Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 19 sur 19 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Verrière historiée et décorative (côté nord de la nef) : Charité de saint Martin, frise végétale
    Verrière historiée et décorative (côté nord de la nef) : Charité de saint Martin, frise végétale Saint-Martin-de-Bossenay - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de l'Aube
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant le donateur, en bas au centre de la lancette gauche : OFFERT PAR / MME E . HAZOUARD / [...]. Inscription concernant le destinataire, en bas au centre de la lancette droite : EN
    Cadre de l'étude :
    département de l'Aube
    Historique :
    Vitraux du 1er quart du 16e siècle dans les têtes de lancettes et au tympan. Vitrerie losangée et
    Référence documentaire :
    p. 197 Corpus vitrearum, Vitraux de Champagne-Ardenne, 1992 CALLIAS BEY, Martine, CHAUSSE , Véronique, FINANCE, Laurence de, LAUTIER, Claudine. Les vitraux de Champagne-Ardenne. Paris : CNRS, 1992
    Canton :
    Saint-Lyé
    Représentations :
    charité de saint Martin scène Soufflet du tympan : charité de saint Martin. Têtes de lancettes : couronnements d'architecture néo-16e siècle principalement constituée de feuilles d'acanthe.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Baie en arc brisé composée de deux lancettes polylobées. Tympan ajouré d'un soufflet et de deux écoinçons. Vitrerie à losanges dans les lancettes. Présence de jaune d'argent dans les bordures des
    Localisation :
    Saint-Martin-de-Bossenay - en village
    Titre courant :
    Verrière historiée et décorative (côté nord de la nef) : Charité de saint Martin, frise végétale
    États conservations :
    plombs de casse Bon état apparent. Plombs de casse dans le tympan et les têtes de lancettes.
    Illustration :
    Têtes de lancettes et tympan. IVR21_19881000719X
    Structures :
    jour de réseau 3
  • Verrière historiée et décorative (bras nord du transept) : Le Calvaire, décor géométrique et végétal
    Verrière historiée et décorative (bras nord du transept) : Le Calvaire, décor géométrique et végétal Saint-Martin-de-Bossenay - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de l'Aube
    Cadre de l'étude :
    département de l'Aube
    Historique :
    Verrière composée de vitraux du 1er quart du 16e siècle dans les têtes de lancettes et au tympan , excepté le rondel représentant un moine dans la tête de lancette droite de la fin du 16e siècle, et de
    Référence documentaire :
    p. 196 Corpus vitrearum, Vitraux de Champagne-Ardenne, 1992 CALLIAS BEY, Martine, CHAUSSE , Véronique, FINANCE, Laurence de, LAUTIER, Claudine. Les vitraux de Champagne-Ardenne. Paris : CNRS, 1992
    Canton :
    Saint-Lyé
    Représentations :
    Soufflet du tympan : Calvaire surmonté du soleil et de la lune. Têtes de lancettes : couronnement
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Baie en arc brisé composée de deux lancettes polylobées. Tympan à un soufflet et deux écoinçons . Le rondel représentant un moine de la tête de lancette droite est peint avec des émaux.
    Localisation :
    Saint-Martin-de-Bossenay - en village
    États conservations :
    grillage de protection plombs de casse Remploi d'un rondel représentant un moine dans la tête de lancette droite. Plombs de casse dans le
    Illustration :
    Baie n°3, Calvaire. Têtes de lancettes et tympan. IVR21_19881000712X
    Structures :
    jour de réseau
  • Groupe sculpté : Mise au tombeau
    Groupe sculpté : Mise au tombeau Troyes - place Saint Nizier - en ville
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de l'Aube
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de l'Aube
    Historique :
    Cette œuvre à été réalisée dans le 1er quart du 16e siècle, peut-être pour l'abbaye de Saint-Martin -ès-Aires. Après la Révolution, elle a été transférée dans l'église paroissiale Saint-Nizier. Elle a
    Référence documentaire :
    Mise au tombeau, groupe sculpté de l'église paroissiale Saint-Nizier de Troyes Mise au tombeau , groupe sculpté de l'église paroissiale Saint-Nizier de Troyes. [195. ?]. 5 photogr. (A Évêché Troyes). Troyes (Aube). - Eglise Saint-Nizier - Mise au Tombeau (Monument historique, début 20e siècle Troyes (Aube). - Eglise Saint-Nizier - Mise au Tombeau (Monument historique) / Granddidier photographe p. 134 Les églises de Troyes. Cathédrale, collégiales et églises paroissiales DUCOURET, Bernard , BOUDON-MACHUEL, Marion, MINOIS, Danielle et al. Les églises de Troyes. Cathédrale, collégiales et églises
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Troyes - place Saint Nizier - en ville
    Emplacement dans l'édifice :
    Première chapelle du bas-côté sud de la nef
    États conservations :
    Il manque l'avant bras d'une des saintes femmes et les extrémités des doigts de sa main droite. La traces de peinture partie inférieure des corps de Joseph d'Arimathie et de Nicodème a été refaite en 1954.
