Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 2417 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Coutelleries
    Coutelleries
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    La catégorie des coutelleries est représentée par 24 sites recensés en Champagne-Ardenne et plus
    Référence documentaire :
    p. 66-67 Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : les racines de la modernité, 2005 Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : les racines de la modernité. Reims : SCEREN-CRDP Champagne-Ardenne, 2005.
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
    Illustration :
    Carte d'implantation des coutelleries en Champagne-Ardenne IVR21_20155102695NUDA
  • Usines de petite métallurgie (hors coutelleries)
    Usines de petite métallurgie (hors coutelleries)
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    Champagne-Ardenne : 52 dans les Ardennes (soit 61%), 20 en Haute-Marne (soit 24%), 7 dans l'Aube (soit 8 , la Haute-Marne et surtout les Ardennes représentent la grande majorité des implantations. Un activité) : - 11 usines de petite métallurgie (3 dans les Ardennes et 1 en Haute-Marne, 4 dans l'Aube et 3 dans la Marne) - 1 usine de robinetterie dans les Ardennes - 7 usines de chaudronnerie (2 dans les Ardennes, 5 en Haute-Marne) - 25 usines de décolletage dans les Ardennes - 7 usines de ferblanterie (4 dans les Ardennes, 1 en Haute-Marne, 2 dans la Marne) - 28 usines de quincaillerie (18 dans les Ardennes , 10 en Haute-Marne) - 17 usines de serrurerie (6 dans les Ardennes, 10 en haute-Marne, 1 dans l'Aube ) - 8 usines de taillanderie (3 dans les Ardennes, 5 en Haute-Marne) Aussi bien en Haute-Marne que dans les Ardennes, la répartition géographique de ces usines suit rigoureusement celle des sites de champagne) ont été anecdotiques dans la région, la production n'existe plus et la moitié d'entre elles sont
    Référence documentaire :
    la DRAC Champagne-Ardenne, BERTRAND, Patrice (dir.). La métallurgie de la Haute-Marne du Moyen Age au l’Inventaire général de la DRAC Champagne-Ardenne, BERTRAND, Patrice (dir.). La métallurgie de la Haute-Marne , Gilles. L’inventaire des sites. In Service régional de l’Inventaire général de la DRAC Champagne-Ardenne p. 56-59, 106-107 Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : les racines de la modernité , 2005 Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : les racines de la modernité. Reims : SCEREN -CRDP Champagne-Ardenne, 2005. en Champagne métallurgique sous la Révolution industrielle. Lucidité et détermination, 2007 DELORME en Champagne métallurgique sous la Révolution industrielle. Lucidité et détermination. [Reims] : APIC p. 240-287 L’inventaire des sites. In Service régional de l’Inventaire général de la DRAC Champagne -Ardenne, BERTRAND, Patrice (dir.). La métallurgie de la Haute-Marne du Moyen Age au XXe siècle, 1997 ALVES
    Description :
    Dans les Ardennes, peu de clouteries véritables, c'est-à-dire, qui n'ont connu que cette activité
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
    Illustration :
    Carte d'implantation des usines de petite métallurgie en Champagne-Ardenne IVR21_20155102696NUDA
  • Usines de fabrication des métaux
    Usines de fabrication des métaux
