Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Eglise Saint-Martin de Gigny
    Eglise Saint-Martin de Gigny Saint-Dizier - en ville - Cadastre : BX 230
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    rapportée, car il est de style ogival à voussures et chapiteaux à crochets. En 1792, l'église Saint-Martin quatre chapelles absidiales. En 1874, réalisation d'une chapelle au sud : la chapelle de Sainte-Philomène On ne sait pas à quelle date l'église actuelle a remplacé celle reconstruite après le siège de Charles-Quint. Seul le portail occidental semble avoir été conservé de l'ancien édifice ou bien avoir été est fermée au culte, la paroisse de Gigny est rattachée à celle de Notre-Dame. Du 6 février 1794 au 22 avril 1795, l'église est transformée en fabrique de salpêtre pour les poudres (guerres de l'An II pour cause de ruine de la charpente. La base est conservée, on y loge trois les cloches fondues en 1858 par Paintendre. En 1862, l'architecte Fisbacq agrandit le chevet par une abside de quatre travées et
    Canton :
    Saint-Dizier Centre
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    , à voussures et chapiteaux à crochets. Chapelle latérale dite chapelle de Sainte-Philomène au sud Edifice de plan allongé dont on a agrandi le choeur en hémicycle de quatre absidioles à trois pans et dans le prolongement du choeur, un sanctuaire de quatre travées percé de six baies en plein cintre couple peinte. La nef est séparée des bas-côtés par des piliers de section carrée, nef sur voûtes d'arêtes. La sacristie a été construite à l'intérieur de l'édifice, dans le bas-côté sud, en entrant. Elles est faite d'un simple mur en quart de cercle et d'une porte. Petit clocher court placé sur la croisée d'ardoise. L'ensemble de l'édifice est à couverture de tuiles mécaniques. Portail occidental de style ogival , entre la 3e et la 5e travée du bas-côté, percée de quatre petites baies. Contre le mur occidental, une
    Localisation :
    Saint-Dizier - en ville - Cadastre : BX 230
    Titre courant :
    Eglise Saint-Martin de Gigny
    Vocables :
    Saint-Martin
    Illustration :
    Vue de détail (désordre de la pierre) IVR21_20065221299NUCA Vue de détail (portail, désordre de la pierre) IVR21_20065221300NUCA Vue partielle (voûtes de la nef) IVR21_20065221306NUCA
  • Eglise Saint-Martin de la Noue
    Eglise Saint-Martin de la Noue Saint-Dizier - en ville
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de la Haute-Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    L'église Saint-Martin de La Noue est édifiée au début du 16e (choeur, chapelles, portail), et
    Précisions sur la protection :
    Eglise de la Noue : inscription par arrêté du 7 décembre 1925.
    Canton :
    Saint-Dizier Centre
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Edifice à plan en croix latine, nef de 5 travées et collatéraux. Chapelle latérale au sud nervures dans des piliers octogonaux. Piliers de section circulaire pour la nef avec chapiteau d'ordre toscan, plafond en anse de panier en bois peint. Contre le mur occidenta, une tribune soutenant l'orgue . Sanctuaire à chevet polygonal percé de six baies ogivales. Sacristie sur son flanc nord où se s'effectue de trois travées donnant accès au nord et au sud sur les chapelles latérales. Clocher placé au-dessus de la chapelle nord, flèche en ardoise. Le reste de l'édifice est couvert de tuiles mécaniques. Le
    Localisation :
    Saint-Dizier - en ville
    Titre courant :
    Eglise Saint-Martin de la Noue
    Vocables :
    Saint-Martin
    Illustration :
    Vue de détail (clef de voûte) IVR21_20065221394NUCA
  • Église paroissiale Saint-Martin de la Noue
    Église paroissiale Saint-Martin de la Noue Saint-Dizier - la Noue - Place de la République - en ville
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil départemental de la Haute-Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Haute-Marne
    Historique :
    curé. L'ancienne église Saint-Martin fut détruite au siège de 1544 puis rebâtie en bois. Le sanctuaire L'église de La Noue était le siège d'une cure à la collation de l'abbé de Saint-Urbain dont 12e siècle elle appartenait à Saint-Urbain. En 1067, elle avait pour succursale l'église de Saint -Didier ou Saint-Dizier. Les grosses dîmes étaient perçues aux deux tiers par l'abbaye et le reste par le fut reconstruit en 1627 et le choeur ainsi que les voûtes en bois de la nef en 1674 (date portée sur colonnes en pierre. La chapelle Saint-Joseph a été construite en 1876 par la volonté du curé Marche . Certaines sources relatent des travaux effectués par l'architecte Barbier (langrois élève de Viollet-le-Duc
    Référence documentaire :
    p. 585-586 Le Diocèse de Langres. Histoire et statistique ROUSSEL (abbé). Le Diocèse de Langres p. 16 Chroniques. Mémoires de la Société Historique et Archéologique de Langres, mai 1858, t. I. p. 189-197 DIDIER, C. (abbé). Etude Historique sur Saint-Dizier (ancien et nouveau) . Saint-Dizier 449-8 ; 449-145 Archives départementales de la Haute-Marne Archives départementales de la Haute
    Précisions sur la protection :
    Eglise de la Noue : inscription par arrêté du 7 décembre 1925.