    Origine :
    lieu de provenance 10, Troyes, abbaye Saint-Martin-ès-Aires - en ville
    Texte libre :
    Sculpté dans le premier quart du 16e siècle, ce groupe proviendrait de l’abbaye de Saint-Martin-ès inférieure des corps de Joseph d’Arimathie et 
de Joseph Nicodème, alors brisée, et qui a sans doute modifié la position 
des mains de ce dernier, en prière sur les anciennes photographies alors que
 la droite tient aujourd’hui le linceul. Les statues devaient être polychromes à l’origine mais la surface de la Joseph, cette Mise au tombeau doit être rapprochée de celle, plus ancienne, de Notre-Dame de L’Épine. De même le corps du Christ peut être comparé pour certains détails à celui sculpté par Claus de Werve un siècle auparavant (Langres, cathédrale). Marie soutenue par Jean et les trois saintes femmes sont n’est encombrée par aucun attribut. Marion Boudon-Machuel, extrait de : Les églises de Troyes
    Illustration :
    Mise au tombeau, groupe sculpté de l'église paroissiale Saint-Nizier de Troyes : vue latérale. [195 Mise au tombeau, groupe sculpté de l'église paroissiale Saint-Nizier de Troyes : vue rapprochée Mise au tombeau, groupe sculpté de l'église paroissiale Saint-Nizier de Troyes : deux saintes Mise au tombeau, groupe sculpté de l'église paroissiale Saint-Nizier de Troyes : sainte femme, à Troyes (Aube). - Eglise Saint-Nizier - Mise au Tombeau (Monument historique) / Granddidier femmes, à droite de Marie. [195. ?]. 5 photogr. (A Évêché Troyes) IVR21_20031040349NUC droite de Marie. [195. ?]. 5 photogr. (A Évêché Troyes) IVR21_20031040350NUC Partie gauche : Joseph, le Christ, une saint femme et Marie soutenue par Jean Partie gauche : détail du visage de Joseph. IVR21_20141000740NUCA Partie centrale : sainte femme et Marie. IVR21_20141000735NUCA
  • Panneau peint : Rencontre à la porte dorée, saint Jean l'Évangéliste (grisaille) ; dit panneaux Fliche
    Panneau peint : Rencontre à la porte dorée, saint Jean l'Évangéliste (grisaille) ; dit panneaux Fliche Troyes - place Saint-Pierre - en ville
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de l'Aube
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de l'Aube
    Historique :
    chapelle de l'abbaye Saint-Martin-ès-Aires. Déposés en 1905 à la chapelle de l'ancien évêché suite à la Ce panneau servait de retable à l'autel du transept nord de la chapelle Saint-Gilles (édifice détruit lors de la seconde guerre mondiale). Précédent signalement (EDIF) : hôtel de Vauluisant, musée d'autres. Utilisés comme voliges dans la tour de la cathédrale en 1849, ces panneaux sont déposés par désaffection de la chapelle. Don à l'État le 06 mars 1930 par Pierre Gerlier évêque de Lourdes et son frère , héritiers du chanoine Fliche, sous réserve de les voir exposés à la cathédrale. 1974 : réintégration des
    Observation :
    Existence attestée de photographie ancienne.
    Référence documentaire :
    p. 56-57 Les églises de Troyes. Cathédrale, collégiales et églises paroissiales DUCOURET, Bernard , BOUDON-MACHUEL, Marion, MINOIS, Danielle et al. Les églises de Troyes. Cathédrale, collégiales et églises
    Représentations :
    rencontre à la porte dorée, saint Jean l'évangéliste sainte Elisabeth Recto : rencontre à la Porte dorée (polychrome). Verso : saint Jean l'Évangéliste (grisaille).
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Description :
    Élément d'un retable (?) constitué de 4 panneaux de bois peints, polychromes, avec grisailles au
    Localisation :
    Troyes - place Saint-Pierre - en ville
    Titre courant :
    Panneau peint : Rencontre à la porte dorée, saint Jean l'Évangéliste (grisaille) ; dit panneaux
    Origine :
    lieu de provenance 10, Troyes, chapelle Saint-Gilles
    Texte libre :
    La cathédrale Saint-Pierre Saint-Paul La peinture Ces deux peintures participent d’une série de quatre panneaux polychromés sur l'avers (La vision de saint Joachim, L’offrande refusée de Joachim, La naissance de la Vierge) et respectivement peints en grisaille au revers (Saint Jean-Baptiste, Saint Bernard et donateur, Sainte Marthe et donatrice). Utilisés comme voliges dans la tour de la cathédrale en l’orphelinat installé dans l’ancienne abbaye Saint-Martin-ès-Aires jusqu’en 1905, ils furent ensuite déposés dans la chapelle de l’ancien évêché puis offerts à l’Etat en 1930 par les héritiers du chanoine. La rencontre à la porte dorée est inspirée d’une série de gravures sur cuivre de Hans Collaert (1525-1580
    Illustration :
    Vue générale : la rencontre à la porte Dorée et la Naissance de la Vierge, dans la chapelle Grisaille au revers : Saint Jean l'Evangéliste. IVR21_20141000078NUCA
  • Statue (petite nature) : saint Thomas de Canterbury
    Statue (petite nature) : saint Thomas de Canterbury Mouzon - place de l' Abbatiale - en ville
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    Provient de l'ancienne église Saint-Martin. Statue classée comme étant saint Nicaise. Conservée au dépôt d'Art sacré du château de Sedan, la statue a été rendue à la commune le 3 juillet 1991.
    Représentations :
    saint Thomas Becket
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Mouzon - place de l' Abbatiale - en ville
    Titre courant :
    Statue (petite nature) : saint Thomas de Canterbury
    États conservations :
    Il manque les deux bras ; lacunes dans les pans de la chape et du vêtement.
    Illustration :
    [Statue : saint Nicaise, pierre calcaire]. [s.d.]. 1 photogr. : n et b. (Médiathèque de [Statue : saint Nicaise, pierre calcaire]. [s.d.]. 1 photogr. : n et b. (Médiathèque de Vue de détail IVR21_20130861086NUCA
  • Verrière hagiographique (abside) : Episodes de la vie de saint Frobert
    Verrière hagiographique (abside) : Episodes de la vie de saint Frobert Saint-André-les-Vergers - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de l'Aube
    Inscriptions & marques :
    Inscriptions concernant l'iconographie (en écriture gothique, dans les phylactères en bas de chaque panneau et dans ceux des ajours du tympan). Têtes de lancettes : Cette verrière a été faite l'an du Vigneron Abit / armoiries de l'abbaye de Montier-la-Celle (lancette centrale) ; par les libéralités des habitants de la paroisse et de [...] / VL (lancette droite). Lancette droite : Ml. CH. BIBERON / INVt. Ft
    Cadre de l'étude :
    département de l'Aube
    Historique :
    , curé de Saint-André. [Données concernant le vitrail 19e, 20e et 21e siècles mises à jour en 2015-2016.] , peintre-verrier au Mont-Saint-Michel puis à Paris, qui a également mis en place la verrière dans la baie sud de l'abside. Elle conserve des fragments du 1er quart du 16e siècle dans les écoinçons du tympan et dans les têtes de lancettes latérales. Elle a été offerte par la Fabrique et les dons de paroissiens, à l’initiative de M. Thierry, ancien maire et président du conseil de Fabrique et de M. Delasalle