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    sites ont été étudiés : 84 en Haute-Marne (soit 72%), 25 dans les Ardennes (soit 22%), 5 dans l'Aube (soit 4%) et 2 dans la Marne (soit 2%). Le cas des Ardennes doit être nuancé par rapport à la Haute Ardennes (en incluant les sites non étudiés, en bleu sur la carte, afin de rétablir un équilibre). Les hauts fourneaux ont largement couvert les territoires de la Haute-Marne et des Ardennes puisque 74 ont de la Haute-Marne), 51 en Haute-Marne et 52 dans les Ardennes. Enfin, seules 2 aciéries sont recensées en Haute-Marne (Marnaval et Vecqueville) et 2 dans les Ardennes (Vireux-Molhain et Monthermé ) ainsi que 2 forges anglaises dans l'Aube, 6 en Haute-Marne et 5 dans les Ardennes. La sidérurgie est Ardennes (Chartreuse du Mont-Dieu en 1518, et au Hurtault en 1526). Pour les périodes les plus reculées Ardennes, à Haraucourt le fourneau est situé 1 km en amont de la forge, tout comme à Boutancourt, le fer et des forêts. Dans les Ardennes, cette zone en écharpe est inversée, du sud-est pour au nord
    Description :
    (Louvemont). Dans les Ardennes, le peu de structures intéressantes (usine Gendarme de Vrigne-aux-Bois, forge cylindrique et un seul dans les Ardennes (Vendresse, ISMH en 1972). D'autres subsistent à l'état de vestiges conservé est celui de Moraypré à Haybes dans les Ardennes dont les vestiges datent du 1er tiers du 17e complète (haut fourneau et affinerie) en Haute-Marne et une seule également dans les Ardennes, mais non des dans les Ardennes. Les forges anglaises ont disparu et on ne décèle que certains éléments inclus parmi ou Vrigne-aux-Bois pour les Ardennes. A l'inverse des logements ouvriers en rez-de-chaussée qui se
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
    Illustration :
    Carte d'implantation des usines de fabrication des métaux en Champagne-Ardenne
  • Habitat patronal
    Habitat patronal
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    Des logements patronaux ont été trouvés sur - ou associés à - 422 sites en région Champagne-Ardenne répartition des logements patronaux en Champagne-Ardenne correspond à la carte de localisation du patrimoine capitales, n'auront que des effets ponctuels sur le bâti patronal en Champagne-Ardenne, qui continue dense d'habitat (nombreux villages) dans le nord des Ardennes (pour des activités notamment textile et dans les départements de la Marne, de l'Aube et dans le sud des Ardennes, dans une zone d'habitat dans l'Aube et la Marne), pour des activités agro-alimentaires, textile, ou autres (vin de champagne contremaîtres) et dans une moindre mesure dans le département des Ardennes (sur 38,6 - 41,3 % des sites) ; et un , décolletage (et moyenne un peu basse pour les maisons de vin de champagne ; et un peu haute pour les filatures Ardennes et 1 dans la Marne. Dans les Ardennes il s'agit, pour l'activité textile, du château Paté à métallurgique ancienne du département des Ardennes (le logis de La Forge d'En-Bas de La Neuville-aux-Joûtes
    Référence documentaire :
    p. 134-153 Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : les racines de la modernité, 2005 Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : les racines de la modernité. Reims : SCEREN-CRDP Champagne-Ardenne, 2005.
    Description :
    l'habitat patronal en Champagne-Ardenne, on mentionnera le château (abandonné) des Mines de Fer de Wassy (52 matériel agricole Chambellart à Châlons-en-Champagne pour sa belle alternance brique/pierre de taille Challerange dans les Ardennes. - sur les sites liés à la production des matériaux de construction on signalera . Par exemple dans les Ardennes à Lonny (moulin d'Harcy), Saint-Clément-à-Arnes, Semuy (Waroux), Ballay l'écart. Disposition que l'on constate dans les Ardennes aux moulins Baradel à Mory-Nauge et de Tournes maison patronale placée à l'écart des bâtiments de production devient la règle (dans les Ardennes à Saint -, et minoterie Simon à Vouziers ; tous deux dans les Ardennes). Leur style est local, ou correspond à Ardennes ; tréfilerie à Manois et usine d'estampage à Nogent en Haute-Marne). Elles présentent cependant Ardennes (forge de la Halle à Givonne, Tréfilerie à Carignan, usine Cardot à Douzy, et Petit-Barbette à Vrigne-aux-Bois), ainsi qu'en Haute-Marne (fenderie à Cirey-sur-Blaise, les forges de Champagne à Saint
