Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 10 sur 10 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble de 4 verrières à personnages (bas-côté sud) : Christ, Vierge à l'Enfant ; Saint Augustin, sainte Monique ; Saint Pierre, saint Paul ; Saint Victor, saint Aventin
    Ensemble de 4 verrières à personnages (bas-côté sud) : Christ, Vierge à l'Enfant ; Saint Augustin, sainte Monique ; Saint Pierre, saint Paul ; Saint Victor, saint Aventin Lusigny-sur-Barse - en village
    Historique :
    Ensemble de 4 verrières à personnages situées dans le bas-côté sud. Elles représentent le Christ et la Vierge à l'Enfant (baie 6), saint Augustin et sainte Monique (baie 8), saint Pierre et saint Paul le peintre-verrier lorrain Charles Champigneulle, actif à Bar-le-Duc. Elles ont été données par les
    Précision dénomination :
    verrière à personnages
    Représentations :
    Vierge à l'Enfant ornement à forme architecturale Baie 6 : Lancette gauche (a) : Christ célébrant l'Eucharistie. Lancette droite (b) : Vierge à (a) : saint Augustin. Lancette droite (b) : sainte Monique. Tympan, dans le soufflet : Christ bénissant. Baie 10 : Lancette gauche (a) : saint Pierre. Lancette droite (b) : saint Paul. Tympan, dans le 12 : Lancette gauche (a) : saint Victor. Lancette droite (b) : saint Aventin. Tympan, dans le
    Description :
    Ensemble de 4 verrières à personnages composées chacune de 2 lancettes de 3 panneaux. Tympans ajourés comportant 2 mouchettes, 1 soufflet et 6 écoinçons (baies 6 et 8) et à 4 écoinçons (baies 10 et 12).
    Titre courant :
    Ensemble de 4 verrières à personnages (bas-côté sud) : Christ, Vierge à l'Enfant ; Saint Augustin
    États conservations :
    qui menacent de tomber à l'intérieur de l'église. Déformation de l'ensemble des panneaux. Maçonnerie
    Annexe :
    : 180 fr ; Dans la chapelle des fonts baptismaux 2 vitraux semblables à ceux de la chapelle des est garnie d’une verrière moderne représentant Jésus disant à ses apôtres : Allez et instruisez les peuples. Cette verrière est un don de M. Perricourt. La fenêtre au nord (chapelle des fonts) rappelle, par . Dans le 2nd, il reçoit la vertu de l’infaillibilité. Ce vitrail est signé Vincent Feste, 1877 et a été milieu des petits enfants, verrière donnée par M. l’abbé Laurent, ancien doyen, curé de Lusigny , actuellement chanoine et curé de l’église de Saint-Jean à Troyes. Dans la fenêtre du midi, l’apparition de Jésus à Marie-Marguerite, à Paray-le-Monial, et ND de Lourdes se révélant à Bernadette sur le rocher de harmonieuse ; elles ont été exécutées par Mme Champigneulle, de Bar-le-Duc. Ces verrières sont dues à la d’un culte particulier, l’une à Bar-sur-Aube, l’autre à Troyes. Dans les lobes, un ange portant une , évêque de Troyes, tenant sa crosse et bénissant ; saint Savinien, apôtre de Troyes, un bourdon à la main
    Illustration :
    Baie 6, vue générale : Christ ; Vierge à l'Enfant IVR21_20161002300NUC2A Baie 6, vue partielle, lancette droite : Vierge à l'Enfant IVR21_20161002302NUC2A
  • Ensemble de 2 verrières à personnages (chœur) : Les prophètes ; Les Évangélistes
    Ensemble de 2 verrières à personnages (chœur) : Les prophètes ; Les Évangélistes Lusigny-sur-Barse - en village
    Historique :
    et Isaïe à la baie 1 (1865), et les Évangélistes pour la baie 2 (1864). Elles ont été réalisées par
    Précision dénomination :
    verrière à personnages
    Représentations :
    armoriés dans les têtes de lancettes. Mouchettes rouges à phylactères. Semis de petits quadrilobes sur fond
    Titre courant :
    Ensemble de 2 verrières à personnages (chœur) : Les prophètes ; Les Évangélistes
    Annexe :