    Référence documentaire :
    p. 9 Eglise de Saint-André-les-Vergers : guide de visite, 2014 Eglise de Saint-André-les-Vergers : guide de visite. Paroisse de Saint-André-les-Vergers ; Association Tempus Edax Rerum ; Ville de Saint p. 189-190 Corpus vitrearum, Vitraux de Champagne-Ardenne, 1992 CALLIAS BEY, Martine, CHAUSSE , Véronique, FINANCE, Laurence de, LAUTIER, Claudine. Les vitraux de Champagne-Ardenne. Paris : CNRS, 1992 t. 1, p. 243 Statistique monumentale du département de l’Aube, 1884-1900, 5 vol. FICHOT, Charles . Statistique monumentale du département de l’Aube. Troyes : Lacroix, 1884-1900, 5 vol. Saint-André-les-Vergers CITE DU VITRAIL. L'art du vitrail : l'Aube remarquable. [en ligne], 2014
    Canton :
    Saint-André-les-Vergers
    Représentations :
    Verrière hagiographique illustrant douze scènes de la vie de saint Frobert : neuf sur trois de vin aux pauvres au prieuré de Saint Quentin à Troyes (lancette gauche) ; mort du saint (lancette ) ; phylactères décoratifs (écoinçons inférieurs) ; saint Frobert en gloire et translation de ses reliques (ajour scènes saint Frobert vie ) ; éducation (lancette centrale) ; le saint rend la vue à sa mère (lancette droite). Registre médian : adieux à l'évêque de Troyes Ragnégésile qui l’envoie à Luxeuil (lancette gauche) ; Frobert obtient de Clotaire III et de sa mère la concession de l'Ile Germaine (lancette centrale) ; Frobert et ses religieux fondent l’abbaye de Montier-la-Celle sur l'Ile Germaine (lancette droite). Registre supérieur : distribution centrale) ; enterrement (lancette droite). Têtes de lancettes : couronnement d'architecture à coquille et supérieur) ; découverte du tombeau du saint (ajour gauche) ; miracle opéré par les reliques du saint (ajour
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Baie en arc brisé composée de trois lancettes trilobées divisées en trois registres et une tête de
    Localisation :
    Saint-André-les-Vergers - en village
    Titre courant :
    Verrière hagiographique (abside) : Episodes de la vie de saint Frobert
    États conservations :
    grillage de protection altération chromatique de la surface plombs de casse altération de l'épaisseur de la matière ; phylactères des écoinçons restaurés. En 2015 : Décoloration de la grisaille dans certains panneaux, jusqu'à effacement. Plombs de casse dans les écoinçons du tympan. Quelques verres fissurés.
    Illustration :
    Registre inférieur de la lancette gauche. IVR21_19871000536X Registre inférieur de la lancette droite. IVR21_19871000534X Registre inférieur de la lancette centrale. IVR21_19871000535X Registre central de la lancette droite. IVR21_19871000537X Registre supérieur de la lancette gauche. IVR21_19871000538X Détail en 2015 : panneau de la fondation de l'abbaye de Montier-la-Celle IVR21_20161005132NUC2A
    Structures :
    jour de réseau
  • Verrière historiée (bas-côté nord) : Martyre de saint Etienne, Annonciation, Rencontre à la Porte dorée et Vierge du Rosaire
    Verrière historiée (bas-côté nord) : Martyre de saint Etienne, Annonciation, Rencontre à la Porte dorée et Vierge du Rosaire Sainte-Maure - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de l'Aube
    Inscriptions & marques :
    Tête de lancette gauche : armoiries des familles Faucigny-Lucinge et Sesmaisons. Tête de lancette droite : armoiries des familles Faucigny-Lucinge et Guillaume de Chavaudon.
    Cadre de l'étude :
    département de l'Aube
    Historique :
    Seules les bordures des têtes de lancettes et quelques fragments des bordures des lancettes datent du début du 16e siècle. La plus grande partie de la verrière a été réalisée au 19e siècle : la Vierge du Rosaire du tympan, les bordures des lancettes, les écus armoriés des têtes de lancettes et les pour les bordures) à la fin du 19e siècle par Henri de Faucigny-Lucinge, et offerts en 1899 (inscription dans la baie 19) par Charles de Faucigny-Lucinge et son épouse Françoise née de Sesmaisons (armoiries) et par Henri de Faucigny-Lucinge et son épouse Noémie née Guillaume de Chavaudon (armoiries). Une des deux Annonciations est une copie de la baie F de la chapelle des catéchismes de la cathédrale de Troyes (10) et la Rencontre à la Porte Dorée est une copie de la baie 6 de cette cathédrale. [Données
    Référence documentaire :
    p. 202 Corpus vitrearum, Vitraux de Champagne-Ardenne, 1992 CALLIAS BEY, Martine, CHAUSSE , Véronique, FINANCE, Laurence de, LAUTIER, Claudine. Les vitraux de Champagne-Ardenne. Paris : CNRS, 1992 Sainte-Maure CITE DU VITRAIL. L'art du vitrail : l'Aube remarquable. [en ligne], 2014 CITE DU
    Représentations :
    martyre de saint Etienne . Lancette gauche : martyre de saint Etienne (rondel inférieur) ; Annonciation (rondel supérieur). Lancette Scènes figurées dans deux rondels superposés dans chaque lancette et bordures de bâtons brisés . Bordures végétales autour d'écus armoriés dans les têtes de lancettes et fond damassé en complément
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Baie en arc brisé composée de deux lancettes trilobées. Tympan à un soufflet et deux écoinçons.
    Auteur :
    [peintre-verrier] de Faucigny-Lucinge Henri
    Localisation :
    Sainte-Maure - en village
    Titre courant :
    Verrière historiée (bas-côté nord) : Martyre de saint Etienne, Annonciation, Rencontre à la Porte
    États conservations :
    grillage de protection altération chromatique de la surface Fragments du 16e siècle dans les bordures des têtes de lancettes et des lancettes (quelques éléments). En 2016 : grillage de protection. Altération chromatique de la grisaille des rondels
    Structures :
    jour de réseau
  • Verrière historiée (bas-côté nord) : Christ en croix, Nativité, Circoncision, Noces de Cana et martyre d'un soldat
    Verrière historiée (bas-côté nord) : Christ en croix, Nativité, Circoncision, Noces de Cana et martyre d'un soldat Sainte-Maure - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de l'Aube
    Inscriptions & marques :
    Tympan : monogramme de la famille Guillaume de Chavaudon (?) (écoinçons). Lancette gauche : LES MEDAILLONS / DE CES / QUATRE FENETRES / ONT ETE PEINTS / PAR / H. DE FAUCIGNY / PRINCE DE LUCINGE (dans un écu dans la tête de lancette). Lancette droite : CES MEDAILLONS / ONT ETE OFFERTS A / L'EGLISE DE Ste MAURE / PAR LA FAMILLE / H. DE FAUCIGNY / LUCINGE / 1899 (dans un écu dans la tête de lancette).