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
  • Brasseries et malteries
    Brasseries et malteries
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    La catégorie des brasseries, représentée par 31 sites recensés en Champagne-Ardenne, regroupe les l'activité de brasserie, qui a été très développée en région Champagne-Ardenne puisqu'on y connaît 347 essentiellement artisanales). Le grand développement de la brasserie industrielle en Champagne-Ardenne vient de la attaque les vignes de Champagne à partir de 1894. D'autre part, la Champagne-Ardenne devient étapes de fabrication (2 sites). Les Ardennes sont le département comportant le plus de brasseries et subsiste plus de témoignage des anciennes implantations. Dans les Ardennes, le brassage de la bière est une , Châlons-en-Champagne, Epernay, périphérie de Troyes) et liée aux grandes plaines céréalières de la Champagne crayeuse. Dans tous les cas de figure, les implantations industrielles ont également été brasseries et 24 malteries en activité entre 1890 et aujourd'hui ; et le département des Ardennes a été le 4e peut citer La Comète à Châlons-en-Champagne et La Grande Brasserie Ardennaise (GBA) à Sedan.La Première
    Référence documentaire :
    p. 109-116 Le patrimoine de la bière en Champagne-Ardenne, 2004 VOLUER, Philippe. Le patrimoine de la bière en Champagne-Ardenne. In ASSOCIATION POUR LE PATRIMOINE INDUSTRIEL EN CHAMPAGNE-ARDENNE , DOREL-FERRE Gracia (dir.). Le patrimoine industriel de l'agro-alimentaire en Champagne-Ardenne et ailleurs : Actes du colloque de l'APIC (Reims, 7-8 novembre 1998). Reims : SCEREN-CRDP Champagne-Ardenne p. 74-75 Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : les racines de la modernité, 2005 Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : les racines de la modernité. Reims : SCEREN-CRDP Champagne-Ardenne, 2005. La bière en Ardenne et en Champagne, 1997 VOLUER, Philippe. La bière en Ardenne et en Champagne Champagne, Février-mars 1986, n°97.
    Description :
    les Ardennes, signe de l'ancienneté de l'activité. Ainsi la brasserie des Ardennes à Charleville
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
  • Verreries
    Verreries
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    sites recensés en Champagne-Ardenne : 7 dans la Marne (Courcy, Epernay, 3 sites à Reims, Sainte 13 verreries (7 Marne + 4 Aube + 2 Ardennes) La catégorie des verreries est représentée par 13 Ardennes (Monthermé et Fumay). Il s’agit pour l’essentiel de verreries industrielles fabricant des
    Référence documentaire :
    Marne. In ASSOCIATION POUR LE PATRIMOINE INDUSTRIEL DE CHAMPAGNE-ARDENNE, DOREL-FERRE Gracia (dir.). Les arts du feu en Champagne-Ardenne et ailleurs : Actes du colloque international de l'APIC (Reims , décembre 2004). Reims : SCEREN-CRDP Champagne-Ardenne, 2008. (Cahiers de l'APIC ; Patrimoine ressources). p CHAMPAGNE-ARDENNE, DOREL-FERRE Gracia (dir.). Les arts du feu en Champagne-Ardenne et ailleurs : Actes du colloque international de l'APIC (Reims, décembre 2004). Reims : SCEREN-CRDP Champagne-Ardenne, 2008 Verre et verreries en Champagne-Ardenne, 1989 FIEROBE, Nicole. Verre et verreries en Champagne Verre et cristal en Champagne-Ardenne, 2000 FIEROBE, Nicole. Verre et cristal en Champagne p. 172-181 Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : les racines de la modernité, 2005 Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : les racines de la modernité. Reims : SCEREN-CRDP Champagne-Ardenne, 2005.
