Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 94 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Tableau tissé : Les quatre saisons et les fêtes religieuses
    Tableau tissé : Les quatre saisons et les fêtes religieuses Les Mazures - en village
    Historique :
    Broderies réalisées par les habitants du village sous l'impulsion de l'abbé Jean Thomas, curé de
    Description :
    Toile de jute en dix-huit pans pour le fond ; broderies en laine de toutes les couleurs. Occupe tout le pourtour du choeur devant les vitraux.
    Localisation :
    Les Mazures - en village
    Titre courant :
    Tableau tissé : Les quatre saisons et les fêtes religieuses
  • école communale des garçons, aujourd'hui collège les Aurains
    école communale des garçons, aujourd'hui collège les Aurains Fumay - Le Douaire - rue Anatole France - en ville - Cadastre : 1970 AE 423
    Description :
    , comprenant dans un avant corps à pignon sur rue portant les armes de la ville, le logement du directeur. Les , aujourd'hui accès à l'établissement pour les élèves. L'ensemble est appareillé en moellon, aux encadrements de
    Titre courant :
    école communale des garçons, aujourd'hui collège les Aurains
    Appellations :
    collèges les Aurains
  • Usine métallurgique Estivant frères, puis Société Métallurgique du Cuivre, puis Compagnie Française de Métaux, puis Trefimétaux, actuellement KME France
    Usine métallurgique Estivant frères, puis Société Métallurgique du Cuivre, puis Compagnie Française de Métaux, puis Trefimétaux, actuellement KME France Fromelennes - Flohimont - en village - Cadastre : 1997 AH 18 à 20
    Historique :
    ´usine actuelle était le berceau de cette dernière et a été détruit dans les années 1960. En 1833, il est coques de bateaux. En 1850, les frères Estivant prennent la concession des mines de cuivre de Corocoro révolutionnaire pour fabriquer les tubes de cuivre sans soudure qui seront employés en grande quantité notamment dans les sucreries. Au décès de Félix Estivant, en 1878, son frère Edouard vend toutes ses usines à 1922, 1965 et dans les années 1980-90). En 1897, l´usine est à nouveau étendue vers l´est (vers la Fromelennes oblige l´usine à élever une cheminée de 82 m afin d´envoyer les fumées au loin. En 1912 (date portée sur les arcs des fenêtres), une centrale énergétique est construite ; elle comportait une grande lui permet de devenir l´une des plus grandes tuberies du monde. En 1962, la CFM et les Tréfileries et CEGEDUR au sein de Péchiney qui deviendra Péchiney Ugine Kulmann (PUK) en 1971. Les bâtiments de l´ancien
    Description :
    important des Ardennes, était desservi par une voie de chemin de fer jusque dans les années 1980. A l´entrée divisé par des dalles en béton armé) et, dans la partie ouest, les turbines à vapeur et commutatrices. A l´est, se développe les halles de l´immense tuberie dont les ateliers de fabrication et de conditionnement mesurent 650m : au nord-ouest se trouvent les trois halles de la tuberie primitive visibles sur les vues anciennes, dite le Tonkin (entre 1875 et 1897) avec des murs en brique et des toits à longs pans à charpente métallique apparente (les charpentes sont plus récentes et ont été surélevées) ; la partie ajoutée dans leur prolongement sud vers 1922 est également en brique mais les longs pans sont remplacés par des sheds ; les deux halles les plus à l´est ont été successivement ajoutées en 1965 et dans les années 1980-90 avec des murs en pan de fer hourdés de parpaing et charpentes métalliques apparentes. Au nord-ouest, les bâtiments de l´actuelle maintenance sont certainement les plus anciens du
    Illustration :
    Les loges des concierges à l'entrée de l'usine. IVR21_20090805309NUCA Usine métallurgique de Fromelennes : vue du nord vers 1900 (de gauche à droite : le Tonkin, les , les bâtiments de l'actuelle maintenance). [n.d.]. 3 cartes postales. (AD Ardennes Usine métallurgique de Fromelennes : la tuberie dite le Tonkin avec les divers agrandissement Usine métallurgique de Fromelennes : différentes vues aériennes de l'usine dans les années 1950 Centrale thermoélectrique : date sur les arcs des baies IVR21_20090805318NUCA Ancienne salle des turbines à vapeur : les tableaux de commande. IVR21_20090805314NUCA Ancienne salle des turbines à vapeur : les commutatrices. IVR21_20090805316NUCA Façade nord de la tuberie industrielle (les deux faces visibles sont celles du Tonkin
  • Fonts baptismaux
    Fonts baptismaux Charleville-Mézières - 10 rue de la Porte de Bourgogne - en ville
    Historique :
    du Musée du rethélois. Elle se trouvait alors dans la cour d'une ferme de Vaux-les-Rubigny, chez la dans les jardins des Archives départementales entre 1960 et 1972. Le 12 décembre 1972, elle a été mise
    Référence documentaire :
    p. 28 La cuve baptismale de Vaux-les-Rubigny. Etudes ardennaises, 1960, n°23 ROBINET, René. La cuve baptismale de Vaux-les-Rubigny. Etudes ardennaises, 1960, n°23.