    Cadre de l'étude :
    département de l'Aube
    Historique :
    du rondel de la Nativité. Le Christ en croix du tympan s'inspirerait d'un carton du 15e siècle selon Biver. Les bordures de bâtons brisés des lancettes ont été réalisées au 19e siècle. Les quatre rondels des lancettes ont été peints par Henri de Faucigny-Lucinge, et offerts par sa famille en 1899. La Nativité, la Circoncision et les Noces de Cana sont des copies des baies E, C et B de la chapelle des catéchismes de la cathédrale de Troyes (10). [Données concernant le vitrail 19e, 20e et 21e siècles mises à
    Référence documentaire :
    p. 202 Corpus vitrearum, Vitraux de Champagne-Ardenne, 1992 CALLIAS BEY, Martine, CHAUSSE , Véronique, FINANCE, Laurence de, LAUTIER, Claudine. Les vitraux de Champagne-Ardenne. Paris : CNRS, 1992 Sainte-Maure CITE DU VITRAIL. L'art du vitrail : l'Aube remarquable. [en ligne], 2014 CITE DU
    Représentations :
    Noces de Cana en médaillon Scènes figurées dans deux rondels superposés dans chaque lancette et bordures de bâtons brisés ; fond damassé en complément dans les têtes de lancettes. Tympan : Christ en croix avec deux anges qui recueillent son sang entouré de bordures à motifs végétaux et pélican mystique au-dessus (soufflet ). Lancette droite : Circoncision (rondel inférieur) ; Noces de Cana (rondel supérieur).
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Baie en arc brisé composée de deux lancettes trilobées. Tympan à un soufflet et deux écoinçons.
    Auteur :
    [peintre-verrier] de Faucigny-Lucinge Henri
    Localisation :
    Sainte-Maure - en village
    Titre courant :
    Verrière historiée (bas-côté nord) : Christ en croix, Nativité, Circoncision, Noces de Cana et
    États conservations :
    grillage de protection altération chromatique de la surface bordures des lancettes et dans la bordure entourant le rondel de la Nativité ; lancettes de la fin du 19e siècle (Circoncision, Nativité, Noces de Cana, martyre d'un soldat). En 2016 : grillage de protection . Assombrissement des panneaux du 16e siècle. Effacement de la grisaille des scènes des rondels.
    Illustration :
    Tympan et têtes de lancettes. IVR21_19871000578P
    Structures :
    jour de réseau
  • Verrière historiée (bas-côté nord) : Saint Pierre, saint Paul, Vierge à l'Enfant, sainte Anne et martyre de saint Sébastien
    Verrière historiée (bas-côté nord) : Saint Pierre, saint Paul, Vierge à l'Enfant, sainte Anne et martyre de saint Sébastien Sainte-Maure - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de l'Aube
    Cadre de l'étude :
    département de l'Aube
    Historique :
    Le tympan, les têtes de lancettes et des fragments de bordure des lancettes datent du début du 16e siècle. Les bordures de bâtons brisés des lancettes ont été réalisées au 19e siècle. Les rondels des lancettes ont été peints dans le style du 16e siècle par Henri de Faucigny-Lucinge à la fin du 19e siècle et
    Référence documentaire :
    p. 202 Corpus vitrearum, Vitraux de Champagne-Ardenne, 1992 CALLIAS BEY, Martine, CHAUSSE , Véronique, FINANCE, Laurence de, LAUTIER, Claudine. Les vitraux de Champagne-Ardenne. Paris : CNRS, 1992 Sainte-Maure CITE DU VITRAIL. L'art du vitrail : l'Aube remarquable. [en ligne], 2014 CITE DU
    Représentations :
    martyre de saint Sébastien . Tympan : martyre de saint Sébastien. Têtes de lancettes : couronnements d'architecture animés de putti et saint Pierre sainte Anne trinitaire saint Paul Scènes figurées dans deux rondels superposés dans chaque lancette et bordures de bâtons brisés d'anges. Lancette gauche : saint Pierre (rondel inférieur) ; sainte Anne trinitaire (rondel supérieur ). Lancette droite : saint Paul (rondel inférieur) ; Vierge à l'Enfant (rondel supérieur).
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Baie en arc brisé composée de deux lancettes trilobées. Tympan à un soufflet et deux écoinçons.
    Auteur :
    [peintre-verrier] de Faucigny-Lucinge Henri
    Localisation :
    Sainte-Maure - en village
    Titre courant :
    martyre de saint Sébastien Verrière historiée (bas-côté nord) : Saint Pierre, saint Paul, Vierge à l'Enfant, sainte Anne et
    États conservations :
    grillage de protection altération chromatique de la surface Vitraux anciens dans les têtes de lancettes et au tympan, lancettes du 19e siècle exceptés quelques fragments de la bordure en bâtons brisés. En 2016 : grillage de protection. Assombrissement des panneaux du 16e siècle. Effacement de la grisaille dans les rondels des lancettes.
    Illustration :
    Tympan et têtes de lancettes. IVR21_19871000577P
    Structures :
    jour de réseau
  • Verrière-tableau (3e chapelle sud) : Arbre de Jessé
    Verrière-tableau (3e chapelle sud) : Arbre de Jessé Sainte-Savine - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de l'Aube
    Inscriptions & marques :
    Nom des prophètes peints dans des banderoles sur l'Arbre de Jessé. Hugot Troyes 1883 (lancette
    Cadre de l'étude :
    département de l'Aube
    Historique :
    Verrière dont les parties supérieures et les têtes de lancettes gauche et centrale ainsi que
    Référence documentaire :
    pp. 203 et 206 Corpus vitrearum, Vitraux de Champagne-Ardenne, 1992 CALLIAS BEY, Martine, CHAUSSE , Véronique, FINANCE, Laurence de, LAUTIER, Claudine. Les vitraux de Champagne-Ardenne. Paris : CNRS, 1992 p. 20 Louis Hugot, un artiste à redécouvrir. La Vie en Champagne, n° 80, 2014 SAINT-PAUL, Gérard
    Représentations :
    scène Arbre de Jessé L'Arbre de Jessé occupe toute la surface vitrée, sans bordure ou ornementation de complément. Fond
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Baie à 3 lancettes trilobées de hauteur inégale et 2 ajours de complément.