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
  • Habitat ouvrier
    Habitat ouvrier
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    région Champagne-Ardenne (logement d'ouvriers et cité ouvrière presqu'essentiellement). Près de 19 % des sites dans le département des Ardennes (répartis sur 42 communes), 29 sites dans l'Aube (22 communes -Marne et 1/4 dans les Ardennes, avec notamment les cités du Pied-Selle à Fumay, Thomé-Génot à , 10 dans l'Aube et 5 dans les Ardennes. Les 24 sites liés à des activités agroalimentaires (notamment répartis pour un tiers d'entre eux dans les Ardennes et un autre tiers en Haute-Marne. 18 sites d'usines de dans l'Aube et 2 dans les Ardennes. La Haute-Marne concentre 7 des 10 scieries comprenant de l'habitat répartissent à égalité entre la Haute-Marne et les Ardennes (citons notamment la cité de l'Echelle de Monthermé ouvrières de la maison de champagne Moët et Chandon à Ay dans la Marne (1884, 1888). Cette diversité se logements des cités ouvrières d'Ay, destinés aux personnes travaillant pour la maison de champagne Moët et
    Référence documentaire :
    (Troyes, 18-20 mai 2001). Reims : SCEREN-CRDP Champagne-Ardenne, 2004. (Cahiers de l'APIC, n° 4 (Troyes, 18-20 mai 2001). Reims : SCEREN-CRDP Champagne-Ardenne, 2004. (Cahiers de l'APIC, n° 4 p. 134-153 Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : les racines de la modernité, 2005 Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : les racines de la modernité. Reims : SCEREN-CRDP Champagne-Ardenne, 2005.
    Description :
    Epernay dans la Marne, une trentaine pour la cité de la Grande Fosse à Rimogne dans les Ardennes). Les nom, fabricant des machines pour l'industrie du champagne, comprend deux îlots de 20 à 30 logements Maison de champagne Moët et Chandon à Ay, ou encore la Forge anglaise de Doulaincourt-Saucourt présentent de Crogny. Dans les Ardennes, la brique mais aussi le schiste sont le plus souvent employés. Les 24 plus ancienne forme conservée d'habitat ouvrier des Ardennes, la "Caserne" à Vrigne-aux-Bois (1825 -Seine, etc.), dans les Ardennes, l'ardoise est privilégiée. Signalons, enfin, le logement du chauffeur
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
  • Établissements vinicoles
    Établissements vinicoles
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    Les sites présentés ici correspondent à tous les établissements vinicoles (maisons de champagne 1990 ; ainsi qu'une coopérative vinicole (Bar-sur-Seine), une distillerie de marc de champagne (Goyard Châlons-en-Champagne, légèrement excentrées. Ce phénomène de centralisation est à ce point extrême que leur vin. Les premières maisons de champagne apparaissent vers 1730 : Ruinart à Reims, Chanoine milieu de ce siècle. Epernay n'émergera réellement comme une capitale du champagne qu'après les années Champagne), l'arrivée du chemin de fer (ligne Paris-Strasbourg) en 1849 permettra au négoce de prendre une établissement Perrier-Jouët à Epernay (26-28 avenue de Champagne) datent des années 1775 (période d'occupation notable à partir de 1771-1777, qui accueillera la maison de champagne Montebello en 1834. Les traces des construction du premier château du champagne, le château Perrier-Jouët à Epernay, édifié en 1854. Les maisons pérennité. En effet, 61 % abritent toujours une maison de champagne (mais plus de la moitié ont changé de
    Référence documentaire :
