Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bronne, ancienne grange de Trois-Fontaines
    Bronne, ancienne grange de Trois-Fontaines Vanault-le-Châtel - Bronne - D 261 - isolé - Cadastre : 1989 YK 25, 29, 33, 38, 41, 42, 44, 52 à 55
    Historique :
    D’après E. de Barthélemy, la terre de Bronne (51-com. Vanault-le-Châtel) aurait été donnée « en » (AD51, 22H2). Le domaine, encore en cours de constitution, fut érigé peu après en grange, puisqu’il est éléments précédents (cf. carte du temporel ill. IVR21_20155100249NUCA). Dans le même temps, vers 1147-51 terre (AD51, 22H42). Dix ans plus tard, l’abbaye règle encore quelques démêlés avec son voisinage ; le des villages alentour (J. Benton et M. Bur, Recueil des actes d’Henri le Libéral, I, 2009, n°401, p
    Description :
    rectangulaire, allongée dans le prolongement de l’actuelle route départementale (D 261) qui dessert le hameau . IVR21_20155100033NUCA). Le hameau actuel a été édifié ultérieurement, vers le milieu du XIXe siècle ; les rares maisons anciennes, qui ont été construites en brique, le calcaire étant réservé aux linteaux et chaînages, sont labours légers et pâturages à travers l’ancienne la steppe champenoise. On devine encore aujourd’hui le bâtie, au pied du Mont Detrée (comprendre le Mont d’Estrée ou de la route), maillon de la longue ligne de crêtes séparant les bassins de la Vière et de la Moivre, qu’emprunte le bien nommé et antique chemin de la Serre joignant Saint-Amand-sur-Fion au sud-ouest à Dampierre-le-Château au nord-est.
    Localisation :
    Vanault-le-Châtel - Bronne - D 261 - isolé - Cadastre : 1989 YK 25, 29, 33, 38, 41, 42, 44, 52 à 55
    Aires d'études :
    Heiltz-le-Maurupt
    Texte libre :
    D’après E. de Barthélemy, la terre de Bronne (51-com. Vanault-le-Châtel) aurait été donnée « en » (AD51, 22H2). Le domaine, encore en cours de constitution, fut érigé peu après en grange, puisqu’il est éléments précédents (cf. carte du temporel ill. IVR21_20155100249NUCA). Dans le même temps, vers 1147-51 terre (AD51, 22H42). Dix ans plus tard, l’abbaye règle encore quelques démêlés avec son voisinage ; le des villages alentour (J. Benton et M. Bur, Recueil des actes d’Henri le Libéral, I, 2009, n°401, p rectangulaire, allongée dans le prolongement de l’actuelle route départementale (D 261) qui dessert le hameau . IVR21_20155100033NUCA). Le hameau actuel a été édifié ultérieurement, vers le milieu du XIXe siècle ; les rares maisons anciennes, qui ont été construites en brique, le calcaire étant réservé aux linteaux et chaînages, sont labours légers et pâturages à travers l’ancienne la steppe champenoise. On devine encore aujourd’hui le bâtie, au pied du Mont Detrée (comprendre le Mont d’Estrée ou de la route), maillon de la longue ligne
1