Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Lotissement Villa Rothier

Dossier IA10001086 réalisé en 2016

Fiche

Appellations Villa Rothier
Dénominations lotissement
Aire d'étude et canton Aube - Troyes 1
Adresse Commune : Troyes
Adresse : Villa Rothier
Cadastre : 2014 BX 1 à 22, 70, 72 à 76, 100 à 103, 107, 108, 564
Adresse Commune : Sainte-Savine
Adresse : Villa Rothier , rue Emile Gauthier
Cadastre : 2014 AE 507 à 511, 513 à 515, 518 à 520, 523, 524, 881, 952, 953

Émile Rothier et sa sœur Élisa héritent de leurs parents le 2 juillet 1883 d'une propriété non bâtie située à Troyes, près d'un quartier industriel en lien avec le textile qui s'est développé à partir des années 1860-1870 (comme la société Delostal située dans la rue Rothier dès 1863). Avec leur frère Léon Rothier, ils vont acheter un autre terrain à côté de celui-ci et situé sur la commune de Sainte-Savine le 29 mai 1879, qu'ils vont ensuite se partager en deux parties avec Léon Rothier. Puis, le 24 septembre 1889, Émile et Élisa Rothier achètent un autre terrain sur Sainte-Savine, à côté du terrain hérité ainsi que celui précédemment acheté. Le terrain du lotissement est donc la fusion d'un héritage et de deux acquisitions.

Émile Rothier, en son nom et en tant que mandataire d’Élisa Rothier, vend des parcelles sous le nom Villa Rothier pour lotir autour d'une voie privée dès 1890. Les vendeurs Rothier imposent des charges et des conditions pour les futurs propriétaires, actées par le notaire Me Alfred Nicolas le 3 juin 1890, afin que la Villa Rothier devienne un lotissement d'aspect bourgeois. L'immeuble d'entrée côté rue Voltaire et les maisons allant du 1 au 8 furent construits par la famille Rothier dès 1890 comme le montre le plan du lotissement dressé le 5 mai 1890. Les autres parcelles sont rapidement vendues pour accueillir des constructions de 1890 à 1910.

En 1932, la famille Rothier se sépare de leurs propriétés construites en 1890 à la Villa Rothier. Cette vente permet des aménagements opérés par de nouveaux propriétaires.

Il y a eu des destructions, des reconstructions et des extensions de bâtiments dans le lotissement Villa Rothier au fil du temps dont notamment une intégration d'éléments Art Déco encore visible aujourd'hui.

Les propriétaires agrandissent leur propriété dès que possible dont l'exemple le plus important est le terrain de Léon Rothier, longeant l'actuelle rue Émile Gauthier et occupé par une corderie fermant ses portes au milieu du XXe siècle, divisé en plusieurs lots achetés par certains propriétaires voulant agrandir leur parcelle située sur Sainte-Savine.

Période(s) Principale : limite 19e siècle 20e siècle , daté par source
Dates 1890, daté par source

Le lotissement est divisé en parcelle non uniforme ; chaque acquéreur dès 1890 était libre d'acheter la surface qu'il voulait. D'autres parcelles ont été fusionnées ou divisées durant le XXe siècle.

La voie privée, large de six mètres, pouvait être fermée par des grilles en fer à chaque bout mais seulement celles situées dans le passage donnant accès à la rue Voltaire sont visibles aujourd'hui.

Concernant l'alignement des bâtiments, les acquéreurs devaient construire en retrait à une distance d'au moins deux mètres de l'alignement de la rue et ne pas dépasser une hauteur de construction de dix mètres à partir du niveau de la bordure du trottoir situé devant la propriété. L'architecture générale des maisons était libre.

Dans l'acte notarial, seules les clôtures sont précisément décrites (dimensions, formes, matériaux à utiliser dont la brique de Montiéramey est citée) afin qu'elles soient toutes identiques. Chaque propriété était séparée d'un mur en brique sauf l'ensemble ayant appartenu aux Rothier soit les actuels numéros allant du 1 au 8 (probablement 10 et 12 également) Villa Rothier.

Jardins massif d'arbres, pièce de gazon

Références documentaires

Documents d'archives
  • AM Troyes. 1 o 736. Villa Rothier.

    Archives municipales de Troyes : 1O736
  • AD Aube. 2 E 6/540. Archives notariales de maître Alfred Nicolas. mai-juin 1890.

    Archives départementales de l'Aube, Troyes : 2E6/540
Documents figurés
  • Troyes - Villa Rothier. Troyes : Veuve Bertrand éditeur, [cachet 1906]. 1 impr. photoméc. : carte postale (Médiathèque Troyes Champagne Métropole. CP 6398).

    Médiathèque Troyes Champagne Métropole : CP 6398
  • Troyes - Villa Rothier. Troyes, [cachet 1910]. 1 impr. photoméc. : carte postale (Médiathèque Troyes Champagne Métropole. CP 6396).

    Médiathèque Troyes Champagne Métropole : CP 6396
  • Troyes (Aube) - La Villa Rothier, Troyes : édition Beuve. 1 impr. photoméc. : carte postale (Médiathèque Troyes Champagne Métropole. CP 6397).

    Médiathèque Troyes Champagne Métropole : CP 6397
  • Environs de Troyes - Sainte-Savine - Villa Rothier. Troyes : Ch. Gris. 1 impr. photoméc. : carte postale (AD Aube. 8FI7364).

    Archives départementales de l'Aube, Troyes : 8FI7364
Bibliographie
  • HUMBERT, Jean-Louis. Troyes. Bourgeoises et ouvrières. Maisons du XIXe. Troyes : Sauvegarde et avenir de Troyes, 2005.

    p. 33
Périodiques
  • BERISE, Claude. La Villa Rothier ou les joies de la réglementation. Vie en Champagne, mai 1992, n°431, p. 8-15.

    Médiathèque Troyes Champagne Métropole : U.F.L. 050 VIE (1992-431)
  • HUMBERT, Jean-Louis. La Villa Rothier. Press'Troyes, octobre 2002, p. 18-19.

    Maison du patrimoine
(c) Troyes Champagne Métropole – Maison du patrimoine (c) Troyes Champagne Métropole – Maison du patrimoine ; (c) Région Grand Est - Inventaire général (c) Région Grand Est - Inventaire général - Ehrhart Lionel
Lionel Ehrhart

Agent culturel de la Maison du patrimoine Troyes Champagne Métropole.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.