    Le patrimoine des caves et des celliers. Vins et alcools en Champagne-Ardenne et ailleurs : Actes INDUSTRIEL DE CHAMPAGNE-ARDENNE, DOREL-FERRE Gracia (dir.). Le patrimoine des caves et des celliers. Vins et alcools en Champagne-Ardenne et ailleurs : Actes du colloque international de l'APIC (Aÿ, 17-19 mai 2002 ). Reims : SCEREN-CRDP de Champagne-Ardenne, 2006. (Cahiers de l'APIC, n° 5 ; Patrimoine ressources). 176 p. sur la ville d’Epernay. In ASSOCIATION POUR LE PATRIMOINE INDUSTRIEL EN CHAMPAGNE-ARDENNE, DOREL-FERRE Gracia (dir.). Le patrimoine industriel de l'agro-alimentaire en Champagne-Ardenne et ailleurs : Actes du colloque de l'APIC (Reims, 7-8 novembre 1998). Reims : SCEREN-CRDP Champagne-Ardenne, 2000, Nelle éd. 2004 . In ASSOCIATION POUR LE PATRIMOINE INDUSTRIEL EN CHAMPAGNE-ARDENNE, DOREL-FERRE Gracia (dir.). Le patrimoine industriel de l'agro-alimentaire en Champagne-Ardenne et ailleurs : Actes du colloque de l'APIC (Reims, 7-8 novembre 1998). Reims : SCEREN-CRDP Champagne-Ardenne, 2000, Nelle éd. 2004. (Patrimoine
    Description :
    Champagne. Leur date de construction, après la Première Guerre mondiale (1929 et 1930), marque donc un avenue de Champagne). Par contre, les matériaux et disposition fréquentes ailleurs dans l'industrie le moitié des sites. Globalement, il n'y a pas de forme type pour la maison de champagne car les opérations ressemblances entre les grandes usines textiles rémoises du 19e siècle et certaines maisons de champagne de la l'architecture des « châteaux du champagne » échappe en grande partie à la présente étude, qui est consacrée avant toute chose aux structures de production. Le monde du champagne a dans un premier temps « hérité monumentales ouvragées qui les ferment. Les châteaux du champagne montre des styles d'inspiration variés : taille de pierre, ferronnerie, mosaïque, vitrail, ébénisterie, menuiserie... Quatre sites du champagne champagne qui ne correspondent pas à des sites de production et qui pour cette raison n'intègrent pas le procédure de protection UNESCO « Coteaux, Maisons et caves de Champagne » est engagée pour certains sites de
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
  • Usines de céramique
    Usines de céramique
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    -Marne et 9 dans les Ardennes. Il n’y a pas d’usine de céramique et de briqueterie en Haute-Marne. Les briqueteries se répartissent surtout dans la Marne (6 sites) et les Ardennes (6 sites) sur un total de 13. Les 19e siècle (canaux, voies ferrées). Ainsi, de l’Aube aux Ardennes, les sites s’échelonnent le long de la dépression argileuse située au pied du plateau crayeux de la Champagne sèche, du Pays d'Othe (site de Fontvannes dans l’Aube) au Vouzinois (sites de Senuc et Châtel-Chéhéry dans les Ardennes), en -Menehould dans la Marne). De plus, dans les Ardennes, des sites se sont aussi installés près des principales (Givet dans les Ardennes), des porcelaines, terres cuites et faïences d’art (Villenauxe-la-Grande dans années 1860, 6 ouvriers produisent annuellement 500 000 briques ; à Attigny (Ardennes) la production , durant la 1ère moitié du 20e siècle (de 1905 pour la tuilerie de Balaives-et-Butz dans les Ardennes à dans les Ardennes ; à Fontvannes, à Fresnoy-le-Château et à la tuilerie Mocquery-Degoisey de Saint-Phal
    Référence documentaire :
    p. 401-580 Faïenceries françaises du Grand-Est. Inventaire : Bourgogne. Champagne-Ardenne (XIVe . Champagne-Ardenne (XIVe-XIXe siècle). Paris : Comité des Travaux historiques et scientifiques, 2001. 591 p. p. 96-97, 108-113 Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : les racines de la modernité , 2005 Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : les racines de la modernité. Reims : SCEREN -CRDP Champagne-Ardenne, 2005. p. 17-36, 45-88, 125-148 Les métiers du feu en Champagne méridionale, 2009 CZMARA, Jean-Claude . Les métiers du feu en Champagne méridionale. Paris : Ed. A Sutton, 2009. 170 p.
