Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maître-autel à baldaquin
    Maître-autel à baldaquin Mouzon - place de l' Abbatiale - en ville
    Historique :
    Maître-autel construit à la demande du prieur Pierre Laurent et consacré le 27 avril 1728. C'est la -Mansart. Le tabernacle est du 19e siècle.
    Référence documentaire :
    , janvier-juin 1972, n°7 SOUCHAL, François. Remarques sur la construction de l´abbatiale Notre-Dame de p. 238 Le guide du patrimoine de Champagne-Ardenne, 1995 PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie (dir .). Le guide du patrimoine de Champagne-Ardenne. Paris : 1995. 432 p.
    Représentations :
    Le baldaquin en forme de drapé présente des putti et deux anges thuriféraires et est couronné par une croix. Soleil en gloire sous le dais. Retable baldaquin formé de colonnes lisses à chapiteau
    États conservations :
    et écaillées au niveau de la peinture. Bois fendu et ébréché, le haut d'une colonnette du tabernacle
    Illustration :
    Détail : ange thuriféraire entourant le bladaquin. IVR21_20130861209NUCA Détail : ange thuriféraire entourant le baldaquin. IVR21_20130861210NUCA
  • Paire de crédences
    Paire de crédences Mouzon - place de l' Abbatiale - en ville
    Référence documentaire :
    ardennaise, janvier-juin 1972, n°7 SOUCHAL, François. Remarques sur la construction de l´abbatiale Notre p. 28 Le mobilier monastique des Ardennes. Etudes ardennaises, 1968, n°52 COLLIN, Hubert. Le
    Vol :
    Une des deux consoles avait été volée le 18 janvier 2001 mais retrouvée et restituée le 6 décembre
  • Ensemble de 54 stalles
    Ensemble de 54 stalles Mouzon - place de l' Abbatiale - en ville
    Référence documentaire :
    p. 22 Le mobilier monastique des Ardennes. Etudes ardennaises, 1968, n°52 COLLIN, Hubert. Le ardennaise, janvier-juin 1972, n°7 SOUCHAL, François. Remarques sur la construction de l´abbatiale Notre
  • Grand orgue monumental de tribune
    Grand orgue monumental de tribune Mouzon - place de l' Abbatiale - en ville
    Historique :
    Le facteur d'orgue Christophe Moucherel avait été appelé à terminer l’orgue de Stenay, dont le buffet avait été réalisé par le facteur Jean Boizard de Sedan, avant sa mort accidentelle. La réception définitive de l’instrument, le 13 mars 1719, lui fait rencontrer dom Amand Vincent, père organiste de l’abbaye de Mouzon, qui figure parmi les experts. Celui-ci, au vu du travail réalisé à Stenay, le et se termine en 1725. L'orgue fut payé par le père prieur Dom Pierre Laurent le 22 novembre 1724 Le décor est réalisé par le sculpteur Jacques Lemaire, dont une Vierge à l'Enfant coiffant la tourelle l'organiste nommé Raulin qui joua avec entrain la Carmagnole, le Chant du départ et la Marseillaise. Deux inscriptions étaient visibles sur le tuyau du milieu du buffet de l´orgue indiquant la date à laquelle fut établi l´instrument : POSE PAR LE R[EVEREN]d / PERE PRIEUR DOM / PIERRE LAURENT / LE 22 NOVEMBRE / 1724 , construite par Christophe Moucherel et le menuisier Henry Baillard, dans let ransept nord, et qui constituait
    Référence documentaire :
    p. 28 Le mobilier monastique des Ardennes. Etudes ardennaises, 1968, n°52 COLLIN, Hubert. Le L'abbatiale de Mouzon, 1967 SOUCHAL, François. L'abbatiale de Mouzon. Editions de la Société p. 438-439 François Souchal. L'abbatiale de Mouzon. Cahiers de civilisation médiévale, vol. 12, n ° 12-48, 1969. CROZET, René. François Souchal. L'abbatiale de Mouzon. Cahiers de civilisation Mouzon : 971-1971, Revue Historique Ardennaise, n° 7, janvier-juin 1972 SOUCHAL, François. Remarques sur
    Représentations :
    Le positif présente trois anges musiciens ; le buffet est soutenu par deux atlantes et le sommet
    Description :
    le vent; Tremblant fort à vent perdu; Rossignol; « Gueulard » ou « Tête de Maure »; Angelot chef
  • Ancienne église abbatiale Notre-Dame, actuellement église paroissiale Notre-Dame
    Ancienne église abbatiale Notre-Dame, actuellement église paroissiale Notre-Dame Mouzon - place de l' Abbatiale - en ville - Cadastre : 1987 AN 893
    Historique :
    Dans la seconde moitié du 9e siècle, des moniales bénédictines habitaient le monastère de Mouzon et des bénédictins de Thin-le-Moutier par l'archevêque Adalbéron. Dès 999, l'abbé Boson agrandit le chevet et Jean, abbé entre 1026 et 1031, fit exhausser les murs entre le chœur et les tours. Son successeur, Raoul (mort en 1048 ou 1059) fit exécuter le portail occidental. Mouzon étant alors la seconde portail du bras sud du transept qui porte la date de 1231. L'examen des maçonneries montre que le chœur et conséquent du second chantier entamé vers 1212 et se termina vers le milieu du 13e siècle. Abbé en 1423 Jean lui faisait pendant). Le siège de la ville en 1650 ébranla les voûtes de la nef et les murs cédèrent Claude de Joyeuse et dès le printemps 1661 on posa les premières pierres des piliers ruinés et deux ans après les travaux étaient terminés (le millésime 1661 est porté sur le tympan de la tribune sud à hauteur de la 3e travée). En 1790, le monastère fut supprimé et l'abbatiale devint l'église paroissiale de
    Référence documentaire :
    pp. 316-317 Le vitrail de Puiseux et autres anciens vitraux des églises du département des Ardennes. Revue historique ardennaise, 1900, tome VII JADART, Henri. Le vitrail de Puiseux et autres p. 32 Le mobilier monastique des Ardennes. Etudes ardennaises, 1968, n°52 COLLIN, Hubert. Le ardennaise, janvier-juin 1972, n°7 SOUCHAL, François. Remarques sur la construction de l´abbatiale Notre p. 238 Le guide du patrimoine de Champagne-Ardenne, 1995 PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie (dir .). Le guide du patrimoine de Champagne-Ardenne. Paris : 1995. 432 p.