    Origine :
    lieu de provenance Champagne-Ardenne, 08, Vaux-les-Rubigny
  • Ensemble de 6 verrières décoratives (occuli)
    Ensemble de 6 verrières décoratives (occuli) Charleville-Mézières - place de la Basilique - en ville
    Historique :
    Les vitraux sont réalisés entre 1954 et 1979 dans l'atelier du maître-verrier André Seurre à Besançon d'après les cartons de René Dürrbach (1911-1999), peintre et sculpteur, collaborateur de Picasso
    Référence documentaire :
    p. 43-48 Les vitraux de la basilique Notre-Dame d'Espérance de Charleville-Mézières, oeuvre de René Dürrbach. In Les cahiers de la section française de l'ICOMOS. Actes de la rencontre internationale. Art contemporain et édifices anciens. Paris, 1983 VAILLANT, Philippe. Les vitraux de la basilique Notre-Dame d'Espérance de Charleville-Mézières, oeuvre de René Dürrbach. In Les cahiers de la section française de Basilique Notre-Dame d'Espérance : les vitraux. Dépliant réalisé par l'Association Mézières hier et aujourd'hui Basilique Notre-Dame d'Espérance : les vitraux. Dépliant réalisé par l'Association Mézières hier
    Description :
    Oculi entre les fenêtres hautes de la nef. Vitrerie à verre coloré et peint.
    Emplacement dans l'édifice :
    côté nord (oculi entre les baies 109 et 111 côté sud (oculi entre les baies 118 et 120
    Illustration :
    Oculus entre les baies 109 et 111 IVR21_20130816845NUC2A Oculus entre les baies 113 et 115 IVR21_20130816844NUC2A Oculus entre les baies 117 et 119 IVR21_20130816843NUC2A Oculus entre les baies 118 et 120 IVR21_20130816846NUC2A Oculus entre les baies 122 et 124 IVR21_20130816847NUC2A Oculus entre les baies 126 et 128 IVR21_20130816848NUC2A
  • Scierie Roux, puis des Ets A. Roux et Cie
    Scierie Roux, puis des Ets A. Roux et Cie Gudmont-Villiers - isolé - Cadastre : 1986 ZK 8, 30 1990 ZE 117, 118
    Historique :
    . Bâtiments en bois jusqu'en 1965 ; depuis cette date, reconstruction de tous les bâtiments en dur (selon le témoignage de M. Roux, patron lors de l'enquête initiale de 1989). Cessation d'activité dans les années 2000.
    Observation :
    Site à cheval sur les communes de Gudmont-Villiers (ouest) et Donjeux (est).