    : 180 fr ; Dans la chapelle des fonts baptismaux 2 vitraux semblables à ceux de la chapelle des est garnie d’une verrière moderne représentant Jésus disant à ses apôtres : Allez et instruisez les peuples. Cette verrière est un don de M. Perricourt. La fenêtre au nord (chapelle des fonts) rappelle, par . Dans le 2nd, il reçoit la vertu de l’infaillibilité. Ce vitrail est signé Vincent Feste, 1877 et a été milieu des petits enfants, verrière donnée par M. l’abbé Laurent, ancien doyen, curé de Lusigny , actuellement chanoine et curé de l’église de Saint-Jean à Troyes. Dans la fenêtre du midi, l’apparition de Jésus à Marie-Marguerite, à Paray-le-Monial, et ND de Lourdes se révélant à Bernadette sur le rocher de harmonieuse ; elles ont été exécutées par Mme Champigneulle, de Bar-le-Duc. Ces verrières sont dues à la d’un culte particulier, l’une à Bar-sur-Aube, l’autre à Troyes. Dans les lobes, un ange portant une , évêque de Troyes, tenant sa crosse et bénissant ; saint Savinien, apôtre de Troyes, un bourdon à la main
  • Ensemble de 3 verrières à personnages (bas-côté nord) : Saint Vincent de Paul, saint François-Xavier ; Saint Loup, saint Savinien ; Sainte Germaine, sainte Matthie
    Ensemble de 3 verrières à personnages (bas-côté nord) : Saint Vincent de Paul, saint François-Xavier ; Saint Loup, saint Savinien ; Sainte Germaine, sainte Matthie Lusigny-sur-Barse - en village
    Historique :
    Ensemble de 3 verrières réalisées à la fin du 19e siècle par le peintre-verrier lorrain Champigneulle, actif à Bar-le-Duc (inscription sur la baie 5). Seule la baie 11 porte la date de 1884. Ces
    Précision dénomination :
    verrière à personnages
    Représentations :
    Baie 5 : Lancette gauche (a) : saint Vincent de Paul. Lancette droite (b) : saint François-Xavier : Lancette gauche (a) : saint Loup. Lancette droite (b) : saint Savinien. Tympan, soufflet : Dieu le Père . Fonds damassés bleus. Cadres architecturés néo-gothiques. Baie 11 : Lancette gauche (a) : sainte
    Description :
    Ensemble de 3 verrières à personnages, composées chacune de 2 lancettes polylobées et 4 panneaux . Les tympans sont à 2 mouchettes, 1 soufflet et 4 écoinçons.
    Titre courant :
    Ensemble de 3 verrières à personnages (bas-côté nord) : Saint Vincent de Paul, saint François
    États conservations :
    . Décoloration dans les panneaux, à l'exception du tympan. Présence de moisissures. Cette verrière semble ne
    Annexe :
    : 180 fr ; Dans la chapelle des fonts baptismaux 2 vitraux semblables à ceux de la chapelle des est garnie d’une verrière moderne représentant Jésus disant à ses apôtres : Allez et instruisez les peuples. Cette verrière est un don de M. Perricourt. La fenêtre au nord (chapelle des fonts) rappelle, par . Dans le 2nd, il reçoit la vertu de l’infaillibilité. Ce vitrail est signé Vincent Feste, 1877 et a été milieu des petits enfants, verrière donnée par M. l’abbé Laurent, ancien doyen, curé de Lusigny , actuellement chanoine et curé de l’église de Saint-Jean à Troyes. Dans la fenêtre du midi, l’apparition de Jésus à Marie-Marguerite, à Paray-le-Monial, et ND de Lourdes se révélant à Bernadette sur le rocher de harmonieuse ; elles ont été exécutées par Mme Champigneulle, de Bar-le-Duc. Ces verrières sont dues à la d’un culte particulier, l’une à Bar-sur-Aube, l’autre à Troyes. Dans les lobes, un ange portant une , évêque de Troyes, tenant sa crosse et bénissant ; saint Savinien, apôtre de Troyes, un bourdon à la main
  • Ensemble de 2 verrières hagiographiques et 1 verrière à personnages (bas-côtés nord et sud) : Vie de saint Nicolas ; Vie de la Vierge ; Saint Prosper, saint Ambroise
    Ensemble de 2 verrières hagiographiques et 1 verrière à personnages (bas-côtés nord et sud) : Vie de saint Nicolas ; Vie de la Vierge ; Saint Prosper, saint Ambroise Lusigny-sur-Barse - en village