    Représentations :
    partie supérieure de la face ouest de la tour sud et le 5e contrefort du flanc sud de la nef en présentent également chacun un dans le même état. Chapiteaux à crochet dans tout l'édifice.
    Description :
    chapiteau (le portail central présente un tympan figuré) ; le 1er étage est un niveau de baies de même que le second qui comporte une grande rose au centre ; le revers de la façade centrale est occupé par une . Le transept non saillant s'ouvre sur deux chapelles orientées : la nord est à trois travées et la sud  : arcades basses à portail, triplet avec une coursière béante à leur base, rose au sommet. Le choeur , le déambulatoire d'un toit en appentis, les chapelles rayonnantes de croupes polygonales en dalles
    Illustration :
    [Intérieur, choeur et croisillon nord vers le nord-est] / Jean Gourbeix photographe. 1969. 1 [Intérieur, nef et croisillon nord vers le nord-ouest] / Jean Gourbeix photographe. 1969. 1 photogr [Intérieur, nef et croisillon sud vers le sud-ouest] / Jean Gourbeix photographe. 1969. 1 photogr [Intérieur, nef vers le sud-est] / Jean Gourbeix photographe. 1969. 1 photogr. neg. : gélatino Vue intérieure de la nef, vers le choeur (image MAP) IVR21_20130842850NUC Vue générale depuis le nord-ouest IVR21_20130860334NUC2A Vue générale depuis le nord-ouest IVR21_20130860335NUC2A Vue du choeur depuis le nord IVR21_20130860338NUC2A Massif antérieur depuis le nord-ouest IVR21_20130860342NUC2A Vue générale depuis le sud-ouest IVR21_20130860349NUC2A
  • Usine de feutre et d'éléments en matière plastique pour le bâtiment Sommer, actuellement Le Feutre
    Usine de feutre et d'éléments en matière plastique pour le bâtiment Sommer, actuellement Le Feutre Mouzon - 1 rue du Château - en ville - Cadastre : 1994 AN 764 à 860
    Contributeur :
    Griot François
    Historique :
    force hydraulique à disposition juste en aval du déversoir existant. Ses fils Roger puis François lui le bâtiment ou l'automobile) ; elle s'oriente par la suite vers une production alliant des fibres (1953) et Tapison (1959). Le site, en partie détruit, abrite maintenant les services techniques de la ville, des artisans, et diverses entreprises : Carpet System, Le Feutre, Arden'Plast. Avant la Première
    Description :
    Le site s'étend sur une presqu'île délimitée par le cours naturel de la Meuse au sud et le canal de dérivation au nord. Au centre de l'ensemble s'élève sur un étage carré le bâtiment des bureaux bâti en
    Titre courant :
    Usine de feutre et d'éléments en matière plastique pour le bâtiment Sommer, actuellement Le Feutre
    Appellations :
    Sommer, actuellement Le Feutre
    Destinations :
    usine d'éléments en matière plastique pour le bâtiment
    Illustration :
    Vue ancienne : en aval du déversoir ; le grand bâtiment à étages de la filature Poupart est encore Vue ancienne : en aval du déversoir ; le grand bâtiment à étages de la filature Poupart est encore Vue ancienne : en aval du déversoir ; le grand bâtiment à étages de la filature Poupart est encore Vue aérienne, le site Sommer est visible au premier plan IVR21_20090803952NUCA Les usines Sommer détruites, après le premier conflit mondial IVR21_20090803954NUCA Gravure représentant le bâtiment de la filature construit sur le site en 1807 par Poupart de Vue aérienne : au premier plan le déversoir IVR21_20090806702NUCA Depuis le canal : les bâtiments du début du 20e siècle IVR21_20090803956NUCA Depuis le canal : les bâtiments du début du 20e siècle IVR21_20090803957NUCA Depuis le canal : les bâtiments du début du 20e siècle IVR21_20090803958NUCA
1