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
  • Filatures
    Filatures
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    usines de bonneterie. La région Champagne-Ardenne se caractérise par la précocité de certaines de ses . Il n'existe plus guère de filatures en activité en région Champagne-Ardenne. Les premières fermetures 85 sites recensés correspondent à des filatures. 38 sont situés dans le département des Ardennes la Suippe aux portes des Ardennes (14 sites), qui fut une rivière à filatures ; implantations d'usines textiles généralistes, comme c'est le cas dans les Ardennes à Floing (usine l'Espérance), à Rethel années 1950 plutôt des établissements des Ardennes (Pont-Maugis, Pouru-Saint-Remy, Rethel, Rubécourt-et disponibles ont été rachetés par des communes, notamment dans les Ardennes, pour y installer des bureaux et/ou
    Description :
    Ardennes mais aussi dans la Marne), souvent conservé (présent sur 42 % des sites) car plus aisément sur 5 (18 sites ; Ardennes et Marne) et avec un nombre important de cités ouvrières associées (14 sites comportant une chapelle : dans les Ardennes à Givet (La Soie artificielle), et dans la Marne à la Marne (67 % de sites) et dans les Ardennes (58 % des sites). La première moitié du siècle Ardennes et 2 sur 5 dans l'Aube. Les sites conservant les vestiges les plus anciens se trouvent regroupés fabrique d'armes avec une maison patronale datée 1787. Toujours dans les Ardennes, à Haraucourt la filature été trouvée dans 1 site sur 3, notamment dans la Marne et dans les Ardennes (37 % des sites dans les plutôt monumentales, surtout dans les Ardennes où ils concernant 1 site sur 3, et dans la Marne (1 site cours d'eau (près de 2 cas sur 3), notamment en Haute-Marne (100 % des sites) et dans les Ardennes (79 une idée de ces dispositions initiales avec des exemples trouvés dans le département des Ardennes
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
  • Usines d'impression sur papier ; imprimeries
    Usines d'impression sur papier ; imprimeries
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    12 sites d'usines d'impression sur papier ont été recensés en Champagne-Ardenne : 8 sites, soit également dans la 1ère moitié du 19e siècle. Mais le déploiement des imprimeries en Champagne-Ardenne se comporte alors près de 50 employés dans les années 1950. Les imprimeries recensées en Champagne-Ardennes Haute-Marne et 1 dans les Ardennes. La plus ancienne imprimerie de ce corpus est ardennaise : Jean -Champagne, l'imprimerie Le Roy édite Le Progrès de la Marne puis L'Union Républicaine. On peut encore citer précisément durant la 2e moitié du 19e siècle que se développe l’industrie du champagne et son commerce. Cette période sont marnaises (Reims, Châlons-en-Champagne, Ay et Epernay). Pour la période suivante, la 1ère notamment l'imprimerie Lévy d'Epernay, dont l'activité d'impression d'étiquettes de bouteilles de champagne
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
  • Usines de papeterie (hors imprimeries)
    Usines de papeterie (hors imprimeries)
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    La catégorie des usines de papeterie est représentée dans la région Champagne-Ardenne par 21 sites représentés dans la région. L'industrie papetière est attestée en Champagne-Ardenne au 14e siècle, ce dont entraînant rénovation et agrandissement. En Champagne-Ardenne, la papeterie semble prendre son plein essor à peu représentées sur le territoire de la Champagne-Ardenne ; on en compte 3 (soit 14 % de l'ensemble ) en région Champagne-Ardenne, sont uniquement présentent dans les départements de l'Aube avec 3 sites dans les Ardennes (19 %) et 1 en Haute-Marne (5 %). Le descripteur ''usine de papeterie" est le terme se trouvent dans l'Aube, 2 dans les Ardennes et 1 en Haute-Marne. La papeterie du Valdonne de Saint des sites) : 2 dans le département de l'Aube et 1 site dans les Ardennes. Elles prennent naissance au Cartonneries de Champagne s'implantent sur le site d'une ancienne minoterie, à Reims c'est la menuiserie Dropsy
    Description :
