Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Champagne-Ardenne Aube Troyes

Vue du chœur avant les transformations entreprises vers 1900, par Paul Robert, 1894.

Église paroissiale Saint-Nicolas

Voir

Informations générales

Haut de page
Immatriculation IVR21_20171000166NUC
Copyrights (c) Médiathèque de l’architecture et du patrimoine
Diffusion reproduction soumise à autorisation du titulaire des droits d'exploitation
Date de prise de vue 2013

Auteur(s)

Haut de page
Auteur de l'illustration Robert Paul
Paul Robert (1865 - 1898)

Photographe des monuments historiques. Amateur des Lettres, Paul Robert épouse en 1890 Laure, la fille de Médéric Mieusement, photographe travaillant pour l’administration des monuments historiques. Il obtient alors, par dot, la concession de photographie des monuments historiques et la gestion de la collection Mieusement. Il adhère en 1892 à la chambre syndicale de la photographie en 1892. En 1894, il obtient l’exploitation de l’ensemble des clichés de la commission des monuments historiques, ce qui permet d'unifier tous les clichés sous la cote « MH ». Il devient secrétaire de la chambre syndicale de photographie en 1897. La production de Paul Robert n'est pas aussi importante que celle de son beau-père : il décède prématurément et sa concession revient à la maison Neurdein frères.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Document reproduit

Haut de page
  • Troyes (Aube). Église St-Nicolas, chœur pris du calvaire / Paul Robert, 1894

    Troyes (Aube). Église St-Nicolas, chœur pris du calvaire / Paul Robert. 1894. 1 photogr. (MAP. MH9609).

    MH9609 Médiathèque de l’architecture et du patrimoine Auteur : Robert Paul
    Paul Robert (1865 - 1898)

    Photographe des monuments historiques. Amateur des Lettres, Paul Robert épouse en 1890 Laure, la fille de Médéric Mieusement, photographe travaillant pour l’administration des monuments historiques. Il obtient alors, par dot, la concession de photographie des monuments historiques et la gestion de la collection Mieusement. Il adhère en 1892 à la chambre syndicale de la photographie en 1892. En 1894, il obtient l’exploitation de l’ensemble des clichés de la commission des monuments historiques, ce qui permet d'unifier tous les clichés sous la cote « MH ». Il devient secrétaire de la chambre syndicale de photographie en 1897. La production de Paul Robert n'est pas aussi importante que celle de son beau-père : il décède prématurément et sa concession revient à la maison Neurdein frères.


    Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.