    Canton :
    Saint-Dizier 1
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Edifice à plan en croix latine. La nef est de trois vaisseaux à cinq travées couvertes de fausses accostée à la partie orientale du flanc sud. Le choeur est long de cinq travées droites et se termine par part entière perpendiculaire à l'axe principal et constituée comme le choeur mais longue de trois
    Localisation :
    Saint-Dizier - la Noue - Place de la République - en ville
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Martin de la Noue
    Vocables :
    Saint-Martin
    Couvrements :
    lambris de couvrement
  • Usine métallurgique, puis Forges de Champagne, puis Aciéries de Micheville, puis Sidelor, puis tréfilerie (pointerie) Trefilunion et usine de treillis soudé A.C.O.R., actuellement tréfilerie ArcelorMittal et usine de construction métallique Manhattan
    Usine métallurgique, puis Forges de Champagne, puis Aciéries de Micheville, puis Sidelor, puis tréfilerie (pointerie) Trefilunion et usine de treillis soudé A.C.O.R., actuellement tréfilerie ArcelorMittal et usine de construction métallique Manhattan Saint-Dizier - Marnaval - en écart - Cadastre : 1861 C 2070 à 2115 1987 AW 25, 26, D 174 à 178, 197 à 237, DT 14, EK 9 à 18, 47, 48, EL 33 à 56, 70, EM 30 à 61, 79, 80, 145, 192, 193, EN 1 à 51, 81 à 103, 112 à 169
    Historique :
    laminoirs est alors construite sur la rive gauche de la Marne, l'aciérie Martin est édifiée en 1888 un peu droite de la Marne. Cette usine métallurgique comporte au début du 19e siècle un haut fourneau, une affinerie et un bocard. Extension considérable au début de la IIIe République sous la direction d'Emile Giros qui la reprend en 1871, sous l'appellation de Compagnie des Forges de Champagne. Une autre forge à au nord de cette dernière. En 1894, l'église est construite par l'ingénieur de l'usine Vathaire, les bureaux (P) vers 1897, et l'hôtel de voyageurs en 1923 ; la cokerie, rapatriée du Pas-de-Calais vers 1900 , puis de façon éphémère de 1939 à 1940, et sont ensuite détruits ; la nouvelle tréfilerie est construite à partir de 1935 (atelier de fabrication G) et devient l'activité principale de l'usine. Dans le courant du 20e siècle, les Forges de Champagne sont reprises par les Aciéries de Micheville, puis le site passe sous le contrôle de Sidelor en 1959, puis de Trefilunion (groupe Usinor-Sacilor) en 1969 qui se
    Parties constituantes non étudiées :
    atelier de fabrication corps de garde hôtel de voyageurs
    Référence documentaire :
    Saint-Dizier. Documents figurés AD Haute-Marne : 8 Fi. Saint-Dizier. Documents figurés. Saint-Dizier. Matrices cadastrales AD Haute-Marne : 3P 2455. Saint-Dizier. Matrices cadastrales. Vol. 537, art. 53 ; vol. 1027, art. 1 et 2 Saint-Dizier. Hypothèques AD Haute-Marne : Série Q . Saint-Dizier. Hypothèques. Vol. 537, art. 53 ; vol. 1027, art. 1 et 2. Saint-Dizier. Moulins et usines AD Haute-Marne : 130S 192 à 200. Saint-Dizier. Moulins et usines. p. 131-138 Une grande industrie haut-marnaise disparue : la production de la fonte et du fer, 1979 BEGUINOT, Pierre. Une grande industrie haut-marnaise disparue : la production de la fonte et du fer p. 226-232 ; contient un plan général vers 1895 Etude historique et statistique sur Saint-Dizier , 1897 DIDIER, C. (abbé). Etude historique et statistique sur Saint-Dizier. Saint-Dizier : Impr. G . Saint-Aubin et Thévenot, J. Thévenot successeur, 1897. 361 pages.
