Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 14 sur 14 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Chaire à prêcher
    Chaire à prêcher Fumay - place de l' Eglise - en ville
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant le donateur au revers du dorsal : Don de M. Louis Maquenne.
    Dénominations :
    chaire à prêcher
    Description :
    La chaire se compose d'une cuve à culot surmontée d'un dorsal et d'un abat-voix. La cuve, de forme hexagonale, en pierre calcaire, présente une statuette à chaque angle. On y accède par un escalier droit en
    Titre courant :
    Chaire à prêcher
  • salle d'asile puis école maternelle; actuellement maison de la culture
    salle d'asile puis école maternelle; actuellement maison de la culture Fumay - le Centre ancien - 103 rue des Fusillés - en ville - Cadastre : 1970 AC 189, 192
    Historique :
    portes en 1955, suite à la construction de locaux plus adapté, pour devenir une ""maison des sociétés
    Escaliers :
    escalier tournant à retours avec jour
    Description :
    principale de l'édifice qui comprend, à l'origine, les salles de classe. Cette section, à un étage, présente , présente une couverture à longs pans et à croupe.
    Auteur :
    [architecte] Marion M.
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • place Aristide Briand
    place Aristide Briand Fumay - place Aristide-Briand - en ville - Cadastre : 1970 AB non cadastré domaine public
    Historique :
    municipal en vota la réfection complète. Les plans seront réalisés par l'agent voyer cantonal, M. Munier du conseil municipal votée le 31 mai 1932. L'aménagement d'origine a connu diverses adaptations.
    Référence documentaire :
    Plan à l'encre et aquarellé sur papier, 1868.
    Description :
    Place de forme trapézoidale dont la base se situe à hauteur de la route nationale (orientation NNE menant au monument aux morts ainsi qu'une esplanade. Le périmètre, quant à lui est bordé de platanes.
    Auteur :
    [agent voyer] Munier A.
  • Ardoisière du Moulin Sainte-Anne
    Ardoisière du Moulin Sainte-Anne Fumay - Moulin Sainte-Anne - en écart - Cadastre : 1982 AP 246, 247
    Historique :
    . L'extraction dans les scailles (ardoises) rouges de Divermonts a pu se maintenir pendant la Révolution et l'Empire et perdure au-delà des deux conflits mondiaux. Elle reste la seule ardoisière en activité à Fumay
    Observation :
    de Bryas, bâtiment inscrit MH (1972/03/20) : Façades et toitures (à l'exception de la cheminée de la
    Référence documentaire :
    Bulletin des Lois du Royaume de France, 1821, 7e série, tome douzième, n°427 à 460, pp. 467-484.
    Description :
    Les galeries s'étendent au début du 20e siècle sur plus de 300 m de profondeur sous la Meuse et
    Couvertures :
    toit à deux pans
  • Centrale hydroélectrique dite Usine Saint-Joseph
    Centrale hydroélectrique dite Usine Saint-Joseph Fumay - Saint-Joseph - - en écart - Cadastre : 1982 AL 284
    Historique :
    En 1900, les besoins en énergie des usines du Pied Selle sont assurés par trois machines à vapeur d'environ 1,5 km. Les turbines ont été construites par MM. Teisset, veuve Brault et Charpon à Chartres (Eure
    Description :
    couplé à un barrage. Un canal d'amenée, aménagé dans l'enrochement, permet l'alimentation en eau des turbines, situées au niveau de la chute d'eau du barrage et totalisant une hauteur de 2,30 m. La puissance de 9m3/seconde). Le bâtiment est réalisé en brique, avec baies en plein cintre. A l'intérieur, la
    Illustration :
    Vue rapprochée sur l'entrée,située à droite. IVR21_20090801521NUCA
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Ensemble des bancs de fidèles
    Ensemble des bancs de fidèles Fumay - place de l' Eglise - en ville
    Référence documentaire :
    Règlements à Jacques Fonder pour la réalisation du buffet d'orgues. 1780. Règlements à M. Kerst Règlements à Jacques Fonder pour la réalisation du buffet d'orgues. 1780. Règlements à M. Kerst, facteur , facteur d'orgues à Charleville, pour la façon et fourniture de l'orgue de la paroisse. Décembre 1782 d'orgues à Charleville, pour la façon et fourniture de l'orgue de la paroisse. Décembre 1782. Règlements à
    Description :
    Bancs aux pieds et montants tournés, munis d'un agenouilloir et à chaque extrémité, d'un accoudoir.
  • Grand orgue de tribune
    Grand orgue de tribune Fumay - place de l' Eglise - en ville
    Observation :
    rend pas hommage à la splendeur d'antan.