    Localisation :
    Sainte-Savine - en village
    Titre courant :
    Verrière-tableau (3e chapelle sud) : Arbre de Jessé
    États conservations :
    plombs de casse grillage de protection Ajour gauche, tête de lancette droite et parties inférieures réalisés par Hugot en 1883. Nombreux plombs de casse traces de restaurations anciennes.
    Illustration :
    Registre supérieur de la lancette gauche. IVR21_19931000062X Registre supérieur de la lancette gauche. IVR21_19851000426X Partie supérieure de la lancette centrale. IVR21_19851000452ZA Partie supérieure de la lancette centrale. IVR21_19851000427X Vue de détail 2016 : lancette gauche, en bas à gauche IVR21_20161009180NUC2A
  • Verrière hagiographique (7e chapelle nord) : Vie de saint Nicolas
    Verrière hagiographique (7e chapelle nord) : Vie de saint Nicolas Sainte-Savine - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de l'Aube
    Inscriptions & marques :
    Date figurant dans les phylactères des têtes de lancettes incomplète. HUGOT / A TROYES / 1871 (lancette centrale, sur le dallage de la scène). Titres en latin au-dessus de chaque scène, en partie
    Cadre de l'étude :
    département de l'Aube
    Historique :
    Verrière du début du 16e siècle pour partie (tympan et têtes de lancettes). Le corps des lancettes
    Référence documentaire :
    p. 203-204 Corpus vitrearum, Vitraux de Champagne-Ardenne, 1992 CALLIAS BEY, Martine, CHAUSSE , Véronique, FINANCE, Laurence de, LAUTIER, Claudine. Les vitraux de Champagne-Ardenne. Paris : CNRS, 1992 p. 20 Louis Hugot, un artiste à redécouvrir. La Vie en Champagne, n° 80, 2014 SAINT-PAUL, Gérard
    Représentations :
    Une scène dans un encadrement de niche architecturée par lancette. Lancette gauche : saint Nicolas sauve l'enfant des eaux. Lancette centrale : vocation de saint Nicolas. Lancette droite : saint Nicolas apaise la tempête. Tympan : scènes de la vie de saint Nicolas sur fond naturel. scènes saint Nicolas naissance jeune fille scènes saint Nicolas miracle enfant
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Sainte-Savine - en village
    Titre courant :
    Verrière hagiographique (7e chapelle nord) : Vie de saint Nicolas
    États conservations :
    altération chromatique de la surface grillage de protection Verrière peu restaurée ; date figurant dans les phylactères des têtes de lancettes incomplète ; les lancettes (les têtes de lancettes exceptées) sont ornées de vitraux du 19e siècle. Effacement dans la panneaux du 16e siècle (à partir des têtes de lancettes jusqu'au sommet du tympan).
    Illustration :
    Têtes de lancettes, tympan et soufflet supérieur. IVR21_19851000408X
    Structures :
    jour de réseau 5
  • Verrière historiée (bas-côté nord) : Saint Guillaume, sainte Catherine, saint Antoine, saint Nicolas et Assomption
    Verrière historiée (bas-côté nord) : Saint Guillaume, sainte Catherine, saint Antoine, saint Nicolas et Assomption Sainte-Maure - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de l'Aube
    Inscriptions & marques :
    Tympan : devise des Largentier : Le moyen (écoinçons). Têtes de lancettes : armoiries d'une branche cadette de la famille Largentier de Chapeleine (lancette gauche) ; les mêmes accolées à celles des
    Cadre de l'étude :
    département de l'Aube
    Historique :
    Le tympan, les têtes de lancettes et des fragments de bordure des lancettes datent du début du 16e siècle. Les bordures de bâtons brisés des lancettes ont été réalisées au 19e siècle. Les rondels des lancettes ont été peints dans le style du 16e siècle par Henri de Faucigny-Lucinge à la fin du 19e siècle et offerts par sa famille en 1899 (inscription dans la baie 19). Celui montrant saint Nicolas présentant un donateur est une copie de la baie l de la chapelle des catéchismes de la cathédrale de Troyes (10
    Référence documentaire :
    p. 202 Corpus vitrearum, Vitraux de Champagne-Ardenne, 1992 CALLIAS BEY, Martine, CHAUSSE , Véronique, FINANCE, Laurence de, LAUTIER, Claudine. Les vitraux de Champagne-Ardenne. Paris : CNRS, 1992 Sainte-Maure CITE DU VITRAIL. L'art du vitrail : l'Aube remarquable. [en ligne], 2014 CITE DU
    Représentations :
    saint Guillaume saint Antoine sainte Catherine d'Alexandrie saint Nicolas Scènes figurées dans deux rondels superposés dans chaque lancette et bordures de bâtons brisés . Tympan : Assomption (ajours) ; phylactères (écoinçons). Têtes de lancettes : couronnements d'architecture et écus armoriés soutenus par des putti. Lancette gauche : donateur présenté par saint Guillaume (rondel inférieur) ; saint Antoine (rondel supérieur). Lancette droite : sainte Catherine d'Alexandrie (rondel inférieur) ; saint Nicolas (rondel supérieur).
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Baie en arc brisé composée de deux lancettes trilobées. Tympan à trois ajours et écoinçons.
    Auteur :
    [peintre-verrier] de Faucigny-Lucinge Henri
    Localisation :
    Sainte-Maure - en village
    Titre courant :
    Verrière historiée (bas-côté nord) : Saint Guillaume, sainte Catherine, saint Antoine, saint
    États conservations :
    grillage de protection altération chromatique de la surface Lancettes de la fin du 19e siècle exceptés quelques fragments de bordure et tympan du 16e siècle . En 2016 : grillage de protection. Assombrissement et altération chromatique importante du tympan et des têtes de lancettes. Effacement des grisailles centrales des rondels.
    Illustration :
    Tympan et têtes de lancettes. IVR21_19871000576P
    Structures :
    jour de réseau
  • Verrière hagiographique (collatéral nord) : Vie de saint Athanase ; saints personnages
    Verrière hagiographique (collatéral nord) : Vie de saint Athanase ; saints personnages Sainte-Savine - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de l'Aube
    Inscriptions & marques :
    Armoiries (identifiées) : famille Laurent ; monogrammes des Laurent. ST Athanase bénissant de jeunes enfants (lancette gauche, sur une banderole au bas de la scène). Consécration de ST Athanase (lancette centrale, sur une banderole au bas de la scène). ST Athanase au concile de Nicée (lancette droite , sur une banderole au bas de la scène). SOUS M [...] VIVIEN 188 [...] (lancette centrale, au bas de la scène, sur le sol). HUGOT / 1880 (lancette droite, sur le socle de la colonnette droite). Inscription concernant la restauration de la baie, courant à travers les panneaux inférieurs des 3 lancettes : CETTE VERRIÈRE A ÉTÉ RÉPARÉE PAR LES SOINS D'EUGÉNIE WITIÉ / EN MÉMOIRE DE SON MARI ATHANASE WITIÉ ET DE SON PÈRE / ATHANASE GRANDIN QUI REPOSENT TOUS DEUX PRÈS DE CETTE CHAPELLE. 15 AOUT 1880.