    Inscriptions & marques :
    concernant l'iconographie en français (au bas des panneaux a1 et b1). Panneau a2 : L. VINCENT FESTE / à
    Précision dénomination :
    verrière à personnages
    Représentations :
    part à la condamnation d'Aryus au concile de Nicée en 323 (panneau a2) ; saint Nicolas apaise une Myre à Bari en 1087 (panneau b2). Tympan : Adoration de saint Nicolas. Baie 4 : Naissance de la Vierge Mages (panneau b2). Tympan, dans le soufflet : Couronnement de la Vierge. Baie 7 : Lancette gauche (a
    Titre courant :
    Ensemble de 2 verrières hagiographiques et 1 verrière à personnages (bas-côtés nord et sud) : Vie
    Annexe :
    : 180 fr ; Dans la chapelle des fonts baptismaux 2 vitraux semblables à ceux de la chapelle des est garnie d’une verrière moderne représentant Jésus disant à ses apôtres : Allez et instruisez les peuples. Cette verrière est un don de M. Perricourt. La fenêtre au nord (chapelle des fonts) rappelle, par . Dans le 2nd, il reçoit la vertu de l’infaillibilité. Ce vitrail est signé Vincent Feste, 1877 et a été milieu des petits enfants, verrière donnée par M. l’abbé Laurent, ancien doyen, curé de Lusigny , actuellement chanoine et curé de l’église de Saint-Jean à Troyes. Dans la fenêtre du midi, l’apparition de Jésus à Marie-Marguerite, à Paray-le-Monial, et ND de Lourdes se révélant à Bernadette sur le rocher de harmonieuse ; elles ont été exécutées par Mme Champigneulle, de Bar-le-Duc. Ces verrières sont dues à la d’un culte particulier, l’une à Bar-sur-Aube, l’autre à Troyes. Dans les lobes, un ange portant une , évêque de Troyes, tenant sa crosse et bénissant ; saint Savinien, apôtre de Troyes, un bourdon à la main
  • Vallièvre : ancienne grange de l'Arrivour
    Vallièvre : ancienne grange de l'Arrivour Lusigny-sur-Barse - Larrivour - D 1 - isolé - Cadastre : 1992 F3 588-589-590 Logis : parcelle 590
    Historique :
    a pu jouer le rôle de grange abbatiale, les actes restant muets sur l'existence de cette dernière . Selon A. Roserot (Dict. hist. Champ. mérid., p. 1695, suivant curieusement sans critique le bien peu l'Arrivour car il la dit citée dès les années 1140. Or la mention du cartulaire à laquelle il se réfère , "Grangiam de Wallevra", renvoie à la bulle du pape Innocent III (acte I), soit des années 1208-1212 ! Les , vraisemblablement à l'endroit où devait se trouver le moulin qui est cité en 1327 (Roserot). Par ailleurs, il est à noter que le cartulaire ne comporte aucun chapitre consacré à cette grange, même partiellement, ce qui laisse à penser que Vallièvre n'est en fait qu'une grange de seconde génération, constitué vers la fin du trompeuse car elle ne reflète en réalité que sa proximité à l'abbaye : l'énumération n'obéit en effet qu'à et le Ruez, situées à une quarantaine de kilomètres (cf. la carte du temporel de l'Arrivour Beaumont et la Fontainerie, c'est-à-dire une exploitation où devait dominer la polyculture liée à l'élevage
    Description :
    jouxte à l'ouest (ill. IVR21_20151000209NUCA). C'est aussi le seul bâtiment encore localisable sur le cadastre de 1833 et que l'on peut faire remonter à l'Ancien Régime. Le caractère bourgeois de cette bâtisse lui a valu d'être appelée au début du XXe siècle (cartes postales) le château de Larrivour. Ce éclairé par deux lucarnes en façade principale (sud). Il est surmonté d'un toit de tuile plate à quatre fenêtres (dont 5 à l'étage) disposées symétriquement de part et d'autre de la porte (5 seulement à l'arrière). Les linteaux de brique à clef calcaire présentent un arc légèrement incurvé à la manière d'un
    Dimension :
    Maison de maître : 16 x 11 m.