    -Rethel ou Ferrand-Lamotte à Troyes, ancrées en secteur urbain, le long du canal des Ardennes pour la ancienne papeterie recensée dans les Ardennes -, les bâtiments datés du 1er tiers du 19e siècle, sont
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
  • Laiteries et fromageries industrielles
    Laiteries et fromageries industrielles
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    22 sites de laiteries ou fromageries ont été recensés en Champagne-Ardenne. 7 dans le département produits dérivés (beurre, fromage, lait concentré ou en poudre) est assez récent en Champagne-Ardenne des Ardennes ainsi que dans celui de la Haute-Marne, 5 dans l'Aube, et 3 dans la Marne. Par définition 6 des 22 cas étudiés ; exclusivement dans les départements des Ardennes et de la Haute-Marne sont toujours en activité : deux dans les Ardennes (Rouvroy-sur-Audry et Challerange : Nestlé), deux en
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
  • Minoteries
    Minoteries
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    du repérage du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : 14 dans le département de la Marne, 13 définies ci-dessus sont mentionnées en Champagne-Ardenne dès les années 1860 : dans l'Aube à Ramerupt en département des Ardennes (où inversement elle touche essentiellement le centre et le sud) et 2 dans le créations anciennes étant plus fréquentes dans le département de l'Aube (85 %) que dans celui des Ardennes premier conflit mondial sont les plus concernés : Marne : 36 % et Ardennes : 44 %. Les exemples de Marne à Reims (Les Grands Moulins de Reims) ; et deux dans les Ardennes à Termes (Société d'Exploitation
    Description :
    , essentiellement pour les plus grandes de ces structures. 4 minoteries sont associés à des biefs, dans les Ardennes monumentalité. Dans les Ardennes la minoterie Saint-Paul à Vouziers, toute en brique, élevée en 1855 et 1905
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
  • Usines de fabrication de matériaux de construction
    Usines de fabrication de matériaux de construction
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    domaine des usines de fabrication de matériaux de construction, 9 sites ont été étudiés en Champagne -Ardenne. Il s’agit de 3 cimenteries (à Donjeux en Haute-Marne et à Vitry-le-François et Couvrot dans la Marne, 2 sites à Mussy-sur-Seine et 2 sites à Ville-sous-la-Ferté dans l’Aube). Dans les Ardennes, les
    Description :
    patronal, construit dans les années 1860. Dans les Ardennes, il ne reste quasiment rien des sites relevés
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
  • Usines textiles (hors filatures et usines de bonneterie)
    Usines textiles (hors filatures et usines de bonneterie)
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    trouve des usines de tissage dans les Ardennes aussi à Neuflize et à La Ferté-sur-Chiers ; à Sept-Saulx
    Description :
    industriels recensés en Champagne-Ardenne. Confirmation que le domaine textile a été durement touché par les .). 27 sites ont conservé leurs cheminées d'usine (soit 21 %) : 4 dans les Ardennes (soit 9 % des sites fréquence globalement élevée (excepté pour les Ardennes) au regard de la situation régionale toutes , notamment dans les Ardennes : à Sedan la foulerie Paignon en forme de très grand et haut moulin, la foulerie Ardennes : le moulin à foulon du château de Bazeilles, les usines Paté de Neuflize et Lainé de Rethel, et à
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
  • Usines génératrices d'énergie (centrales et usines à gaz)
    Usines génératrices d'énergie (centrales et usines à gaz)