    Cadre de l'étude :
    département de l'Aube
    Historique :
    Tympan du début du 16e siècle excepté le saint Bernard de la mouchette gauche qui date de 1880 , tout comme les scènes de la vie de saint Athanase des lancettes, ces dernières ayant été réalisées par , sous l'égide du curé de Sainte-Savine, Vivien. Données concernant le vitrail 19e, 20e et 21e siècles le peintre-verrier de Troyes (10) Louis Hugot ; en 1843 Guilhermy signalait une scène et des anges musiciens à cet emplacement. La restauration et la création de nouveaux panneaux par L. Hugot en 1880 ont été offertes par Eugénie Witié en mémoire de son mari Athanase Witié et de son père Athanase Grandin
    Référence documentaire :
    p. 203-204 Corpus vitrearum, Vitraux de Champagne-Ardenne, 1992 CALLIAS BEY, Martine, CHAUSSE , Véronique, FINANCE, Laurence de, LAUTIER, Claudine. Les vitraux de Champagne-Ardenne. Paris : CNRS, 1992 t. I, pp. 179 et 188 Statistique monumentale du département de l’Aube, 1884-1900, 5 vol. FICHOT , Charles. Statistique monumentale du département de l’Aube. Troyes : Lacroix, 1884-1900, 5 vol. p. 20 Louis Hugot, un artiste à redécouvrir. La Vie en Champagne, n° 80, 2014 SAINT-PAUL, Gérard
    Représentations :
    architecture comportant 3 niches ; scènes dans les soufflets. Lancette gauche : saint Athanase bénissant de jeunes enfants. Lancette centrale : consécration de saint Athanase. Lancette droite : saint Athanase au concile de Nicée. Tympan : saint Bernard (soufflet gauche) ; saint Christophe (soufflet supérieur) ; saint Nicolas (soufflet droit). Sujet : saint Bernard, et les scènes des lancettes (vie de saint Athanase figures saint Christophe saint Nicolas phylactère figures saint Bernard saint Athanase baptême ) datent de 1880 ; sujet : en 1843 Guilhermy signalait une Cène et des anges musiciens à cet emplacement.
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Sainte-Savine - en village
    Titre courant :
    Verrière hagiographique (collatéral nord) : Vie de saint Athanase ; saints personnages
    États conservations :
    Ensemble très restauré ; saint Bernard et les scènes des lancettes (vie de saint Athanase) datent altération de l'épaisseur de la matière altération chromatique de la surface plombs de casse grillage de protection de 188o, ces dernières ayant été réalisées par le peintre verrier de Troyes (10) Hugot. Large trou dans le panneau inférieur de la lancette gauche (obturé de façon provisoire par une plaque de plexiglas inférieur de la lancette droite. Plombs de casse venant de restaurations anciennes. Assombrissement dans le
    Structures :
    jour de réseau 3
  • Église paroissiale Saint-Martin
    Église paroissiale Saint-Martin Glaire - Villette - en village - Cadastre : 2013 AB 109
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    Le chœur de l'église Saint-Martin date des environs de 1200 et a été restauré en 1519 comme l'église de Donchery). La nef fut reconstruite en 1769. Les peintures murales qui couvrent les murs de la nef datent de la 2e moitié du 19e siècle. A l'origine, il s'agissait probablement d'une chapelle castrale car elle est située à proximité immédiate du château de Villette. Lors de la Première Guerre mondiale, l'occupant enleva une cloche datant de 1468.
    Observation :
    Choeur des environs de 1200.
    Référence documentaire :
    pp. 155-159 Glaire, Villette et Iges sur le boulevard des invasions. Glaire : Ville de Glaire éditeur, 2007 DARDART, Gérald. Glaire, Villette et Iges sur le boulevard des invasions. Glaire : Ville de
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'église Saint-Martin est implantée au centre du village. Elle présente un plan allongé. La nef à vaisseau unique est suivie par le choeur de plan carré et chevet plat. Le clocher en charpente est implanté au faîtage de la nef, du côté occidental. Un escalier tournant permet d'accéder à une tribune d'orgue . L'édifice est élévé en moellon calcaire avec chaîne en pierre de taille excepté la façade occidentale qui est entièrement en pierre de taille de grand appareil. Les faces intérieures des murs sont enduites et le sol est dallé de calcaire. L'édifice ne comporte qu'un niveau percé de vastes baies en anse-de -panier dans la nef et de petites lancettes dans le choeur. La nef est plafonnée et le choeur est voûté d'ogives. La façade occidentale est ornée de quatre pilastres toscans qui encadrent le portail surmonté d'une niche. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. La nef et le choeur sont couverts
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Martin
    Vocables :
    Saint-Martin
    Illustration :
    Vue sur le parvis et le château de Villette en arrière plan IVR21_20130865223NUC2A Culot sud de l'arc triomphal IVR21_20130865229NUC2A
  • Église paroissiale Saint-Martin
    Église paroissiale Saint-Martin Doux - en village - Cadastre : 1987 D 469
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    L'église Saint-Martin a été édifiée en trois phases : le choeur et la travée de nef qui lui est accolée remontent au 15e siècle ; les deux dernières travées du vaisseau nord de la nef ainsi que la quatrième travée du vaisseau principal (soit le reste des travées de nef voûtées d'ogives) ont été ajoutées au début du 16e siècle et le reste de la nef, soit les trois premières travées des deux vaisseaux, a
    Référence documentaire :
    p. 16 Au pays de Viel-Saint-Remy. L'automobilisme ardennais, décembre 1975, n°217 MANCEAU, Henri . Au pays de Viel-Saint-Remy. L'automobilisme ardennais, décembre 1975, n°217. pp. 228-229 Statistique monumentale du diocèse de Reims. Département des Ardennes. II. Monuments historiques proprement dit. Travaux de l´Académie impériale de Reims, 1852-1853, tome 17 HUBERT, Jean . Statistique monumentale du diocèse de Reims. Département des Ardennes. II. Monuments historiques proprement dit. Travaux de l´Académie impériale de Reims, 1852-1853, tome 17. pp. 327-328 Le vitrail de Puiseux et autres anciens vitraux des églises du département des Ardennes . Revue historique ardennaise, 1900, tome VII JADART, Henri. Le vitrail de Puiseux et autres anciens pp. 332-333 Excursion dans la vallée de l´Aisne. Almanach Matot-Braine, année 1900 BAUDON, Albert . Excursion dans la vallée de l´Aisne. Almanach Matot-Braine, année 1900.