    Texte libre :
    a pu jouer le rôle de grange abbatiale, les actes restant muets sur l'existence de cette dernière . Selon A. Roserot (Dict. hist. Champ. mérid., p. 1695, suivant curieusement sans critique le bien peu l'Arrivour car il la dit citée dès les années 1140. Or la mention du cartulaire à laquelle il se réfère , "Grangiam de Wallevra", renvoie à la bulle du pape Innocent III (acte I), soit des années 1208-1212 ! Les , vraisemblablement à l'endroit où devait se trouver le moulin qui est cité en 1327 (Roserot). Par ailleurs, il est à noter que le cartulaire ne comporte aucun chapitre consacré à cette grange, même partiellement, ce qui laisse à penser que Vallièvre n'est en fait qu'une grange de seconde génération, constitué vers la fin du trompeuse car elle ne reflète en réalité que sa proximité à l'abbaye : l'énumération n'obéit en effet qu'à et le Ruez, situées à une quarantaine de kilomètres (cf. la carte du temporel de l'Arrivour Beaumont et la Fontainerie, c'est-à-dire une exploitation où devait dominer la polyculture liée à l'élevage
    Couvertures :
    toit à longs pans croupe
  • La Fontainerie : ancienne grange de l'Arrivour
    La Fontainerie : ancienne grange de l'Arrivour Lusigny-sur-Barse - La Fontainerie - D 1 - isolé - Cadastre : 1992 F02 536-538-540-572-573 Pour la Fontainerie, parcelles 536, 538, 540, 572 et 573 principalement. Pour la Porcherie, parcelles 154 à 156 principalement.
    Historique :
    apparaît à plusieurs reprises sous la forme grangia Fontem Aerici, notamment dans la pancarte (f°2) de l'évêque Hatton (1122-1145) qui regroupe plusieurs donations à ce sujet. On perçoit d'ailleurs assez conduit l'abbaye à diviser le domaine en divers héritages cédés à cens ou à ferme. De fait, la Porcherie est signalée en 1522 dans un état des biens de l'Arrivour (A. Roserot) comme distraite de la été reconstruits à une époque relativement récente et selon une organisation différente de ce que l'on
    Description :
    Ferme actuelle de la Fontainerie composée de 4 bâtiments : longue maison d'habitation à pan de bois et brique, sous enduit à l'arrière (côté ouest) avec toit à croupes et tuile plate ; 2 granges en brique sur pan de bois sous bardage au nord. À l'arrière, hangar métallique contemporain. À noter au centre de la cour "privatisée", un ancien abreuvoir à bétail (?) (cf. ill. IVR21_20151000192NUCA) Ferme de la Porcherie composée de 3 bâtiments principaux : 2 maisons en brique et pierre à l'entrée de type reconstruites à l'exception de l'habitation de la ferme de la Fontainerie, remontant sans doute au XIXe s., seul bâtiment actuel à figurer sur le plan cadastral de 1833, tous les autres ayant disparu.
    Localisation :
    Fontainerie, parcelles 536, 538, 540, 572 et 573 principalement. Pour la Porcherie, parcelles 154 à 156
    Dimension :
    La Fontainerie : habitation 32 x 11 m. ; granges 56 x 11 m et 35 x 19 m. // La Porcherie : hangar 34 x 15 m.