  • Verrière historiée (baie 9) : Baptême du Christ (oeuvre disparue)
    Verrière historiée (baie 9) : Baptême du Christ (oeuvre disparue) Auvillers-les-Forges - en village
    Localisation :
    Auvillers-les-Forges - en village
  • Verrière mixte : Saint Vincent de Paul
    Verrière mixte : Saint Vincent de Paul Noë-les-Mallets - en village
    Localisation :
    Noë-les-Mallets - en village
  • Tableau : Calvaire
    Tableau : Calvaire Neuville-lès-This - en village
    Localisation :
    Neuville-lès-This - en village
  • Tableau : Ascension
    Tableau : Ascension Neuville-lès-This - en village
    Localisation :
    Neuville-lès-This - en village
  • Usine de papeterie Arnoult, puis Martin-Guillemin, actuellement Smurfit Kappa
    Usine de papeterie Arnoult, puis Martin-Guillemin, actuellement Smurfit Kappa Sault-lès-Rethel - rue de la Petite Prée - en ville - Cadastre : 1990 AE 29
    Historique :
    Montgon (08). Il transfère son activité - le papier peint - à Rethel en 1903 dans les bâtiments d'une conflit il choisit de transférer sa papeterie à Sault-lès- Rethel. Commencée en 1921, la nouvelle usine France et notamment à Rethel même. Les grandes étapes de la fabrication comprennent le passage dans le
    Observation :
    petite Prée, BP 5109, Sault-lès-Rethel 08300.
    Référence documentaire :
    France-Soir. Supplément économique : Les Ardennes, 1/2 juin 1969.
    Description :
    L'usine est située en bordure du canal des Ardennes. Les magasins occupent la totalité des ateliers occupent la partie sud-est, à proximité de grands bassins de décantation. Les bâtiments nord sont en pierre meulière et encadrement en brique, les constructions ouest et est sont en pan de fer couverts de tôle ou de ciment amiante ; le bâtiment des bureaux et les magasins sont à essentage de tôle.
    Localisation :
    Sault-lès-Rethel - rue de la Petite Prée - en ville - Cadastre : 1990 AE 29
    Illustration :
    Charpente métallique apparente sur tous les volumes IVR21_20090802229NUCA
  • Ensemble de 2 verrières allégoriques (nef) : Croix ; ancre
    Ensemble de 2 verrières allégoriques (nef) : Croix ; ancre Ossey-les-Trois-Maisons - en village
    Localisation :
    Ossey-les-Trois-Maisons - en village
  • Eglise paroissiale Saint-Jacques
    Eglise paroissiale Saint-Jacques Le Chesne - en village - Cadastre : 1987 ZY 56
    Historique :
    également être de cette époque. Le clocher, d'après les chapiteaux de ses baies géminées, a dû être édifié vers 1200. Les bras du transept datent de la seconde moitié du 13e siècle d'après leurs chapiteaux. Au milieu du 15e siècle, les bras du transept et la base du clocher furent revoûtés et le portail du clocher fut également modifié. Vers 1510, les collatéraux furent reconstruits et le vaisseau central voûté prise en 1670 et les habitants durent payer la restauration (Madame de Longueville fit un don de 1000 livres). Les travaux durèrent six ans et les entrepreneurs en profitèrent pour ajouter, au mur sud, un , près d'un quart de siècle pour le restaurer (les voûtes des parties orientales et la sacristie nord ne
    Référence documentaire :
    Archives concernant les restaurations des édifices classés, provenant de la préfecture, service du concernant les restaurations des édifices classés, provenant de la préfecture, service du ministère de l p. 279 Les anciennes croix de chemin, de carrefours, de cimetière dans le pays rémois et les Ardennes. Travaux de l´Académie de Reims, 1888, tome 81 JADART, Henri. Les anciennes croix de chemin, de carrefours, de cimetière dans le pays rémois et les Ardennes. Travaux de l´Académie de Reims, 1888, tome 81 p. 149 Les ornements, dates, inscriptions et sentences liminaires dans l´arrondissement de Vouziers . Revue historique ardennaise, 1914, tome XXI GUELLIOT, Octave. Les ornements, dates, inscriptions et p. 58 Les églises anciennes des Ardennes, 1969 COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes pp. 68-70 ; 84 ; 94 ; 98-99 ; 143 HAMAIDE, L. Les Hauts Buttés. Almanach Matot-Braine, année 1906. p. 14 Les portails d´églises ornés du Pays de Vouziers (16e siècle). Horizons d'Argonne, 1983, n°46
    Représentations :
    Les baies géminées du clocher comportent chacune un chapiteau à crochet et imposte feuillagé et les chapiteaux des bras du transept des crochets ; les modillons du clocher sont ornés de têtes humaines ou de chien. Les gargouilles du choeur sont en forme de bélier ou d'autres animaux.