    Référence documentaire :
    Règlements à Jacques Fonder pour la réalisation du buffet d'orgues. 1780. Règlements à M. Kerst Règlements à Jacques Fonder pour la réalisation du buffet d'orgues. 1780. Règlements à M. Kerst, facteur , facteur d'orgues à Charleville, pour la façon et fourniture de l'orgue de la paroisse. Décembre 1782 d'orgues à Charleville, pour la façon et fourniture de l'orgue de la paroisse. Décembre 1782. Règlements à page A Presque deux fois centenaire, le grand orgue de l'église Saint-Georges a connu un passé orgue de l'église Saint-Georges a connu un passé mouvementé. Journal L'ardennais, 21 janvier 1975. Les Renault facteurs d'orgues à Signy-le-Petit. Au Pays des Rièzes et des Sarts, 2e trimestre 1994 , n°134 BRICHOT, Fernand. Les Renault facteurs d'orgues à Signy-le-Petit. Au Pays des Rièzes et des Sarts, 2e trimestre 1994, n°134, p. 17 à 24. J.-M. Meignien.
    Description :
    Grand orgue de tribune, à console en fenêtre, comprenant 23 jeux répartis sur 2 claviers, 1 pédalier, à transmission mécanique. Le buffet d'orgue en chêne foncé est structuré en deux corps : le
  • Ostensoir n°1
    Ostensoir n°1 Fumay - place de l' Eglise - en ville
    Inscriptions & marques :
    étoile à 5 branches ; à gauche, lettre M, lettre illisible du côté droit.
  • Fonderie Boucher Viellard et Cie, puis de la Sté des usines du Pied-Selle, puis usine de construction électrique Thomson, actuellement câblerie Nexans
    Fonderie Boucher Viellard et Cie, puis de la Sté des usines du Pied-Selle, puis usine de construction électrique Thomson, actuellement câblerie Nexans Fumay - 86 rue Jean-Baptiste-Clément - en ville - Cadastre : 1982 AK 153, 160 AK 153, 160
    Historique :
    (jurassien) et M. Eugène Boucher. Ce dernier, industriel parisien, transfère à Fumay sa production de poterie verrerie qui entre en activité en 1831. Sa gestion est confiée à Louis Antoine Péchenard qui, devenu le un atelier destiné à la fabrication d´ustensiles de cuisine en fer étamé, dont le développement concourt à l´abandon de la verrerie vers 1848. En 1856 Mme Nanquette, la veuve d´un des partenaires, et de fonte. A celle-ci s´ajoute la fabrication d´appareils de chauffage. D´importants travaux sont ´ouverture d´une seconde usine à Issoudun (Indre). En 1920, le groupe Thomson prend le contrôle d´un groupe dont l´usine de Fumay a été totalement détruite lors de la Première Guerre mondiale par l´occupant. En ´extension et de la modernisation de l´usine. Ces projets concourent par ailleurs à la contribution technique et financière de la société à la construction de logements HLM. Après une importante transformation secteur au début des années 1970 conduit à la reconversion industrielle du site en câblerie. Cette
    Référence documentaire :
    AD, série delta II 640 à 644 : classeurs de revue de presse (L'Union, l'Ardennais). Pour l'usine du Pied-Selle puis Nexans : année 1949 à 1985. à l'encre sur papier. (Archives municipales de Fumay).
    Description :
    fabrication (ancienne tôlerie et émaillerie) à toiture en shed sur une structure Eiffel. Plus au nord contre ces espaces se trouvent d´autres ateliers à murs en brique et toiture de tôle datant de la
    Illustration :
    Forges de Fumay, plan général du site. 1811. 1 copie de plan à l'encre sur papier. (Archives Catalogue des usines du Pied-Selle à Fumay. 1898. 2 copies du catalogue publicitaire. (Musée de Catalogue des usines du Pied-Selle à Fumay, les cuisinières en fonte. 1898. 2 copies du catalogue Autre vue intérieure des ateliers (désaffectés). Toiture de sheds à verrières sur une structure
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Ciboire n°2
    Ciboire n°2 Fumay - place de l' Eglise - en ville
    Inscriptions & marques :
    Souvenir de M. et Mme Colin 25e anniversaire de mariage 2 mars 1903 ; poinçon de maître : "B calice
    Représentations :
    ornement à forme végétale
  • Carillon, dit tambour des ritournelles
    Carillon, dit tambour des ritournelles Fumay - place de l' Eglise - en ville
    Inscriptions & marques :
    remplace le carillon qui avait été fondu à Givet en 1778. Nous avons été bénites en 1923 par Mgr Neveux auxiliaire de S.E. le cardinal Luçon archevêque de Reims. M. M. Bauduin Petit étant maire de Fumay, L
    Historique :
    démonté à la Révolution. Ce mécanisme fut par la suite placé dans l'ancienne église de Fumay puis replacé a été électrifié dans les années 1960.