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    thermiques – qui produisent de l’électricité à partir d’une source de chaleur – en Champagne-Ardenne : une 33 usines génératrices d'énergie dont 7 centrales électriques (1 Marne + 6 Ardennes), 20 centrales hydroélectriques (4 Aube + 1 Marne + 14 Ardennes), 4 centrales thermiques (3 Hte-Marne + 1 Marne) et 8 usines à gaz (2 Aube + 2 Marne + 3 Hte-Marne + 1 Ardennes). La catégorie des usines génératrices d’énergie recensées regroupe les centrales électriques (5 sites dont un dans la Marne et 4 dans les Ardennes), les Ardennes), les centrales thermiques (4 sites dont un dans la Marne et 3 en Haute-Marne) et les usines à gaz (8 sites dont 2 dans l’Aube, 2 dans la Marne, 3 en Haute-Marne et un dans les Ardennes). Six autres Ardennes mais n’ont pas été étudiées pour elles-mêmes (par exemple celles des usines métallurgiques de dans les Ardennes (11 sur 13, soit 85 %). Elles sont associées à des types variés de sites Ardennes), des forges (par exemple à Donchery pour les forges de Flize dans les Ardennes), des usines
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
  • Usines liées au travail du bois (hors scierie)
    Usines liées au travail du bois (hors scierie)
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    Sur l'ensemble des sites recensés en Champagne-Ardenne au titre du patrimoine industriel, 59 -Marne (soit 30%), 13 dans la Marne (soit 22%) et 5 dans les Ardennes (soit 9%). Elle se compose de l'Aube et dans les Ardennes, 6 en Haute-Marne. Les usines ont souvent produits des articles variés dans région : 5 dans l'Aube, 1 dans la Marne, 5 en Haute-Marne et 1 dans les Ardennes. Ces sites sont plus implantés en ville dans l'Aube (60%) et la Marne (100%) qu'en Haute-Marne (25%) et les Ardennes (0%). Elles ainsi que l'usine de Mardeuil ont fabriqué des caisses pour transporter les bouteilles de Champagne détruits après l'enquête de 1988. Les brosseries ont été repérées uniquement dans les Ardennes (3 sites
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
  • Fonderies
    Fonderies
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    84 sites en Champagne-Ardenne : 4 dans l'Aube (soit 5%), 5 dans la Marne, soit (6%), 25 sites en Haute-Marne, (soit 30%), et 50 dans les Ardennes (soit 59%). Cette activité est donc anecdotique dans dans le nord des deux départements. Dans les Ardennes, cette explication vaut pour quelques foyers ). La place importante des Ardennes dans le corpus champardennais des fonderies reflète bien son dans les Ardennes). Deux phénomènes vont favoriser la production de fonte moulée par seconde fusion. En à Monthermé) et leur diffusion au milieu du 19e siècle (de 30 dans les Ardennes en 1850 leur nombre est adoptée dans le département des Ardennes où l'on abandonne beaucoup plus vite la production de regroupé ; elles ont oeuvré dans des productions assez variées. Les Ardennes se sont nettement dirigées grand nombre d'usines.En premier lieu le fer (essentiellement dans les Ardennes notamment à Vivier-au Jacquier de Rosée, capitaine d'industrie wallon né à Chalons-en-Champagne et propriétaire d'une cuivrerie à
    Description :
    forges établies en 1515.Pour les Ardennes, la surface des plus grandes fonderies tels que Deville à faces. En Haute-Marne, on retrouve les différentes catégories de taille présentent dans les Ardennes
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne
  • Moulins (hors moulins à foulon et moulins à couleur)
    Moulins (hors moulins à foulon et moulins à couleur)
    Copyrights :
    (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général
    Historique :
    eau sont protégés au titre des monuments historiques en région Champagne-Ardenne ; mais considérés -Marne : Chaumont, Esnouveaux et Foulain ; et 1 dans les Ardennes : This) et des moulins à tan (broyeurs d'écorce de chêne : à Givet dans les Ardennes et à Eclaron-Braucourt-Sainte-Livière en Haute-Marne). Les Ardennes (32 %), 15 dans l'Aube et 6 dans la Marne. La densité est donc plus grande dans les zones humides implantations en Champagne crayeuse sont plus rares. Les moulins étudiés sont situés sur 45 cours d'eau Haute-Marne surtout), d'autres des usines d'alimentation animale (dans les Ardennes), etc. Une douzaine électriques : 6 exemples ont été recensés (dont la moitié dans les Ardennes : Autry, Carignan, Vouziers), 4 Ballay, dans les Ardennes, marche encore, dans le cadre de visites organisées. On signalera enfin les , puis classé monument historique le 23 février 1981 (façade et toitures) ; toujours dans les Ardennes et
    Aires d'études :
    Champagne-Ardenne