Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ornement or : chape
    Ornement or : chape Warmeriville - place de l'église Saint-Martin - en village - Cadastre : 2014 AC01 172
    Copyrights :
    (c) Conseil général de la Marne (c) Ministère de la culture et de la communication
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Représentations :
    L'orfroi est orné de médaillons quadrilobés, et de rinceaux de vignes. Le chaperon répète le motif
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ornement or, fond drap d'or ; orfroi et chaperon : médaillons en broderie d'applique de fils métalliques d'or et fils de soie de couleur. Franges en fils métalliques doré et frange-bouillon. Cabochons de . Médaillons : fond de soie gris et rouge, vert, velours.
    Localisation :
    Warmeriville - place de l'église Saint-Martin - en village - Cadastre : 2014 AC01 172
    Emplacement dans l'édifice :
    dans l'armoire de la sacristie
  • Maître-autel
    Maître-autel Warmeriville - place de l'église Saint-Martin - en village - Cadastre : 2014 AC01 172
    Copyrights :
    (c) Conseil général de la Marne (c) Ministère de la culture et de la communication
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    Maître-autel du 19e siècle en marbre réemployé sur une âme maçonnée, provenant probablement de
    Représentations :
    fleur de lys feuille de vigne Le décor architecturé est de style néo-byzantin. Le devant d'autel est décoré d'une arcature en . Le premier gradin d'autel est décoré de rinceaux végétaux et de croix. Au-dessus du tabernacle, dans un trilobe sur un fond doré sont représentés des blés, des feuilles de vigne et une grappe de raisin . Le retable d'autel est décoré d'un damier de fleurons à quatre pétales. La porte du tabernacle est décoré d'une croix sculptée en creux, rehaussée de peinture dorée.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Autel, gradins et tabernacle en plaques de marbre blanc assemblés sur une âme maçonnée, avec décors gravés, rehaussés de peinture dorée. Le retable est une plaque de plâtre. La porte du tabernacle est en bois. Sur les faces latérales du gradin inférieur, des appliques en alliage cuivreux servent de support à des bras de lumière (déposés).
    Localisation :
    Warmeriville - place de l'église Saint-Martin - en village - Cadastre : 2014 AC01 172
    Emplacement dans l'édifice :
    Autel de la Vierge : bras nord du transept
  • Statuette : Christ
    Statuette : Christ Warmeriville - place de l'église Saint-Martin - en village - Cadastre : 2014 AC01 172
    Copyrights :
    (c) Conseil général de la Marne (c) Ministère de la culture et de la communication
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    Cette sculpture du Christ est une reproduction moderne de la représentation figurant sur la chaire
    Représentations :
    Le Christ se tient debout, tenant entre ses mains à hauteur de poitrine un livre ouvert sur lequel représenté sur le panneau principal de la chaire.
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Warmeriville - place de l'église Saint-Martin - en village - Cadastre : 2014 AC01 172
    Emplacement dans l'édifice :
    au sol, dans l'annexe de la sacristie
  • Eglise paroissiale Saint-Hilaire de Sainte-Gemme
    Eglise paroissiale Saint-Hilaire de Sainte-Gemme Sainte-Gemme - en village - Cadastre : 2014 AB 119
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    reprises au cours du 14e siècle dans le style gothique. Il était alors placé sous le vocable de Sainte -Gemme. Les archives relatives à cette église placée sous le vocable de Saint-Hilaire à une période qui , il aurait atteint son expansion maximale. Des ouvertures ainsi que le portail occidental attestent de nous reste inconnue, n'offrent qu'un aperçu très lacunaire de son histoire contemporaine. Vendue à la . Les travaux de réparation ont lieu de 1922 à 1923 sous la direction des architectes Laruelle et Félix
    Référence documentaire :
    AD Marne. 2 O 3726. Dossier de l'église (1814-1923) AD Marne. Série O : 2 O 3726. Sainte-Gemme Pelerinage de Sainte-Gemme, Marne. [Autel, source, bas-relief ancien, la sainte] / [s. n.], [s. d Pélerinage de Sainte-Gemme, l'église vue de la rue / [s. n.], [s. d.]. (BMR Carnégie. CXXIV-3830 ) Pélerinage de Sainte-Gemme, l'église vue de la rue / [s. n.], [s. d.]. 1 impress. photoméc. n. et b. (BMR Eglise du pèlerinage de Sainte-Gemme, XIIIe siècle / [s. n.], [s. d.]. 1 impress. photoméc. n. et b . (BMR Carnégie. CXXIV-3832) Eglise du pèlerinage de Sainte-Gemme, XIIIe siècle / [s. n.], [s. d.]. 1 HOURLIER, Jacques. Sainte-Gemme et le prieuré Sainte-Gemme dans le Tardenois. Mémoires de la -54 HOURLIER, Jacques. Sainte-Gemme et le prieuré Sainte-Gemme dans le Tardenois. Mémoires de la AD Marne. 7 J 25. Tableau de l'état des paroisses des archiprêtrés de Notre-Dame de Reims. (1905 ) AD Marne. Série J : 7 J 25. Enquêtes paroissiales. Tableau de l'état des paroisses des archiprêtrés