    Représentations :
    l'un tient un blason et un autre sortant d'une coquille d'escargot. Les murs de la dernière travée du vaisseau nord sont couverts de peintures murales simulant des draperies et ceux du choeur de faux marbre.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'église Saint-Martin est implantée dans la partie sud du village et est orientée au nord-est. Elle présente un plan allongé. La nef comporte deux vaisseaux de cinq travées ; le vaisseau sud est suivi par le choeur qui se présente sous la forme d'une abside à trois pans. Le clocher en charpente de plan carré est campé au faîtage des deux dernières travées du vaisseau nord de la nef et l'escalier droit d'accès au comble est accolé au mur intérieur de la deuxième travée de ce même vaisseau. La première travée du vaisseau principal de la nef est occupée par une tribune. L'ensemble de l'édifice est bâti en pierre de taille en moyen appareil. Les allées centrales des vaisseaux de la nef sont couvertes de carreaux noir et blanc et le reste des sols est bétonné. Les faces intérieures des murs de la nef et du choeur sont enduites. Les murs du choeur sont percés de baies en arc brisé à remplage et celles du reste de l'édifice de baies de dimensions similaires en arc brisé ou en plein-cintre. Les trois premières travées des
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Martin
    Annexe :
    20130868810ZZ : 94 ; Charenton-le-Pont ; Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, 22592
    Vocables :
    Saint-Martin
    Illustration :
    Partie du début 16e siècle du vaisseau nord de la nef IVR21_20130869465NUC2A Travées des années 1530 du vaisseau nord de la nef IVR21_20130869466NUC2A Choeur et vaisseau nord de la nef IVR21_20130869468NUC2A Choeur et vaisseau nord de la nef depuis l'est IVR21_20130869469NUC2A Vaisseau nord de la nef IVR21_20130869471NUC2A Colonnes séparant les deux vaisseaux de la nef IVR21_20130869472NUC2A Partie terminale du vaisseau nord de la nef (début 16e siècle) IVR21_20130869473NUC2A Vaisseau nord de la nef depuis l'est IVR21_20130869474NUC2A Piliers et colonnes séparant les deux vaisseaux de la nef, depuis le nord-est Vaisseau principale (sud) de la nef IVR21_20130869476NUC2A
  • Panneau peint : Naissance de la Vierge, sainte Marthe et une donatrice (grisaille) ; dit panneaux Fliche
    Panneau peint : Naissance de la Vierge, sainte Marthe et une donatrice (grisaille) ; dit panneaux Fliche Troyes - place Saint-Pierre - en ville
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de l'Aube
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de l'Aube
    Historique :
    chapelle de l'abbaye Saint-Martin-ès-Aires. Déposés en 1905 à la chapelle de l'ancien évêché suite à la Ce panneau servait de retable à l'autel du transept nord de la chapelle Saint-Gilles (édifice détruit lors de la seconde guerre mondiale). Précédent signalement (EDIF) : hôtel de Vauluisant, musée d'autres. Utilisés comme voliges dans la tour de la cathédrale en 1849, ces panneaux sont déposés par désaffection de la chapelle. Don à l'État le 06 mars 1930 par Pierre Gerlier évêque de Lourdes et son frère , héritiers du chanoine Fliche, sous réserve de les voir exposés à la cathédrale. 1974 : réintégration des
    Observation :
    Existence attestée de photographie ancienne.
    Représentations :
    Recto : Naissance de la Vierge (polychrome). Verso : Sainte Marthe et une donatrice (grisaille). Naissance de la Vierge sainte Marthe
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Description :
    Élément d'un retable (?) constitué de 4 panneaux de bois peints, polychromes, avec grisailles au
    Localisation :
    Troyes - place Saint-Pierre - en ville
    Titre courant :
    Panneau peint : Naissance de la Vierge, sainte Marthe et une donatrice (grisaille) ; dit panneaux
    Origine :
    lieu de provenance 10, Troyes, chapelle Saint-Gilles
    Illustration :
    Vue générale : la rencontre à la porte Dorée et la Naissance de la Vierge, dans la chapelle La Naissance de la Vierge, vue générale. IVR21_20031008226NUCA La Naissance de la Vierge. IVR21_20141000294NUCA Sainte Marthe et une donatrice, grisaille au revers du panneau. IVR21_20141000075NUCA
  • Panneau peint : Vision de saint Joachim, saint Jean-Baptiste (grisaille) ; dit panneaux Fliche
    Panneau peint : Vision de saint Joachim, saint Jean-Baptiste (grisaille) ; dit panneaux Fliche Troyes - place Saint-Pierre - en ville
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de l'Aube
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de l'Aube
    Historique :
    chapelle de l'abbaye Saint-Martin-ès-Aires. Déposés en 1905 à la chapelle de l'ancien évêché suite à la Ce panneau servait de retable à l'autel du transept nord de la chapelle Saint-Gilles (édifice détruit lors de la seconde guerre mondiale). Précédent signalement (EDIF) : hôtel de Vauluisant, musée d'autres. Utilisés comme voliges dans la tour de la cathédrale en 1849, ces panneaux sont déposés par désaffection de la chapelle. Don à l'État le 06 mars 1933 par Pierre Gerlier évêque de Lourdes et son frère , héritiers du chanoine Fliche, sous réserve de les voir exposés à la cathédrale. 1974 : réintégration des
    Observation :
    Existence attestée de photographie ancienne.