    Texte libre :
    apparaît à plusieurs reprises sous la forme grangia Fontem Aerici, notamment dans la pancarte (f°2) de l'évêque Hatton (1122-1145) qui regroupe plusieurs donations à ce sujet. On perçoit d'ailleurs assez conduit l'abbaye à diviser le domaine en divers héritages cédés à cens ou à ferme. De fait, la Porcherie est signalée en 1522 dans un état des biens de l'Arrivour (A. Roserot) comme distraite de la été reconstruits à une époque relativement récente et selon une organisation différente de ce que l'on bâtiments : longue maison d'habitation à pan de bois et brique, sous enduit à l'arrière (côté ouest) avec toit à croupes et tuile plate ; 2 granges en retour, fermant la cour en retrait, en calcaire et brique sur structure métallique (XXe s.) au sud, en brique sur pan de bois sous bardage au nord. À l'arrière , hangar métallique contemporain. À noter au centre de la cour "privatisée", un ancien abreuvoir à bétail en brique et pierre à l'entrée de type logements ouvriers (XXe s.) ; un grand hangar agricole en
    Couvertures :
    toit à longs pans croupe toit à longs pans pignon découvert
  • Ancienne abbaye de l'Arrivour
    Ancienne abbaye de l'Arrivour Lusigny-sur-Barse - hameau Larrivour - D 1 - isolé - Cadastre : 2015 F3 195-198 Parcelles 195 et 198 essentiellement pour le bâti. L'enclos abbatial était compris entre la D 1, la rivière Barse et les parcelles 595 à 599.
    Historique :
    1139 n. st. d'après A. Roserot) en un lieu appelé primitivement Bussy appartenant à l'abbaye St-Loup de Troyes, à l'initiative de Thibaut II, comte de Champagne, d'Hatton, évêque de Troyes et par -Dame de L'Arrivour (lat. Arripatorio) a été ainsi placée dans la filiation de Clairvaux, en tant Villehardouin dont certains membres ont été inhumés à l'abbaye. Ces dynasties locales de l'entourage comtal sont comme souvent à l'origine de la constitution des principaux domaines. Le temporel de l'Arrivour un relais urbain) réparties d'abord à proximité de l'abbaye, dans un rayon de moins de 10 km, où granges. Seule la grange de la Loge, disparue à une date inconnue, reste difficilement localisable et cela Vendeuvre, à proximité de la Villeneuve-aux-Chênes, apparemment sur le territoire actuel de Champ-sur-Barse (qui n'existait pas encore). L'Arrivour dispose parallèlement d'un cellier à Thennelières et d'un relais urbain à Troyes, "le Petit-Larrivour", situé non loin de l'abbaye Saint-Loup. L'époque moderne
    Description :
    aux linteaux délardés, chaînages et soubassements. Toiture à croupes, scandée de lucarnes ajoutées à l'étage de comble, au-dessus de la partie rendue habitable (sud, anciennes étables) et à la croupe ouest , tuile plate en couverture. Bâtiment perpendiculaire à l'arrière (nord), à pan de bois sur assise et remplissage de brique sous enduit ; même type de toit, sauf côté ouest à longue pente pour l'abri contre les bois, toiture à pans légèrement débordants ; tuile plate en couverture. Autre remise en brique (XXe s .) en retour, toit à deux pans, tuile mécanique. Les corps de bâtiments conservés, si l'on se reporte aux deux plans (plan des bois figuré 4H18, 1670, et surtout le plan à la plume, 4H18, s.d.), semblent en plein cintre. Cette dernière, qui remonte peut-être à la fin du XVIIe siècle ou au début du XVIIIe , donne à l'arrière sur l'ensemble de trois bâtiments à pan de bois et brique, organisés autour d'une
    Localisation :
    les parcelles 595 à 599.