    Description :
    transept. Les murs sont élevés en pierre de taille calcaire d'Authe en moyen appareil. Les faces intérieures des murs de la nef sont enduites. Les sols sont entièrement dallés de calcaire. Les murs de la nef et les faces est des bras du transept sont percés de baies à remplage, les murs-pignons des bras du dans les murs occidentaux des collatéraux (bouchées à l'extérieur). La nef est voûtée d'ogives prismatiques à pénétration et les parties orientales sont lambrissées. La couverture de l'édifice est en
    États conservations :
    inégal suivant les parties
  • Ensemble de 9 verrières abstraites (baies 1 à 8, baie 10)
    Ensemble de 9 verrières abstraites (baies 1 à 8, baie 10) La Grandville - en village
    Description :
    Ensemble de 9 verrières abstraites. Les baies 1 et 2 sont en plein cintre à dominante rouge. Les
    Dimension :
    h = 180 ; la = 118. Dimensions pour les baies 1 et 2. Baies 3 à 8 : h = 180 ; la = 110. Baie 10 : h
  • Usine d'estampage des Ets Raymond Barré (repérage)
    Usine d'estampage des Ets Raymond Barré (repérage) Les Hautes-Rivières - L'Espérance - 17 rue de l'Espérance - en village
    Localisation :
    Les Hautes-Rivières - L'Espérance - 17 rue de l'Espérance - en village
    Illustration :
    Vue sur les ateliers de fabrication depuis la cour intérieure. IVR21_20090805712NUCA
  • Orgue de tribune
    Orgue de tribune Signy-l'Abbaye - Librecy - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant le fabricant : Paul Marie Koening / Paris. Plaque scellée listant les noms
    Historique :
    pour l'église du Sacré Coeur à Charleville Mézières. Dans les années 2000, le facteur Jacques PETIT
    Description :
    , comprenant 11 jeux. Les tuyaux de récupération sont en étain et surtout en plomb. Pas de buffet, les tuyaux
    Illustration :
    Vue rapprochée montrant la mécanique, la soufflerie sous le sommier, ainsi que les tuyaux Vue de la console montrant le pédalier, les claviers et les tirants de registre Vue sur les claviers et les tirants IVR21_20130818707NUC2A
  • Groupe sculpté ; bas-relief : Crucifixion entre saint Jean, la Vierge et sainte Marie-Madeleine ; Déploration
    Groupe sculpté ; bas-relief : Crucifixion entre saint Jean, la Vierge et sainte Marie-Madeleine ; Déploration Tremblois-lès-Carignan - La Belle Croix - en écart
    Localisation :
    Tremblois-lès-Carignan - La Belle Croix - en écart
  • maison
    maison Troyes - Villa Rothier - 12 Villa Rothier - en ville - Cadastre : 2016 BX 6
    Historique :
    Cette parcelle n’apparaît pas dans les actes de vente du lotissement primitif dont les ventes par
    Représentations :
    Les garde-corps représentent des volutes.
    Description :
    l'ancien corps de passage. La façade principale est rythmée par des bandeaux en brique délimitant les niveaux et des chaînes harpées en brique soulignant les angles et les ouvertures ; le tout formant un quadrillage. Le remplissage en brique est couvert d'un enduit sur lequel est dessiné une ligne soulignant les . Les autres élévations sont recouvertes d'un enduit hormis les chaînes harpées des angles et le aux étages pour les chambres.
  • Chemin de croix
    Chemin de croix Regniowez - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant le titre sur les croix : numérotation en chiffre romain.
  • Lutrin
    Lutrin Regniowez - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription sur la tablette : JEAN / MATHIEU / MARC / LUC. Inscription sur les faces du pied  : JESUS / MOISE. Inscription sur la face avant du pied : les dix commandements.
    Représentations :
    Sur la tablette, le Tétramorphe ; sur les faces latérales du pied, le Christ et Moïse.
1 2 3 4 5 Suivant