    Canton :
    Dormans-Paysages de Champagne
    Représentations :
    Les sols de la nef et du chœur présentent des carreaux de ciment peints. Suite à la dépose de la , présentant une frise de rinceaux rouges sur un fond jaune et la représentation d’une paire de pieds humains évoquant la présence d’une fresque ancienne historiée sur le mur de fond du chœur. Les piliers soutenant l’arc du portail muré du bras sud du transept sont sculptés de motifs végétaux stylisés. Les culots soutenant la voûte d’ogives du bras nord du transept sont ornés de moulures sculptées. Les baies sont équipées de verrières polychromes présentant un décor géométrique stylisé. Les piliers nord de la nef présentent des impostes moulurées et des vestiges d’un décor de joints peints polychromes.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre pierre de taille enduit partiel
    Description :
    Cette église en maçonnerie de pierre possède un plan basilical à transept composé d’un clocher du transept est couvert par un plancher haut lambrissé. Le chœur occupe la travée aveugle de la croisée du transept, séparée de la nef par une marche.
    Localisation :
    Sainte-Gemme - en village - Cadastre : 2014 AB 119
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Saint-Hilaire de Sainte-Gemme
    Vocables :
    Saint-Hilaire
    Texte libre :
    de ce prieuré par rapport à Saint-Martin n'est pas connue, et ce n'est qu'en 1151 qu'un document Présentation historique En 1096 Hugues de Soissons concède les autels de Sainte-Gemme et de La Noue (Aisne) au prieuré clunisois de Saint-Germain-des-Prés à Paris ; ce qui est confirmé par le pape Urbain II. Mais la documentation sur l'histoire du prieuré à Sainte-Gemme est maigre. La date de l'autonomie -Gemme. La date du changement du vocable en Saint-Hilaire n'est pas connue. Ainsi, les origines de . Le marché est remporté par Lucien Borinzet, entrepreneur de couverture à Sainte-Gemme, avec un rabais mentionne les moines installés à Sainte-Gemme, et cela n'est pas évoqué comme un évènement nouveau . Cependant, l'étude de ces quelques traces permettent de supposer qu'un monastère s'est implanté dans le II comprend une église, des terres et des maisons ; le vocable est alors celui du toponyme : Sainte l'église remontent au 11e siècle, ce que l'on peut confirmer par le volume général de l'église et les
    Illustration :
    Pélerinage de Sainte-Gemme, Marne. [Autel, source, bas-relief ancien, la sainte Eglise du pélerinage de Sainte-Gemme, XIIIe siècle IVR21_20165122606NUC Pélerinage de Sainte-Gemme, l'église vue de la rue IVR21_20165122626NUC Vaisseau central de la nef, en direction de l'est. IVR21_20165122638NUCA Vaisseau central de la nef, en direction de l'ouest. IVR21_20165122639NUCA Bas-côté nord, en direction de l'est. IVR21_20165122640NUCA Bas-côté nord, en direction de l'ouest. IVR21_20165122641NUCA Détail de l'enduit polychrome, bas-côté nord. IVR21_20165122642NUCA Bas-côté sud, en direction de l'est. IVR21_20165122643NUCA Bas-côté sud, en direction de l'ouest. IVR21_20165122646NUCA
  • Eglise paroissiale Sainte-Macre de Fismes
    Eglise paroissiale Sainte-Macre de Fismes Fismes - place de l'église - en ville - Cadastre : 2014 AK 124
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    L'église de Sainte-Macre remonte au 11e siècle : base du clocher et piles de la croisée, chevet Sainte-Macre en ruines. Les travaux sous la direction de B. Haubold ont lieu dans les années 1940 et plat cistercien. Les voûtes de la nef sont des reprises du 13e siècle. Au 16e siècle les collatéraux de la nef sont élargis, les voûtes sont couvertes de toitures à longs pans perpendiculaires au vaisseau central. La chapelle faisant office de sacristie est construite en 1615. C'est au 18e siècle que sont construits la couverture terminée par un lanterneau du clocher et le porche de plan rectangulaire au-devant de la façade ouest. Ce porche est modifié au 19e siècle pour un style néo-flamboyant, avec un toit terrasse. Au même moment, le pendant de la sacristie servant de chaufferie est ajouté au nord du chevet . Les bombardements de 1918 endommagent considérablement l'édifice. Les travaux de remise en état sont exécutés de 1920 à 1925 sans la reconstruction du porche, totalement dévasté. C'est au cours de cette