    Canton :
    Saint-Dizier 1
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille pan de fer
    Description :
    (T) en brique de laitier avec charpente métallique apparente ; hôtel de voyageurs (W) : un étage carré, un étage de comble ; bureau (P) : un étage carré ; atelier de fabrication (G) en rez-de-chaussée , toit bombé en béton, fonctionnant comme atelier de galvanisation. En 2013 (complément d'enquête), les bureaux (P) se trouvent en ruine ; l'atelier de fabrication (R) apparaît désaffecté. De la cockerie, seul
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Saint-Dizier - Marnaval - en écart - Cadastre : 1861 C 2070 à 2115 1987 AW 25, 26, D 174 à 178, 197
    Précision localisation :
    oeuvre située en partie sur la commune Saint-Dizier
    Titre courant :
    Usine métallurgique, puis Forges de Champagne, puis Aciéries de Micheville, puis Sidelor, puis tréfilerie (pointerie) Trefilunion et usine de treillis soudé A.C.O.R., actuellement tréfilerie ArcelorMittal et usine de construction métallique Manhattan
    Appellations :
    dite usine métallurgique de la Cie des Forges de Champagne, puis Aciéries de Micheville, puis
    Annexe :
    -Dizier, il est indéniable que l'explication économique revêt un caractère majeur. L'expansion de Saint gisements plus intéressants pour l'exploitation, le bassin sidérurgique s'éloigna de Saint-Dizier, mais la affirmée. De plus, il ne faut pas négliger le fait que Saint-Dizier n'est pas une cité isolée. L'industrie près de 150 000 habitants résident dans le triangle Saint-Dizier - Vitry-le-François - Bar-le-Duc donc, classées par codes A.P.E. et par tranche de salariés, les activités industrielles à Saint-Dizier Saint-Dizier. Dans ce second tableau, toutes les entreprises regroupant plus de 50 salariés sont communes haut-marnaises dont la proximité de Saint-Dizier fait qu'elles doivent être considérées comme susceptible d'être employé dans l'industrie locale. L'activité industrielle de Saint-Dizier dont nous venons -mère de Saint-Dizier. Le groupe avec plus de 5000 salariés est, grâce à un chiffre d'affaires d'1,5 communes les plus proches, le grand Saint-Dizier bénéficie donc de 144 entreprises industrielles
    Destinations :
    usine de construction métallique
    Illustration :
    Plan de site 1 (A et B), état en 2013 (côté Saint-Dizier) IVR21_20145202846NUDA [Extrait du plan cadastral de] Saint-Dizier. Section C7 dite des Lachats et Clefmont. 1 : 1000 [Extrait du plan cadastral de] Saint-Dizier, vue de détail. Section C4 dite des Lachats et Clefmont [Extrait du plan cadastral de] Saint-Dizier. Section C7 dite des Lachats et de Clefmont. 1 : 1000 [Extrait du plan cadastral de] Saint-Dizier, vue de détail. Section C7 dite des Lachats et de Aciéries de Micheville, Forges de Champagne, Saint-Dizier - Marnaval (Hte-Marne). Pylônes, Poutres 1460. - Saint-Dizier. Les Hauts-Fourneaux de Marnaval / A. Gauthier éditeur ; O.I. photographe 18. - Saint-Dizier. - Les Fours à Coke de Marnaval / C.L.B. éditeur, [1er quart 20e siècle]. 1 impr Plan de site 1 (C à F), état en 2013 (côté Ancerville) IVR21_20145202847NUDA Plan de site 1 (A à I), état en 1989 IVR21_20145202848NUDA
1