Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Pierre ; Saint-Christophe

Présentation des objets mobiliers de l'église paroissiale Saint-Pierre de Wé

Dossier IM08005759 réalisé en 2012

Fiche

Œuvres contenues

Aire d'étude et canton Ardennes - Carignan
Localisation Commune : Carignan
Lieu-dit :
Adresse : Vierge de Wé

Le mobilier de la petite église Saint-Pierre de Wé est contemporain des années 1752-1753, dates révélées par le déchiffrement des six chronogrammes peints au-dessus des autels (inscriptions cryptées révélant un message biblique et des dates, en vogue dans les pays du Nord au 18e siècle). Il s'agit d'un ensemble baroque homogène en bois peint de gris et doré, composé d'un maître-autel flanqué de portes derrière lesquelles se trouve la sacristie, et orné de niches accueillant deux statues figurant l'une sainte Barbe et l'autre saint Michel (oeuvres déposées, oeuvres étudiées). Les autels secondaires sont dédiés à la Vierge au nord et à saint Joseph au sud. On connaît le nom du peintre qui peignit et dora les meubles et statues : Luc Steiner, peintre et doreur de Murtin, qui a laissé sa signature au dos du maître-autel. Le reste du mobilier majeur est représenté par une chaire à prêcher en bois peint faux bois (repeint du 19e siècle), 15 bancs de fidèles, une table de communion à balustres et de chandeliers d'autel, rares exemplaires existant en bois. Une toile figurant la Crucifixion entre la Vierge et saint Jean se tenait autrefois au retable du maître-autel. Ce tableau d'autel date également du milieu du 18e siècle. Il est déposé. La cloche, baptisée Pierre (du saint patron de la paroisse) fut fondue en 1777 par Pierre Blanpain (dont on connait par source l'établissement d'une fonderie de cloches à Francheval, dans les Ardennes) ; elle est l'une des très rares cloches du département ayant échappé aux prises de la Révolution et à aux destructions et pillages des deux guerres du 20e siècle. Les statues, le devant d'autel, les chandeliers en bois et le tableau du maître-autel ont été déposés par mesure de sécurité le 6 février 2009.

Annexes

  • Liste supplémentaire :

    Objets présents dans l'église de Wé :

    - fonts baptismaux, calcaire taillé, trois assises carrées, bassin interne circulaire creusé, reprises maçonnées, 18e siècle (?), h = 84 ; la = 43. (A)

    - bénitier, calcaire à godrons rectilignes et creusés, 18e siècle, h = 34 ; la = 34. (B)

    - croix de procession, métal doré, moulé, palmettes ajourées aux extrémités, noeud plat, rayons ajourés dans un carré, 2e moitié 19e siècle, h = 188 ; la = 25 (environ). (C)

    - bannière de procession (funéraire), velours uni noir, broderies et frange au fil d'argent, croix fleurdelisée ornée d'un I.H.S, linceul retombant, encadré par deux branches de chardons et de pensées, une étoile au sommet, 19e siècle, h = 234 ; la = 57. (D)

    Objets en dépôt à Carignan :

    - ensemble d'objets divers datant du milieu du 19e siècle : 3 vases en porcelaine blanche et décor peint doré (deux fois Jésus et une fois Marie) ; une statuette représentant la Vierge noire (dite Notre-Dame de Walcourt), porcelaine blanche vernissée aux carnations noires, h = 20 ; une couronne de statue en métal doré et verre blanc translucide.

    - 2 chandeliers d'autel, métal doré, tripode ajouré, de style néo-roman, noeud plat médian, limite 19e sicle 20e sicle, h = 51,5. (F)

    - 2 chandeliers d'autel, métal doré, tige cannelée, tripode sur pattes de lion et médaillons, bobèches médicis, noeud à godrons, 19e sicle, h = 65. (G)

    - 2 grands chandeliers d'autel, métal doré, tripode sur pied rectangulaire plein avec médaillons, tige cannelée et noeuds végétaux, 19e sicle, h = 73. (H)

    - croix d'autel, métal doré, pied ovale, palmettes aux extrémités, gerbe d'acanthe au pied de la croix, 1ère moitié 19e siècle, h = 43 ; la = 19,5. (I)

    - 2 chandeliers d'autel, laiton, bouquet de fleurs métalliques et verre coloré rouge, limite 19e sicle 20e siècle, h = 61. (J)

    - 6 portes (de meuble de sacristie ?), chêne taillé, format rectangulaire, 19e sicle, h = 6,5 ; la = 56,5 (moyennes), h = 58,5 ; la = 46 (petites), h = 156 ; la = 52,5 (grande). (K).

  • Moulages :

    - Sacré-Coeur de Jésus, plâtre peint, [Cachal-Froc 52 rue Vavin Paris], petit.

    - Vierge des Sept-Douleurs, plâtre peint, [Dailly à Charleville], petit.

    - saint Antoine de Padoue, plâtre peint, [Dailly à Charleville], petit.

    - sainte Scholastique, plâtre peint, [Mon. Raffl Paris], petit.