    Référence documentaire :
    Eglise paroissiale Saint-Macre. Ensemble vu de l'est en 1937 / Henri Deneux. (MAP. DNX-2322 ). Eglise paroissiale Saint-Macre. Ensemble vu de l'est en 1937 / Henri Deneux. 1937. 1 photogr. pos. : n DELPY, Jacqueline. L'église Sainte-Macre de Fismes. DELPY, Jacqueline. L'église Sainte-Macre de AD Marne. G 257. État des paroisses, visites des églises. Doyenné de Fismes. (1587-1790) AD Marne . Série G : G 257. État des paroisses, visites des églises. Doyenné de Fismes. (1587-1790). AD Marne. 7 J 25. Tableau de l'état des paroisses des archiprêtrés de Notre-Dame de Reims. (1905 ) AD Marne. Série J : 7 J 25. Enquêtes paroissiales. Tableau de l'état des paroisses des archiprêtrés de Notre-Dame de Reims. (1905). AD Marne. 7 J 133. Histoire des villages du diocèse (Verzenay, Taissy, district de Ville-en -Tardenois, Courville). (1788-1933) Archives Départemantales de la Marne, Reims. Série J : 7 J 133. Histoire
    Canton :
    Fismes-Montagne de Reims
    Représentations :
    Extérieure Le pignon découvert de la façade ouest est surmonté d'une croix faîtière ; ses rampants sont bordés de pseudo bandes lombardes. Le portail sud, en anse de panier orné de feuillage, est surmonté d'un gable en accolade et flanqué de deux pinacles à crochets. Les voussures retombent sur des portail central est en anse de panier, surmonté d'une arcature à trois voussures en plein cintre retombant bandes lombardes reposant sur des modillons court le long de la partie supérieure du mur est. Le mur nord partie supérieure nord et sud d'une frise de modillons moulurés. Le clocher est surmonté d’une croix et d’un coq en fer forgé. Intérieure La nef : la croisée d’ogives de la 4ème travée repose sur des culots à motif de tête humaine. Le bas-côté nord : la clef de voûte de la 1ère et la 2ème travée sont à motif floral, celle de la 3ème travée à têtes humaines et fleur, et celle de la 4ème travée est ronde . La croisée du transept : la clef de voûte de sa croisée d’ogives est ronde, et les ogives reposent
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    de sacristie, l'autre de chaufferie. La construction est en pierre de Courville, les toitures couvertes de tuiles plates et d'ardoise pour le clocher.
    Localisation :
    Fismes - place de l'église - en ville - Cadastre : 2014 AK 124
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Sainte-Macre de Fismes
    Vocables :
    Sainte-Macre
    Texte libre :
    l'ancienne église Saint-Martin, située "au bas de la ville" (abbé Valentin, 1866). Cette église est pillée reliques de sainte Macre sont alors transférées dans un oratoire qui s'élevait à côté du château, à Synthèse historique La martyre sainte Macre, mise à mort au 3e siècle, fut honorée dès ce moment en l'emplacement actuel de l'église. Sous l'impulsion d'un certain Dangulphe (abbé Valentin, 1866), l'oratoire est agrandi pour recevoir le 2e concile provincial en 935 tenu par Artaud, archevêque de Reims. Une dévotion et des pèlerinages de plus en plus importants entraînent la construction d'une église plus grande au 11e siècle. De cette époque subsistent les quatre piliers de la croisée, et la dernière travée de la nef, décorés de chapiteaux dont les motifs remontent à l'époque carolingienne. Le chevet plat percé à l'est de 5 ouvertures est également un témoin de cette époque. La nef et les bras du transept sont voutés d'ogives au 13e siècle. Mais l'église doit se relever de trois incendies successifs, en 1220, en
    Illustration :
    Plan masse, extrait du cadastre de 1815, section G. IVR21_20165124723NUCA Elevation du portail et de l'abside. IVR21_19945100958X Plan au niveau du comble de la grande nef, détail de la partie haute de la grande nef, coupe (1876 Détails des corniches, de l'abside et du transept, 1876. IVR21_20165124703NUCA Vue d'ensemble de l'église. IVR21_20165124705NUC Vue intérieure de la nef endommagée. IVR21_19945100969X Couverture du chœur et de la sacristie. IVR21_20165124717NUC Ensemble vu de l'est en 1937. IVR21_20165124716NUC Vue aérienne de l'église en 1960-1961. IVR21_20165124719NUC Intérieur de l'église, en direction de l'est, avant 1914. IVR21_20165124721NUC
1