    Dimension :
    l 57.0 m Aile en craie : LONG 57 x LARG 8 m
    Annexe :
    , dom et BESSE, dom J.-M., Abbayes et prieurés de l'ancienne France, t. VI (Province ecclésiastique de Charles, "Inventaires de l’abbaye de Larrivour (1662)", Collection de documents relatifs à Troyes et à la . Additions et corrections à la Gallia Christiana, tomes IV et XII (Deuxième partie)", Bulletin philologique et corrections à la Gallia Christiana, tomes IV et XII (2e partie)", Bulletin historique et corrections à la Gallia Christiana, tomes IV et XII (3e partie)", Bulletin historique et philologique du C. T ) des origines à 1790, Langres-Angers, 1942-1948 [en part.: p. 146, 305, 500-501, 597-598, 633-634, 769
    Texte libre :
    1139 n. st. d'après A. Roserot) en un lieu appelé primitivement Bussy appartenant à l'abbaye St-Loup de Troyes, à l'initiative de Thibaut II, comte de Champagne, d'Hatton, évêque de Troyes et par -Dame de L'Arrivour (lat. Arripatorio) a été ainsi placée dans la filiation de Clairvaux, en tant Villehardouin dont certains membres ont été inhumés à l'abbaye. Ces dynasties locales de l'entourage comtal sont comme souvent à l'origine de la constitution des principaux domaines. Le temporel de l'Arrivour un relais urbain) réparties d'abord à proximité de l'abbaye, dans un rayon de moins de 10 km, où granges. Seule la grange de la Loge, disparue à une date inconnue, reste difficilement localisable et cela Vendeuvre, à proximité de la Villeneuve-aux-Chênes, apparemment sur le territoire actuel de Champ-sur-Barse (qui n'existait pas encore). L'Arrivour dispose parallèlement d'un cellier à Thennelières et d'un relais urbain à Troyes, "le Petit-Larrivour", situé non loin de l'abbaye Saint-Loup. L'époque moderne
  • Moulin de Larrivour
    Moulin de Larrivour Lusigny-sur-Barse - hameau Larrivour - D 1 - isolé - Cadastre : 2015 F3 199-200
    Historique :
    abbatial dont il jouxte l'angle sud-ouest, enjambant la Barse à sa sortie aval. Contrairement à d'autres moulins isolés ou intégrés à tel domaine grangier, souvent l'objet de conflits d'intérêt avec les l'assentiment de toute sa famille, a fait don du "molendinum de abbatia", un acte datable des années 1146-68 (AD10, 4H1, f°79r). Il a nécessairement dû jouer un rôle important de transformation dans le système
    Description :
    Bâtiment principal du moulin construit en pan de bois et brique, à deux étages. Soubassement . Toiture à double pans et croupe au sud ; couverture en ardoise. Bâtiment accolé au nord très transformé par une structure métallique contemporaine à verrière. Même si son affectation actuelle de résidence a impliqué d'évidentes transformations et modernisations, le moulin a globalement gardé son volume ancien, à défaut de sa structure ancienne. Le bâtiment se répartit encore pour moitié sur la terre ferme ) au niveau de l'étage par une extension à pan de bois sur "pilotis" (côté ouest) qui venait s'aligner
    Dimension :
    LONG 21 x LARG 7 m pour la face la plus large (sud)
    Texte libre :
    abbatial dont il jouxte l'angle sud-ouest, enjambant la Barse à sa sortie aval. Contrairement à d'autres moulins isolés ou intégrés à tel domaine grangier, souvent l'objet de conflits d'intérêt avec les l'assentiment de toute sa famille, a fait don du "molendinum de abbatia", un acte datable des années 1146-68 (AD10, 4H1, f°79r). Il a nécessairement dû jouer un rôle important de transformation dans le système . Même si son affectation actuelle de résidence a impliqué d'évidentes transformations et modernisations , le moulin a globalement gardé son volume ancien, à défaut de sa structure ancienne. Le bâtiment se nord était autrefois prolongée (face ouest) au niveau de l'étage par une extension à pan de bois sur