    Représentations :
    Recto : vision de saint Joachim (polychrome). Verso : Saint Jean-Baptiste (grisaille). saint Joachim saint Jean-Baptiste
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Description :
    Élément d'un retable (?) constitué de 4 panneaux de bois peints, polychromes, avec grisailles au
    Localisation :
    Troyes - place Saint-Pierre - en ville
    Titre courant :
    Panneau peint : Vision de saint Joachim, saint Jean-Baptiste (grisaille) ; dit panneaux Fliche
    Origine :
    lieu de provenance 10, Troyes, chapelle Saint-Gilles
    Illustration :
    Vision de saint Joachim, vue générale. IVR21_20031008214NUCA Vision de saint Joachim. IVR21_20141000290NUCA Saint Jean-Baptiste, grisaille au revers du panneau. IVR21_20141000076NUCA
  • Panneau peint : Offrande de saint Joachim refusée, saint Bernard et un donateur (grisaille) ; dit panneaux Fliche
    Panneau peint : Offrande de saint Joachim refusée, saint Bernard et un donateur (grisaille) ; dit panneaux Fliche Troyes - place Saint-Pierre - en ville
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture (c) Conseil général de l'Aube
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale recensement du patrimoine mobilier des églises de l'Aube
    Historique :
    chapelle de l'abbaye Saint-Martin-ès-Aires. Déposés en 1905 à la chapelle de l'ancien évêché suite à la Ce panneau servait de retable à l'autel du transept nord de la chapelle Saint-Gilles (édifice détruit lors de la seconde guerre mondiale). Précédent signalement (EDIF) : hôtel de Vauluisant, musée d'autres. Utilisés comme voliges dans la tour de la cathédrale en 1849, ces panneaux sont déposés par désaffection de la chapelle. Don à l'État le 06 mars 1930 par Pierre Gerlier évêque de Lourdes et son frère , héritiers du chanoine Fliche, sous réserve de les voir exposés à la cathédrale. 1974 : réintégration des
    Observation :
    Existence attestée de photographie ancienne.
    Représentations :
    Recto : offrande de saint Joachim refusée (polychrome). Verso : saint Bernard et un donateur saint Joachim: offrande saint Bernard
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Description :
    Élément d'un retable (?) constitué de 4 panneaux de bois peints, polychromes, avec grisailles au
    Localisation :
    Troyes - place Saint-Pierre - en ville
    Titre courant :
    Panneau peint : Offrande de saint Joachim refusée, saint Bernard et un donateur (grisaille) ; dit
    Origine :
    lieu de provenance 10, Troyes, chapelle Saint-Gilles
    Illustration :
    Offrande de saint Joachim refusée, vue générale. IVR21_20031008217NUCA Offrande de saint Joachim refusée. IVR21_20141000291NUCA Saint Bernard et un donateur, grisaille au revers du tableau. IVR21_20141000077NUCA
  • Eglise paroissiale Saint-Jacques
    Eglise paroissiale Saint-Jacques Le Chesne - en village - Cadastre : 1987 ZY 56
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture
    Historique :
    furent pas restituées). Au Moyen Age, le droit de patronage était à l'abbaye de Saint-Rémi de Reims et à l'origine le saint patron était Martin. Le vaisseau central de la nef pourrait remonter au 12e siècle ; le mur nord du chœur pourrait également être de cette époque. Le clocher, d'après les chapiteaux de ses baies géminées, a dû être édifié vers 1200. Les bras du transept datent de la seconde moitié du 13e siècle d'après leurs chapiteaux. Au reconstruits. En 1668, l'église était en mauvais état : une voûte de la nef s'était effondrée (ce qui explique la présence de deux clés pendantes aux deux dernières travées du vaisseau central) ; une décision fut prise en 1670 et les habitants durent payer la restauration (Madame de Longueville fit un don de 1000 , près d'un quart de siècle pour le restaurer (les voûtes des parties orientales et la sacristie nord ne
    Référence documentaire :
    Archives concernant les restaurations des édifices classés, provenant de la préfecture, service du ministère de l´instruction publique et des beaux arts Archives départementales des Ardennes, archives concernant les restaurations des édifices classés, provenant de la préfecture, service du ministère de l pp. 357-358 Bulletin du Diocèse de Reims, 1893 Bulletin du Diocèse de Reims, 1893. p. 279 Les anciennes croix de chemin, de carrefours, de cimetière dans le pays rémois et les Ardennes. Travaux de l´Académie de Reims, 1888, tome 81 JADART, Henri. Les anciennes croix de chemin, de carrefours, de cimetière dans le pays rémois et les Ardennes. Travaux de l´Académie de Reims, 1888, tome 81 p. 946 Inauguration d´un orgue au Chesne. Revue de Champagne et de Brie, 1900. p. 149 Les ornements, dates, inscriptions et sentences liminaires dans l´arrondissement de Vouziers sentences liminaires dans l´arrondissement de Vouziers. Revue historique ardennaise, 1914, tome XXI.
    Représentations :
    chapiteaux des bras du transept des crochets ; les modillons du clocher sont ornés de têtes humaines ou de chien. Les gargouilles du choeur sont en forme de bélier ou d'autres animaux.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'église Saint-Jacques est implantée au centre du village. Elle présente un plan en croix latine . La nef à trois vaisseaux de trois travées est précédée par un massif occidental composé d'une massive tour de clocher encadrée par la chapelle des fonts, au sud, et l'ancien accès au clocher, au nord transept. Les murs sont élevés en pierre de taille calcaire d'Authe en moyen appareil. Les faces intérieures des murs de la nef sont enduites. Les sols sont entièrement dallés de calcaire. Les murs de la nef et les faces est des bras du transept sont percés de baies à remplage, les murs-pignons des bras du transept de baies en arc brisé surmontées de vastes oculi. Le clocher comporte un portail à voussures en prismatiques à pénétration et les parties orientales sont lambrissées. La couverture de l'édifice est en
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Saint-Jacques
    Vocables :
    Saint-Jacques
    Couvrements :
    lambris de couvrement
    Illustration :
    Intérieur de l'Eglise IVR21_20130854154NUC1A Abside de l'Eglise IVR21_20130854153NUC1A , support verre, n. et b. ; 13 x 18 cm. (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine : APMH00026435 . et b. ; 13 x 18 cm. (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine : APMH00026436 . et b. ; 13 x 18 cm. (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine : APMH00026438 verre, n. et b. ; 13 x 18 cm. (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine : APMH00026434 verre, n. et b. ; 13 x 18 cm. (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine : APMH00026433 [Nef, vue de l'entrée] / G. Pamard photographe. [ca 1920]. 1 photogr. neg. : gélatino-bromure , support verre, n. et b. ; 13 x 18 cm. (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine : APMH00026437 Baie géminée de la façade ouest du clocher IVR21_20130869008NUC2A
1