Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Bavon

Présentation des objets mobiliers de l'église paroissiale Saint-Bavon de la commune de Sailly

Dossier IM08005779 réalisé en 2012
Aire d'étude et canton Ardennes - Carignan
Localisation Commune : Sailly

L'église Saint-Bavon de Sailly présente un mobilier homogène datant de la première moitié du 18e siècle, période de construction de l'édifice. Il s'agit du maître-autel et des autels secondaires en bois peint et doré. Le maître-autel est orné de trois statuettes représentant saint Bernard, saint Laurent et saint Bavon. Une statue de sainte Anne, également en bois peint, est située dans la niche de l'autel nord. Le confessionnal et la chaire à prêcher sont contemporains de cette campagne d'ameublement et de cette période. Les vitraux ont, quant à eux, été réalisés par le peintre-verrier nancéien G. Gross après la Seconde Guerre mondiale.

Annexes

  • Liste supplémentaire :

    - cloche, prénommée Augustine Hermance, baptisée en novembre 1921, fonderie de cloches C. Wauthy à Douai (Nord), h = 80 ; d = 80. (A)

    - 38 bancs de fidèle, chêne ciré, de trois types différents, avec accoudoirs tournés ou à panneaux découpés, et d'époques différentes, 18 et 20e siècle, h = 85 ; la = 264 (pour les plus grands). (B)

    - harmonium, bois ciré et poignées en fonte, 11 jeux et deux pédales, [Dumont & Lelièvre], 19e siècle, h = 102 ; la = 127 ; pr = 65. (C)

    - fonts baptismaux, pied et cuve en calcaire taillé, fût et couvercle en bois ciré, assemblage hétérogène, avec remplacements modernes en bois et la cuve est cassée, 18e siècle (?) et 20e siècle, h = 90 ; la = 54 (couvercle). (D)

    - statue : Vierge à l'Enfant, bois ciré, 2e moitié 20e siècle, h = 99 ; la = 29 ; pr = 32. (E)

    - statue : sainte Barbe, bois ciré, 2e moitié 20e siècle, signée P.I, h = 78 ; la = 34 ; pr = 22. (F)

    - clôture de choeur (appui de communion), bois tourné, peint faux bois (clair), à balustres, deux battants au centre, 19e siècle, h = 76 ; la = 367 et 368. (G)

    - plaques commémorative de la Première Guerre mondiale et de la Seconde Guerre mondiale, marbre blanc gravé et peinte en rouge et en noir, décor et inscription, palmes et médailles rapportées en bronze, h = 150 ; la = 85 (grande) ; h = 48 ; la = 85 (petite). (H)

    - 4 chandeliers d'autel et croix d'autel, laiton argenté, tige cannelée, tripode sur pied triangulaire, 19e siècle, h = 32 (chandeliers) ; h = 69 (croix).

    - 2 chandeliers d'autel, laiton doré, 6 feux sur une branche oblique, 1ère moitié 20e siècle, h = 42 ; la = 50.

    - 2 chandeliers d'autel, branche de lys en métal doré avec raisin et blé, tripode ajouré, 5 feux, 1ère moitié 20e siècle, h = 56,5.

    - croix d'autel (sur le maître-autel), laiton doré, style néo-roman, traverses polylobées, noeud plat, 1ère moitié 20e siècle, h = 48.

    - 4 chandeliers d'autel, laiton doré, tripode sur dauphins, noeud à godron, tige cannelée, 19e siècle, h = 38.

    - 2 croix de procession, laiton doré, 19e siècle, palmettes pour la grande, h = 265 et extrémités ajourés pour la petite, h = 218.

    - 3 grands chandeliers d'autel, laiton doré, style néo-roman, tripodes, h = 70.

    - ostensoir, laiton doré, lourd, ange debout tenant une corne d'abondance, pied rectangulaire sur pattes de lion, milieu 19e siècle, h = 70 ; la = 35. (I)

    - crécelle, bois léger, en état de marche, 1ère moitié 20e siècle, l = 21,5.

    - ciboire (du maître-autel), pied et couvercle en métal doré, coupe seule en argent doré, évasé, sans tige, milieu 20e siècle, pas de poinçon de titre mais un poinçon de maître (?) : V.F dans un carré, h = 11,5 ; d = 9,7. (J)

    - seau à eau bénite et goupillon, métal argenté, forme médicis, sans décor, 19e siècle, h = 23 ; d = 16. (K)

    - patène (isolée n°1), argent doré et ciselé, croix pattée dans un cercle à bordure en relief, bordure déformée, garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973 ; poinçon de maître : Demarquet frères (entre 1868 et 1890), d = 12,9. (L)

    - patène (isolée n°2), argent ciselé, bordure dorée, I.H.S, croix pattée et coeur transpercé, 1er titre Paris 1819-1838 ; grosse garantie Paris 1819-1838 ; grosse recense départements 1819 ; poinçon de maître : Théodore Thonnelier (entre 1811 et 1838), d = 13,8. (M)

    - ciboire chrismatoire des malades, argent, croix tréflée sommitale, poinçons illisibles, 1ère moitié 19e siècle, h = 7 ; d = 4,2. (N)

    - reliquaire baiser de paix (de saint Bavon), laiton, format hexalobé et croix sommitale, style néo-gothique, 1ère moitié 20e siècle, h = 21 ; la = 13. (O)

    - baiser de paix, laiton doré, Christ en buste, angles martelés, milieu 20e siècle, d = 15. (P)

    - calice (cassé), métal argenté, argent (coupe seule), pied circulaire à décor ciselé, noeud piriforme, médaillons ovales sur le pied, coupe tulipe nue, roseaux, blé et raisin sur la bordure du pied, pas de poinçons visibles, n°28 (sous la coupe), 19e siècle, h = 12,1, d = 8,1 (coupe). (Q)

    - clochette d'autel, laiton, h = 9.

    - patène (isolée n°3), argent, petite croix pattée au centre, d = 13,8.

    - chape, brocard or sur fond or, frange en fil métallique or, chaperon brodé : I.H.S avec rayons en paillettes dorées brodées, rinceaux de feuilles de lierre, limite 19e-20e siècle, h = 140.

  • Moulages :

    - sainte Thérèse de Lisieux, (nef sud), plâtre peint, moyen.

    - Christ en croix, (pilier sud de la nef), plâtre peint, croix en bois peint et doré avec tétramorphe aux extrémités, moyen.

    - sainte Jeanne d'Arc, (entrée sud du choeur), plâtre peint, moyen.

    - saint évêque martyr, (choeur sud), terre cuite peinte et dorée, moyen.

    - saint Bavon, (choeur sud), terre cuite peinte et dorée, moyen.

    - 2 anges adorateurs, plâtre peint et doré, grand.

    - saint Antoine de Padoue, (choeur nord), plâtre peint, moyen.

    - saint Joseph père nourricier du Christ, (choeur nord), plâtre peint, moyen.

    - Christ en croix, (bras nord du transept), plâtre peint en blanc laqué, sur croix en bois brut, petit.

    - Notre-Dame-de-Lourdes, (nef nord), plâtre peint, petit.

    - chemin de croix (complet), plâtre et badigeon blanc, cadre peint faux bois clair, format rectangulaire, petit.

Références documentaires

Périodiques
  • ILLAIRE, Martine (dir.). Dictionnaire historique des communes des Ardennes. Aouste, Boulzicourt, Château-Regnault-Bogny, Le Chatelet sur Sormonne, Herbeuval, Landrichamps, Les Deux-Villes, Moiry, Sailly, Sapogne-sur-Marche, Sauville. Revue Historique ardennaise, 1980, tome XV.

    p.192