  • Ensemble de 5 verrières mixtes (bas-côtés nord et sur, façade occidentale) : Vie de saint Pierre ; Apparitions du Sacré-Cœur et apparition de l'Immaculée Conception ; Allez enseigner les nations, baptisez-les ; Jésus bénissant les enfants ; Christ glorieux
    Ensemble de 5 verrières mixtes (bas-côtés nord et sur, façade occidentale) : Vie de saint Pierre ; Apparitions du Sacré-Cœur et apparition de l'Immaculée Conception ; Allez enseigner les nations, baptisez-les ; Jésus bénissant les enfants ; Christ glorieux Lusigny-sur-Barse - en village
    Inscriptions & marques :
    b2). Panneau b2 : L. VINCENT FESTE / à Troyes 1877. Baie 14 : Inscription concernant l'iconographie SUR VERRE / A TROYES.Phylactère gauche : 1876. Baie 15 : Inscription concernant l'iconographie en
    Représentations :
    Apparition du Sacré-Coeur à sainte Marguerite-Marie Alacocque Apparition de l'Immaculée Conception à sainte Bernadette , pièces rouges et bleues. Baie 14 : Apparition du Sacré-Coeur à sainte Marguerite-Marie Alacocque (lancette gauche) ; Apparition de l'Immaculée Conception à sainte Bernadette (lancette droite). Même
    Description :
    Les baies 13 et 14 sont composées de deux lancettes et quatre panneaux ; les tympans sont à deux
    Annexe :
    : 180 fr ; Dans la chapelle des fonts baptismaux 2 vitraux semblables à ceux de la chapelle des est garnie d’une verrière moderne représentant Jésus disant à ses apôtres : Allez et instruisez les peuples. Cette verrière est un don de M. Perricourt. La fenêtre au nord (chapelle des fonts) rappelle, par . Dans le 2nd, il reçoit la vertu de l’infaillibilité. Ce vitrail est signé Vincent Feste, 1877 et a été milieu des petits enfants, verrière donnée par M. l’abbé Laurent, ancien doyen, curé de Lusigny , actuellement chanoine et curé de l’église de Saint-Jean à Troyes. Dans la fenêtre du midi, l’apparition de Jésus à Marie-Marguerite, à Paray-le-Monial, et ND de Lourdes se révélant à Bernadette sur le rocher de harmonieuse ; elles ont été exécutées par Mme Champigneulle, de Bar-le-Duc. Ces verrières sont dues à la d’un culte particulier, l’une à Bar-sur-Aube, l’autre à Troyes. Dans les lobes, un ange portant une , évêque de Troyes, tenant sa crosse et bénissant ; saint Savinien, apôtre de Troyes, un bourdon à la main
    Illustration :
    Baie 13, vue générale : Apparition du Sacré-Coeur à sainte Marguerite-Marie Alacocque, Apparition de l'Immaculée Conception à sainte Bernadette IVR21_20161002272NUC2A
  • Verrière historiée (chœur) : Vie de saint Martin
    Verrière historiée (chœur) : Vie de saint Martin Lusigny-sur-Barse - en village
    Historique :
    Maîtresse vitre historiée représentant la Vie de saint Martin. Elle a été réalisée par le peintre
    Annexe :
    : 180 fr ; Dans la chapelle des fonts baptismaux 2 vitraux semblables à ceux de la chapelle des est garnie d’une verrière moderne représentant Jésus disant à ses apôtres : Allez et instruisez les peuples. Cette verrière est un don de M. Perricourt. La fenêtre au nord (chapelle des fonts) rappelle, par . Dans le 2nd, il reçoit la vertu de l’infaillibilité. Ce vitrail est signé Vincent Feste, 1877 et a été milieu des petits enfants, verrière donnée par M. l’abbé Laurent, ancien doyen, curé de Lusigny , actuellement chanoine et curé de l’église de Saint-Jean à Troyes. Dans la fenêtre du midi, l’apparition de Jésus à Marie-Marguerite, à Paray-le-Monial, et ND de Lourdes se révélant à Bernadette sur le rocher de harmonieuse ; elles ont été exécutées par Mme Champigneulle, de Bar-le-Duc. Ces verrières sont dues à la d’un culte particulier, l’une à Bar-sur-Aube, l’autre à Troyes. Dans les lobes, un ange portant une , évêque de Troyes, tenant sa crosse et bénissant ; saint Savinien, apôtre de Troyes, un bourdon à la main
1