART, Henri. Les anciennes croix de chemin, de carrefours, de cimetière dans le pays rémois et les Ardennes. Travaux de l´Académie de Reims, 1888, tome 81, 62 p.

    p. 282
  • JADART, Henri. Le vitrail de Puiseux et autres anciens vitraux des églises du département des Ardennes. Revue historique ardennaise, 1900, tome VII.

    p. 328
  • BAUDON, Albert. Excursion dans la vallée de l´Aisne. Almanach Matot-Braine, année 1900.

    pp. 319-320
  • Bulletin du Diocèse de Reims, 1893.

    samedi 20 mai 1922, n°10, pp. 97-98
  • MANCEAU, Henri. Grandeurs et misères des vieilles pierres ardennaises, églises d'avant-garde : Charbogne-Vandy-Givry-sur-Aisne. L'automobilisme ardennais, novembre-décembre 1953, n°93.

    pp. 13 ; 16-17
  • DARCQ, Gérard, LAMBERT, Pol. Un mémoire sur le vitrail ardennais. En guise de préface. Etudes ardennaises, 1957, n°10.

    pp. 29-34
  • MANCEAU, Henri. Autour de Rethel. L´Automobilisme ardennais, n°123, novembre-décembre 1958.

    p. 18
  • MANCEAU, Henri. Les portails d´églises ornés du Pays de Vouziers (16e siècle). Horizons d'Argonne, 1983, n°46.

    p. 5