    Description :
    Tambour des ritournelles composé d'un énorme cylindre à picots qui actionne des vergettes reliées
    Illustration :
    Détail du tambour à picots IVR21_20130821134NUC2A
  • Ensemble de 2 roses historiées (baies 107, 108) : Education de la Vierge ; Sainte-Barbe vénérée par les ardoisiers
    Ensemble de 2 roses historiées (baies 107, 108) : Education de la Vierge ; Sainte-Barbe vénérée par les ardoisiers Fumay - place de l' Eglise - en ville
    Inscriptions & marques :
    Don de la Société du Moulin Sainte-Anne (baie 107) ; La Société de Liémery par M. Gosset 1874 (baie
    Historique :
    Vitraux installés lors de la construction de l'édifice. Ils correspondent à des dons d'ardoisières
    Description :
    Chaque verrière est formée d'une rose à 8 lobes avec une scène historiée au centre de 8 roses
  • Eglise paroissiale Saint-Georges
    Eglise paroissiale Saint-Georges Fumay - place de l' Eglise - en ville - Cadastre : 1970 AC 414
    Historique :
    En 1862, devant l'essor démographique, le conseil de fabrique demanda la mise à l'étude de reconstruction totale. L'apport financier d'un mécène (M. Davreux, propriétaire d'une ardoisière) verra le nouvel ardoisières, notamment sur son emplacement vis-à-vis de ces dernières. Les travaux, commencés en 1872, se établis à Sedan. L'ancienne église datait du Moyen Age mais la tour du clocher avait été construite en Metz de 1801 à 1823, année où elle fut rattachée à celui de Reims.
    Référence documentaire :
    pp. 77-78 DARDART, Gérald. Douzy de Charlemagne à nos jours. Douzy : Ville de Douzy, 2003.
    Représentations :
    Chapiteaux à crochet au portail occidental et à l'intérieur de l'édifice.
    Description :
    présentant un plan en croix latine. La nef à trois vaisseaux de cinq travées est précédée par un massif -oeuvre est adossé au flanc nord du clocher. Le transept est saillant et deux chapelles (à deux travées et abside à trois pans) s'ouvrent sur les faces orientales de ses bras. Les chapelles encadrent également composée de deux travées droites et d'une abside à trois pans. La sacristie est accolée au flanc sud de la . La façade occidentale se compose de la sorte : au rez-de-chaussée, deux portails latéraux à voussures en arc brisé et colonnettes à chapiteau encadrent le portail central constitué de même mais de des arcades basses en arc brisé soutenues par des colonnes à chapiteaux sculptés. Les volumes droites du choeur et des chapelles sont couverts de toits à longs pans à pignons découverts, les absides
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Présentation des objets mobiliers de l'église paroissiale Saint-Georges de la commune de Fumay
    Présentation des objets mobiliers de l'église paroissiale Saint-Georges de la commune de Fumay Fumay - place de l' Eglise - en ville
    Historique :
    mondiale et un des confessionnaux a disparu. Mis à part ces réintégrations le mobilier est dans son
    Annexe :
    Liste supplémentaire - Ornement vert, soie damassée et fil métal, 19e siècle, h=105 (A) - Ornement siècle, h=15 (E) - Calice, argent (?) doré, 20e siècle, poinçon M coeur croix H, h=15 (F) - Patène , argent doré, 20e siècle, poinçon A oméga L, d=12 (G) - Cloche n°1, la Savoyarde, dédiée à Jeanne d'Arc ) - Cloche n°2, Eugénie Marie, dédiée à saint Georges, bénite en 1921, refondue en 1923 par Cornille-Havard Sainte-Austreberte, d=85 (J) - Cloche n°4, Marie, dédiée à Notre-Dame de Diversmonts, chante le souvenir BRUXELLES, h=100 (M) - Appui de communion de l'autel de la Vierge, fer, 4e quart 19e siècle, h=100 (N Vierge, plâtre, moyen, Dailly à Reims - Sacré-Coeur de Jésus, plâtre, moyen, BILLAUX GROSSE BRUXELLES , moyen, Dailly à Reims - saint Joseph, plâtre, petit - saint Michel, plâtre, grand, Don de Mlle Cécile de
1